[Je râle] Et la politesse, bordel ?!

Tiens, ça faisait un petit moment que je n’avais pas râlé sur mon propre blog. Râler, vociférer partout, tout le temps, je sais faire, donc autant partager mon désarroi avec vous. Donc pour en revenir à nos moutons… Et la politesse, bordel ?!

Le minimum… 😉
Des mails, j’en reçois à la pelle.

Que ce soit en version pro ou perso pour le blog, j’en ai minimum quelques dizaines par jour. La plupart du temps, tout va bien. Et parfois, ça coince. Vraiment. A tel point qu’un peu d’huile n’y ferait rien, quand on sait que c’est presque pathologique. Ni bonjour, ni hello, hi, merde ou yo (un mail commençant par yo me ferait lever quand même le sourcil…), sans parler du reste. Parfois, les jours de chance, je n’ai rien dans le mail, juste un transfert de pièce jointe avec un joli carré blanc en guise de conversation.

Et ce fail absolu concerne tout le monde, pro comme perso.
Les agences de RP qui se sont mises au RP blogueurs en transférant un mail avec « FWD » apparent, sans un mot, juste le CP copié-collé… ça va bien ! Les mails pro dont le bonjour est clairement en option (sans parler du cordialement, merci, bonne journée… alors là, c’est dépassé), ça me gonfle tout autant. L’excuse bidon du précieux temps de l’interlocuteur n’est absolument pas recevable.

On est des z’humains, merde !
Alors je dis STOP.

Suis-je, avec quelques spécimens de la race humaine, si ringarde que je n’ai même pas le droit à un fichu (et simple) bonjour ? Suis-je de la merde ? Du rien enrobé de papier de chocolat ? Un vulgaire presta ou blogueuse bonne à manger du foin ?
J’ai été, malgré moi, assez bien élevée par mes parents. C’est con, j’ai des restes.

« Dis bonjour et merci à la dame ». Que c’est pénible quand on est enfant d’entendre inlassablement cette même rengaine ! Et puis un jour, on grandit et se prendre un mur quand on salue quelqu’un – le chauffeur du bus ou la boulangère par exemple – devient assez désagréable. Du coup, c’est un cercle vicieux. Tu ne veux pas me répondre ? Et bien ton bonjour, tu peux te le mettre au cul ! Pour ma part, je ne cède pas à cette tentation et je continue, malgré moi, à passer pour la conne de service qui salue à tout va.

Je suis de la vieille école décidément.
Je dis bonjour, au-revoir, merci. Je tiens la porte battante quand je sors du métro et parfois, j’attends même un peu quand la personne n’est pas loin de la porte (un truc de dingue), laisse la place aux femmes enceintes (old school) et vouvoie tant qu’on ne me dit pas de tutoyer, ce qui me fait passer pour une vieille bique dans certaines situations.

Quand je vois certains gamins, accompagnés des parents, se conduire comme des sauvages, ça m’agace. Quand je constate que malgré toute ma bonne volonté, je n’aurai jamais un « bonjour » dans un mail de certaines personnes, je m’énerve, puis je lâche momentanément l’affaire, jusqu’à la prochaine fois.

Janvier est le traditionnel mois des bonnes résolutions.
Et si on prolongeait les choses aux douze autres mois de l’année, en prenant l’habitude d’être poli(e) ? C’est gratuit, ça ne mange pas de pain et franchement, ça fait toujours plaisir.

Enregistrer

Écrit par
More from Florence

Marques et blogs : des commentaires à vendre ?

Jusqu’où iront-elles? Voilà quelques jours que je vois fleurir sur certains blogs...
Lire la suite

4 Commentaires

  • On s'est passé le mot aujourd'hui ^^
    La politesse, j'ai l'impression qu'ont me l'a trop inculqué… On est entré dans un monde où c'est devenu optionnel alors que je continue à dire que c'est la base de beaucoup de choses positives… Je continue à être polie et à pester sur ceux qui ne le sont pas. Mais le "trop bonne, trop conne", j'ai assez donné…

  • Quand j'envoie un mail je n'oublie jamais les formules de politesses, et quand j'envoie des pièces jointes j'essaye toujours de mettre un petit mot du genre "salut, voilà les fichiers que je devais t'envoyer !" même si c'est tout bête et tiens en une phrase… Mais en même temps c'est assez symptomatique de la vie "de tous les jours" ; les personnes qui veulent monter dans le métro sans laisser les gens descendre, ceux qui veulent descendre en se faufilant sans dire pardon ou qui aboient le pardon comme si on les avait agressés, les gens qui rentrent dans les magasins sans dire bonjour et sortent sans un au revoir (j'avoue que je le fais quand je vois que la caissière parle à quelqu'un et ne m'a pas vu)… alors finalement, les mails… ils viennent juste s'ajouter à la liste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *