[Livre] Tu comprendras quand tu seras plus grande.

L’année dernière, Virginie avait déjà réussi son pari avec « Le premier jour du reste de ma vie« . J’avais compris tout de suite qu’elle n’en resterait pas là et que son talent allait une fois encore exploser. Appelez-moi Mme Irma, car son second opus « Tu comprendras quand tu seras plus grande » va bientôt être en route vers un succès plus que mérité. Je le vois dans ma boule de cristal.

tu-comprendras-quand-tu-seras-plus-grande-bullesdeflo-ok

« Tu comprendras quand tu seras plus grande… »

Une couverture bleue, la mer en fond… Où Virginie va-t-elle bien pouvoir m’embarquer cette fois-ci ? La croisière, c’est fait (à tel point que j’ai presque eu envie de m’acheter un billet pour une croisière solitaire en refermant son premier roman – la dinguo), il est temps de prendre un aller direct pour… la maison de retraite !

Comment vous parler de ce livre sans trop en dévoiler, sans vous ôter le pain, la tartine de Nutella ou le Magnum de la bouche ? Comment vous faire comprendre à quel point j’ai aimé ce livre, à quel point il m’a touché, fait rire toute seule comme une pendue et versé une larmichette ?

« Tu comprendras quand tu seras plus grande », c’est l’histoire de vous et moi. C’est surtout l’histoire de Julia, trentenaire mi-parisienne, mi-basque, avec un bon petit caractère en bandoulière. Un chouïa fofolle, des vannes à la seconde… on aurait pu très bien s’entendre si Julia n’avait pas été un personnage de fiction. Julia est assez sérieusement cabossée par la vie et la maison de retraite des Tamaris lui a semblé être une bonne idée pour se remettre de ses émotions à un instant T. Et puis LA question au moment de franchir le seuil de son nouveau cocon : mais pourquoi suis-je tombée dans cette galère ?

La suite… et bien vous la découvrirez en lisant ce pavé de 500 pages qui se dévore en moins de temps qu’il ne faut pour le dire ! Les chapitres courts, le rythme soutenu et l’écriture vraiment agréable permettent de reprendre sa respiration, car les personnages truculents et l’histoire ne vous laisseront aucun répit. Entre rires et larmes, ce livre est un bonbon acidulé, un muxu, une gâteau basque à la cerise noire à lui tout seul : c’est trop bon, on en veut encore.

tu-comprendras-quand-tu-seras-plus-grande-763040-250-400

Julia, Les Tamaris et moi.

Virginie Grimaldi est la maman du blog Femme Sweet Femme, intergalactiquement connu désormais. Je suis une fidèle lectrice et… bah elle me parle. Son style me parle, ses aventures me parlent, son humour me terrasse… Je suis fan et l’admire vraiment. Elle avait déjà réussi à me scotcher avec son premier roman et le second m’a « bouleversifiée ». C’est fou d’arriver à se poser une myriade de questions sur sa vie en refermant un livre. Elle m’a touchée en plein cœur la vilaine et c’est ce qui fait sa force en tant qu’auteur de roman à succès. Chacun peut y trouver une ou plusieurs références qui sauront faire mouche.

Si vous êtes comme moi, à la fin de ce roman, vous prierez pour en savoir plus sur les personnages. D’ailleurs je profite de cette tribune qu’est mon blog pour faire un appel national à Virginie : j’exige le Tome 2 des aventures de Julia ! Bon ok, je n’exige rien, mais qui ne tente rien… ^_^

Pour terminer, je vous engage à pré-commander urgemment cette pépite qui sera en vente dès le 4 mai prochain et vous engage également à vous ouvrir, à profiter de la vie. D’accord, c’est très facile dit comme ça, mais vous verrez, vous ne ressortirez pas indemnes de ce livre – dans le bon sens du terme – j’en mets ma main à couper. La gauche, parce que je suis droitière.

A vous les studios !

Écrit par
More from Florence

Passion Rouges à Lèvres

Je possède actuellement 27 rouges à lèvres. Des gloss, des brillants et...
Lire la suite

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *