Twitter : et si tu n’existais pas…

Dis-moi pourquoi j’existerais… Bon d’accord, j’y vais un peu fort. Mais tout de même ! Twitter a publié hier ses résultats annuels et patatras, l’entreprise aux gazouillis s’est pris les pieds dans le tapis boursier. Outre des pertes dites abyssales, le nombre d’usagers stagne dans l’eau croupie de l’échec.

Twitter n’arrive plus à recruter de nouveaux membres.

Avec seulement 4% de hausse entre 2015 et 2016, Twitter n’arrive pas/plus à séduire les foules. Et c’est bien dommage, parce que son potentiel est tout de même assez énorme. Si si. Avec 8,8 millions de twittos en France, il y a encore une belle marge de manœuvre. Et pourtant. Le réseau social se casse gentiment, mais sûrement la poire. La faute à qui  (au boss et ses idées saugrenues) ? A quoi (aux nouveautés qui n’ont ni queue ni tête) ? Et quelles seront les conséquences pour nous, pauvres âmes en peine (la disparition pure et simple de Twitter) ?

Twitter : des gazouillis pas si compliqués à comprendre

Une fois la « méthodo » comprise, quoi de plus utile que Twitter ? Les grincheux de tous poils – qui ne savent pas s’en servir – diront que c’est le réceptacle de la haine et de la bêtise humaine. C’est pas faux (Perceval, sors de ce corps), mais j’ai une objection votre honneur ! Tout comme pour Facebook, Snapchat ou bien encore Instagram, votre TL (timeline) est le reflet de vos abonnements. Quitte à créer ce qu’on appelle une « bulle de filtrage », si vous ne voulez pas de Donald Trump dans votre fil, ne vous abonnez pas ! Alors oui, il y a des limites évidemment. Si untel est abonné à chose et le relaie, vous allez le voir apparaître comme par magie dans votre fil. Mais c’est le jeu, ma pov’ Lucette !

Moi quand j’apparais dans ta TL alors que tu ne me suis pas…

Et puis c’est quoi toutes ces mentions, ces hashtags à la noix, ces « RT », ces follows/unfollows ? Rien de bien compliqué, je vous le promets. Vous avez passé votre code pour le permis ? Vous saurez utiliser Twitter… Blague à part, mais ça va mieux en le disant, Twitter n’est pas un réseau social affreux moche et méchant tellement difficile à comprendre qu’on en pleure des larmes de sang.

Et moi alors dans tout ça ?

Twitter est l’un de mes réseaux favoris. J’y ai trouvé du travail, des amis (des vrais, pas juste virtuels), un réseau et une « nouvelle » façon de m’exprimer. Avec 140 caractères, il est indispensable d’avoir un discours concis ! J’y vais plusieurs fois par jour, à la fois pour le boulot, mais aussi et surtout pour moi. Je m’informe, je ris, je râle. Je « livetweete » comme une folle certains soirs avec #TheVoice, #DALS ou bien encore #ADP. Bref, je gazouille encore et toujours, chaque jour. Parfois pour ne rien dire, parfois pour relayer des informations de premier plan.

Et si Twitter disparaissait ? C’est, de plus en plus, une possibilité ! Les dirigeants de cette entreprise ne sont pas philanthropes et sont avant tout là pour gagner de l’argent. Force est de constater que les mois et années passent et que les bénéfices trépassent. Alors qu’allons-nous devenir ?

J’avoue que je serais un peu désoeuvrée les premiers temps. A qui dire bonjour le matin (bon ok, argument non validé) ? Comment ne pas passer à côté des informations essentielles du jour ? Comment communiquer de façon (à nouveau) pertinente pour mes clients ? Tout ceci peut paraître bien futile, mais c’est un fait, Twitter a réellement son utilité.

Twitter : quel avenir ?

Twitter a changé beaucoup de choses, que ce soit au niveau médiatique – coucou la social TV et ses hashtags qui envahissent toutes les émissions TV & Radios – comme au niveau professionnel. Il n’est quasiment plus envisageable pour une entreprise de ne pas posséder un compte. C’est un canal de SAV, d’expérience clients et simplement d’informations qui est entré dans nos habitudes. Comment revenir en arrière ?

Pour clore ce long billet, je refuse ce qui semble vouloir être une fatalité, même si, sur les probables cendres encore chaudes de nos futurs gazouillis, des entreprises développeront des concepts encore plus géniaux et indispensables. Twitta un jour, twitta toujours !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écrit par
More from Florence

Because I’m happy ! Des bulles et des bonnes nouvelles

Ukraine, Malaysia Airlines, conflit israélo-palestinien… Depuis le week-end dernier et les heurts...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *