Menu
Culture / Livre

Né sous une bonne étoile d’Aurélie Valognes

La Wonder Romancière du moment, avec notre Virginie Grimaldi nationale, a encore frappé avec un nouveau roman : Né sous une bonne étoile. Et pour une fois, je suis ressortie de cette lecture mi-figue, mi-raisin, mais tout de même séduite.

Né sous une bonne étoile Aurélie Valognes

Né sous une bonne étoile : de l’émotion au fil des pages

La quatrième de couverture a su piquer ma curiosité assez rapidement : “À l’école, il y a les bons élèves… et il y a Gustave. Depuis son radiateur au fond de la classe, ce jeune rêveur observe les oiseaux dans la cour, ou scrute les aiguilles de la pendule qui prennent un malin plaisir à ralentir. Le garçon aimerait rapporter des bonnes notes à sa mère, malheureusement ce sont surtout les convocations du directeur qu’il collectionne. Pourtant, Gustave est travailleur. Il passe plus de temps sur ses devoirs que la plupart de ses camarades, mais contrairement à eux ou à Joséphine, sa grande sœur pimbêche et première de classe, les leçons ne rentrent pas. […]. À force d’entendre qu’il est un cancre, Gustave finit par s’en convaincre, sans imaginer qu’une rencontre peut changer le cours des choses.

J’aime vraiment le style d’écriture d’Aurélie Valognes. La légèreté et cette sorte de bonne humeur qui se dégagent des pages, associées à des thèmes sociétaux d’actualité, font le succès de ses œuvres, à raison. Après Minute, papillon ! et En voiture Simone !, je m’embarque donc dans l’histoire de Gus-Gus, alias le gentil Gustave. Affublé d’une sœur à l’ego monumental, Gustave est un petit garçon rêveur et sensible, ce qui ne fait pas forcément bon ménage dans les cours d’école et salles de classe aujourd’hui.

Gustave, vraiment né sous une bonne étoile ?

Sans trop vous en dévoiler, le parcours scolaire de Gustave est assez chaotique, fait d’incompréhensions et d’injustices crasses. La vie de famille n’est pas non plus une sinécure pour ce petit bout qui grandira douloureusement. Bref, Né sous une bonne étoile est un roman au final assez lourd, en dépit des saillies d’humour et d’espoir distillées ici et là, qui ne laissera définitivement pas indifférent.

homme-victoire-winner
Ne jamais perdre foi en ses capacités

Et voilà précisément pourquoi j’ai été étonnée, mais pas non plus déçue, attention. Les romans d’Aurélie Valognes respirant d’ordinaire le frais et l’acidulé, vous serez peut-être un peu surpris par le changement de voie opérée par la romancière. Les thématiques sociétales – les troubles “dys”, le délabrement scolaire dans les milieux défavorisés, le divorce, la parentalité – sont ici traitées sous un angle plein d’émotions, de révolte et enfin, de soulagement.

Pour terminer, je vous conseille sincèrement de plonger dans l’univers de Gustave qui, peut-être, fera écho à votre propre parcours ou celui d’une connaissance. Né sous une bonne étoile est un roman qui dévore assez rapidement et qui ne vous laissera définitivement pas indifférent. Le signe d’un livre réussi, n’est-ce pas ?

About Author

Bulles de Flo, c'est le résultat de mes coups de cœur lifestyle du moment : culture (livres, cinéma, etc.), décoration, balades... Bienvenue chez moi !

8 Comments

  • […] Ce site est en cours de chargement, veuillez patienter. Toutefois, si vous souhaitez l'afficher tout de suite, Cliquez ici […]

    Reply
  • Coups de Cœur de Mumu
    avril 8, 2020 at 5:57

    Coucou Flo,
    J’aime beaucoup cet auteur, ces livres sont super !
    Bises et bonne fin de journée !

    Reply
    • Florence
      avril 9, 2020 at 7:17

      Oui j’aime aussi beaucoup son style, on n’est jamais déçus.

      Reply
  • Le petit monde de NatieAK
    avril 8, 2020 at 8:11

    Coucou,
    On perçoit toute la difficulté scolaire que rencontre certains enfants, qui ne comprennent pas le pourquoi de leur difficulté apprentissage alors qu’ils travaillent plus que les autres pour obtenir un résultat proche du néant. Etant dyslexie et ayant était mal pris en charge à l’époque, je me retrouve un peu dans ce personnage.
    Merci pour ton retour
    Bisous

    Reply
    • Florence
      avril 9, 2020 at 7:18

      Je pense que les élèves “dys” ont encore beaucoup de mal à être bien orientés, notamment dans des quartiers peu sensibilisés à ce type de handicap. Les choses avancent, mais pas assez vite…

      Reply
  • pichette&paillettes
    avril 8, 2020 at 9:38

    Même si ce n’est pas le style de lecture que j’affectionne, j’ai envie d’en savoir plus. J’ai connu quelques difficultés avec mon fils et j’apprécie lire de type de temoignage, même romancé.
    Des bises

    Reply
    • Florence
      avril 9, 2020 at 7:19

      Je pense que ça t’intéressera et que ça t’éclairera peut-être sur ce que peut ressentir ton fils. J’espère qu’il va trouver sa voie ❤️

      Reply
  • Annafaitsonblog
    avril 10, 2020 at 9:55

    Hello 🙂 Merci pour ton article. Mais je t’avoue que ce n’est pas trop mon genre de lecture, j’ai une préférence pour le thème fantastique car plus léger à lire 🙂

    Reply

Répondre à Né sous une bonne étoile d’Aurélie Valognes Cancel Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.