Menu
Humeurs

Soyez à l’écoute de la Semaine du Son

Écouter, entendre, prêter attention, prêter l’oreille, percevoir… Autant de synonymes pour souligner l’importance cruciale de l’un de nos cinq sens : l’ouïe. À l’occasion de la nouvelle Semaine du Son de l’Unesco, il est temps de prendre soin de nos petites oreilles.

Semaine du Son de l’Unesco : prenons soin de nos oreilles

Le saviez-vous ? Selon un sondage pour l’Unesco dans le cadre de la Semaine du Son, 72% des Français interrogés considèrent qu’un environnement bruyant contribue à les rendre « plus souvent malades ». De même, au quotidien, la pollution sonore (à la maison, au bureau, en voiture ou ailleurs) serait, selon 92% des Français interrogés, nuisible à la santé physique et psychologique. Problèmes psychologiques, cardiovasculaires, hypertension sont alors de vrais risques… Vous comprendrez donc aisément à quel point le sujet peut être sensible.

Pour ma part, je suis devenue extrêmement sensible au bruit en général depuis mon AVC et les cris de la foule dans une gare ou un grand magasin ont tendance à me rendre folle au point de vouloir fuir au plus vite.

Quand le silence est d’Or…

Toujours selon cette étude, pour près de 9 Français sur 10, le silence est un privilège. Je confirme au plus haut point. Quand j’ai déménagé de Porte de Clignancourt à une petite ville du Val d’Oise, j’ai eu l’immense bonheur de réentendre les oiseaux chanter par exemple. Et ça, ça n’a pas de prix.

Les concerts, sources de douleurs aux oreilles…

Les acouphènes : ce mal qui s’étend…

Hyperacousie, Maladie de Menière, Neurinome de l’acoustique… Il existe différents types de soucis liés de façon plus générale aux acouphènes (occasionnels ou permanents). L’association France Acouphènes sensibilise d’ailleurs le grand public sur le sujet, avec le renfort d’artistes comme Alexandra Desloires qui témoigne de ses souffrances.

Pour soulager les personnes souffrant d’acouphènes dans leur ensemble (sifflements aigus, bourdonnements, etc.), il existe des méthodes comme l’ostéopathie, l’auriculothérapie ou la sophrologie, mais il n’existe pas vraiment de traitement curatif et la prévention reste encore la meilleure des solutions.

La Semaine du Son de l’Unesco : mettre en place les bonnes pratiques

Parallèlement à la mise en place d’une charte, l’Unesco propose au public – et jusqu’au 3 février – un programme complet pour sensibiliser au « sonore » avec des concerts, ateliers et conférences (notamment sur l’impact sur la santé des basses fréquences perçues à fort niveau dans les concerts).

Que vous soyez chez vous, au bureau (coucou les open-space qui tuent la concentration) ou ailleurs, il existe des méthodes pour s’isoler du bruit et prévenir les éventuels problèmes auditifs. Bien évidemment, vous avez les casques anti-bruit de chantier, les casques isolants pour écouter votre musique sans être parasités par les bruits extérieurs (pensez, si vous mettez de la musique, à ne jamais mettre la musique au volume maximum et vérifiez bien que le volume maximal est bridé à 100 décibels) ou bien encore les célèbres Boules Quiès.

En concert plus particulièrement, pour les petits comme pour les grands, pensez systématiquement aux bouchons d’oreilles et aux casques spécifiquement pensés pour les enfants. Éloignez-vous, dans la mesure du possible, des enceintes et faites des pauses en sortant ou en vous éloignant de la scène. Enfin, pensez également à prendre des rendez-vous réguliers avec votre ORL qui pourra, le cas échéant, enlever ces bouchons de cérumen qui impactent l’audition.

Pour terminer… Petit mot doux qui est dit à l’oreille, de peu de chose fait merveille…

About Author

Bulles de Flo, c'est le résultat de mes coups de cœur lifestyle du moment : culture (livres, cinéma, etc.), décoration, balades... Bienvenue chez moi !

3 Comments

  • […] : l’ouïe. À l’occasion de la nouvelle Semaine du Son de l’Unesco, il est temps de … Lire l’article complet À propos de l’auteur : […]

    Reply
  • Margot
    janvier 26, 2020 at 10:22

    Coucou 😊
    C’est un article très intéressant surtout que nous sommes très régulièrement dans la journée entouré par ce bruit
    Pour ma part, je travaille dans un magasin et dès qu’on arrive dans les heures creuses ou que ça ferme, j’apprécie le silence qui règne ça fait un bien fou 😊
    Alors merci de rappeler que c’est important pour nous et notre santé d’être sensibilisé à ce sujet 😊
    Bisous

    Reply
  • Elodie Rose
    janvier 28, 2020 at 12:46

    Coucou ! Je ne savais pas qu’il existait une semaine du son ! Personnellement, je fais partie de ces gens qui aiment le calme. Je vis à la campagne (dans des bois même), et je suis tellement heureuse de pouvoir profiter de ce calme. Je ne suis d’ailleurs pas capable de rester trop longtemps dans un endroit trop bruyant ou trop de bouhaha (sauf concert ou soirée mais c’est très rare, et je chéris le silence ensuite). Bisous !

    Reply

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.