[Tatouage] L’encre dans la peau, encore et toujours

Ce n’est pas une drogue, mais un besoin, un plaisir, une satisfaction. Jamais sur un coup de tête, mais toujours pensé, repensé, digéré. Ce n’est pas une mode, mais un acte réfléchi. Le tatouage, je l’ai décidément dans la peau.

tattoos

Il y a deux ans déjà, je parlais ici de ma « passion » pour les tatouages et il s’agit du billet le plus lu depuis les débuts de ce blog. Il y a ceux qui sont d’accords, et les autres. Il y a ceux pour qui le tatouage est quasiment une affaire d’état (suivez mon regard), et puis les autres, pour qui cet art corporel « ne sert qu’à » embellir le corps.
J’ai mis un peu d’eau dans mon vin depuis deux ans, mais je reste tout de même intimement persuadée qu’un tatouage, ça se réfléchit sur le long terme et non sur l’instant, notamment en période estivale ou parce qu’on est so « in love » de son partenaire. Je n’en démordrai pas.

Il y 3 semaines environ, j’ai eu LA chance du siècle.
Je suis abonnée sur Facebook à toutes sortes de pages d’artistes tatoueurs et notamment celle de « El Patman« , l’un des meilleurs tatoueurs sur la place de Paris. Un désistement, des motifs de mandalas qui restent en rade… Il faut savoir que l’agenda de « Pat » est très chargé, comptez environ 7 mois d’attente (glurps). Et là, j’ai la possibilité de me faire tatouer trois jours plus tard. Non mais pincez-moi, je rêve !

J’avais en tête depuis un sacré moment de m’offrir un mandala, même si c’est so 2012 ou 2013 (les tatouages aussi ont leur collection A/H, P/E, mais je m’en fous). Et surtout, je souhaitais « changer de crèmerie » pour voir ce que d’autres artistes pouvaient m’offrir comme petit bonheur. Toutes les conditions étaient donc réunies pour que ce créneau libre soit le mien !

http://www.artcorpus.fr/?page_id=190#all/1/grid

Après avoir sauté sur ma messagerie le soir même, puis le lendemain pour le second round, je crie victoire ! Je suis heureuse, vous n’avez pas idée. Le samedi soir venu, je suis l’heureuse propriétaire d’un 8ème tatouage, un magnifique mandala qui a pris place dans le dos, sous ma clé de sol qui, du coup, fait un peu la gueule.

La cicatrisation est épique, ça démange, ça pique et je résiste à ne pas m’arracher la peau. Il faut ce qu’il faut pour avoir une œuvre d’art dans la peau.

Mon nouveau tatoueur est adorable et attentionné. L’accueil du salon est parfait. Rien à redire.

J’avais Art Corpus dans le viseur depuis un petit moment, mais évidemment, ma timidité légendaire faisait que je n’osais pas franchir le pas de la porte… dit la fille qui a tout quand même 7 tatouages au compteur. Je suis comme ça, si je n’ai pas une occasion X ou qu’on ne me botte pas les fesses, je peux attendre longtemps !

De loin, avec une photo de travers, à J+1 semaine. Il est déjà splendide.

Bref, je suis heureuse.

Tellement heureuse que les rendez-vous pour mes deux prochains tatouages sont pris… dans 7 & 8 mois ! Le premier va venir compléter celui déjà présent sur mon mollet gauche que je ne montre pas pour le moment. « Pat » va m’en faire un chef d’oeuvre, c’est évident (coucou la pression !). J’ai vraiment hâte, parce que chaque tatouage a sa signification, son histoire, même mon nouveau mandala dont je rêvais depuis un moment.

Côté financier, évidemment, c’est plus qu’un sacré budget. C’est même carrément rédhibitoire pour certains. Pour ma part, le fait d’attendre 7/8 mois m’arrange pas mal, je vous l’avoue. En rentrant de mon rendez-vous, j’ai planifié quelques petites choses : les ventes à faire, les économies draconiennes à réaliser, l’argent à virer chaque mois sur un compte dédié pour éviter les tentations…

Je vais avoir du mal, mais j’assume. Certains s’achètent des sacs à 1000€, claquent des sommes dingues pour leurs paquets de clope (le total de l’argent dépensé à la fin de l’année est sympathique) ou que sais-je encore. Re-bref, aucun regret.

http://www.someecards.com/usercards/viewcard/MjAxMi1mOGJhMjY3NDQ2MGQxMzgw

Vous me direz, pourquoi pas un mais deux tatouages ?
Parce que je le veux, parce que ça m’est indispensable, parce que, tout simplement. J’en aurai donc 9 et à mon humble avis, il est fort probable qu’un 10ème viendra compléter la collection, toujours chez Art Corpus. Pas forcément l’année prochaine (histoire de reprendre un peu d’oxygène au niveau financier), mais l’année d’après, sûrement.

Et au boulot, tout va bien ?
Pour le moment, j’ai une chance de dingue. Personne ne me fait de réflexion sur le sujet. Je ne sais pas combien de temps cela va durer, alors j’en profite. Je pars du principe, quelque peu naïf, que mes compétences ne sont pas liées aux tatouages qui se baladent sur mon corps. Point barre (pour le moment).

Enfin, pour terminer, je ne peux que vous inviter à visiter l’expo « Tatoueurs, tatoués » actuellement au musée du Quai Branly, jusqu’au 18 octobre 2015 (vous avez le temps). Nul besoin d’être un adepte acharné du genre pour se rendre sur place, cette expo est pédagogique, très visuelle et joliment « achalandée ».

Le mot de la fin :
http://www.someecards.com/users/profile/tattoosassy

Enregistrer

Écrit par
More from Florence

Petit coup de gueule entre deux billets…

Alors là, ça me dépasse. Je ne suis pas née de la...
Lire la suite

8 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.