Klaus met Netflix en mode Noël

Nous voici enfin entrés de plein pied dans la période de l’année où nous sommes inondés de programmes estampillés Noël. Et puis dans ce flux ininterrompu, il y a quelques vraies pépites à ne manquer sous aucun prétexte : Klaus, le 1er dessin animé de Netflix, en fait partie.

Klaus : le 1er dessin animé de Noël de Netflix

Depuis quelques jours, je voyais passer la publicité Netflix pour ce programme en me disant « Oui, c’est bien mignon, pourquoi pas ». Honnêtement, cette pub ne rend absolument pas justice au programme : Klaus est un superbe dessin animé, d’un peu plus d’une heure et demie, qui vous mettra des paillettes dans les yeux.

Klaus : sur les traces du Père Noël

Commençons par le synopsis : Au XIXe siècle, Jasper, jeune élève facteur d’une école prestigieuse – et accessoirement fils du directeur – est expédié manu militari en stage sur une île isolée du Grand Nord. Il y découvre une population divisée en deux clans et des habitants tristes qui n’échangent jamais de courrier. Sa rencontre avec un étrange géant va lui donner une idée : livrer des jouets chaque nuit aux enfants. Et si la légende du Père Noël était née ?

Autant vous prévenir tout de suite : si vos enfants croient encore au Père Noël, évitez de leur montrer ce dessin animé qui peut les spoiler comme jamais, même si l’histoire est inspirée des contes et légendes du Nord. Dans le cas contraire, vous allez passer un merveilleux moment en famille.

Somptueux, drôle émouvant et carrément poétique, Klaus empile les réussites, que ce soit au niveau du scénario ou du graphisme à l’ancienne en 2D. J’ai tellement aimé que j’y repense encore quelques heures plus tard. Côté voix, je l’ai regardé en VOST – ce qui donne toute sa saveur à l’ensemble – mais si vous souhaitez passer en VF, vous devrez sans doute reconnaître les voix de Ludivine Sagnier, Alex Lutz, François Berléand ou Karin Viard.

J’ai craqué pour la petite Margu qui vient tout droit de Laponie, ne parle même pas la même langue que les enfants ou Jasper, mais est une véritable oreille attentive que j’avais simplement envie d’étouffer sous une montagne de câlins. Bien joué.

Jasper et la petite bouille de Margu (en VOST)

Bref et pour aller droit au but : préparez un bon thé fumant ou un chocolat chaud, calez vos coussins/votre plaid et passez un moment Netflix placé sous le signe de Noël, du chou, du mignon (sans être gnan-gnan, je tiens à le préciser) et de l’émotion. Une très belle réussite, vraiment.

Tags from the story
, , ,
Écrit par
More from Florence

Noël : sélection d’idées cadeaux à moins de 50€

Nous sommes bien début novembre, mais il est urgent de prendre le...
Lire la suite

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.