Expo – Van Cleef & Arpels, l’art de la haute joaillerie

Ce qui est bien avec les vacances, c’est qu’enfin, il est possible de prendre un peu de son temps pour se « cultiver ». Aujourd’hui, direction le musée des Arts Décoratifs de Paris, à côté du Louvre, pour l’exposition « Van Cleef & Arpels, l’art de la haute joaillerie« .
J’ai un côté fifille qui fait que mes yeux brillent devant de jolis bijoux, portables ou non, inaccessibles ou non financièrement parlant. J’ai également une nette préférence pour l’argent, l’or blanc ou, soyons fous, le platine, l’or jaune me laissant franchement de marbre.
L’exposition Van Cleef & Arpels a donc répondu à mes attentes, car j’ai pu très facilement m’en mettre plein les yeux, pour un billet à 9,50€ en plein tarif.
Jusqu’au 10 février, il est possible de découvrir près de 500 pièces de haute joaillerie qui font la renommée de la maison depuis 1906. Bracelets, colliers, minaudières, « nécessaires », bagues… Tout y est, même les magnifiques dessins destinés à la création des bijoux.
Le cadre est sympathique, même si le chauffage est poussé à fond. Les bijoux sont répartis selon les époques, il n’y a pas d’ordre établi, vous pouvez commencer par la gauche ou par la droite, comme bon vous semble. Attention, les photos sont interdites, ce qui est un peu frustrant.
Ce que j’ai aimé :
Les créations « transformables » ou quand la sublime tiare de Charlène, princesse de Monaco, devient un collier : bluffant
Les magnifiques petites broches en formes de danseuses, de fées ou bien encore d’animaux. On y découvre toute la minutie du travail des créateurs : énorme
La scénographie générale dite « onirique » : assez bien fichue, sobre, sombre pour laisser les bijoux prendre la 1ère place. Dans une salle annexe, les bijoux semblent flotter dans des tubes de plexigas transparents, et c’est assez sympathique, même si l’envie de passer un coup de chiffon pour enlever les traces de doigts m’a subitement sauté dessus
Les dessins/croquis des bijoux : franchement, je rêverai de dessiner de telles splendeurs. En un mot : wahou
Onirique n’est-ce pas ? 😉
Des bijoux qui flottent dans des tubes
Ce que j’ai moins aimé :
La scénographie propres aux dessins justement. Très mal éclairés, pas du tout mis en valeur, c’est une vraie déception. On dirait qu’ils ont été planqués, parents pauvres des bijoux qui doivent être mis en lumière, eux. En outre, j’aurais apprécié de voir un croquis et la pièce réalisée dans la foulée histoire de voir le travail accompli
– Une impression tenace sur certains bijoux que les diamants étaient des faux. En effet, nous ne sommes pas censés « voir au travers » et malheureusement, quelques bijoux m’ont donné l’impression de voir une parure de remplacement. Je peux tout à fait le comprendre, notamment pour des questions de sécurité, mais à ce moment-là, il faut le préciser. Après, je peux me tromper, je n’ai pas la science infuse sur le sujet
Sinon, je suis toujours allergique aux gamins mal éduqués et aux adultes dans la même veine, qui restent scotchés, comme des moules sur leurs rochers à une vitrine qui, par la force des choses, leur appartient.
L’appareil photo étant prohibé, voici quelques photos issues du diaporama (photos Van Cleef & Arpels) :
Clip Columbiad, collection Les Voyages Extraordinaires
Bracelet Pelouse
Clip Dancer
Si vous souhaitez en savoir plus, rien de plus simple avec le site officiel très bien fourni de l’exposition, ainsi que l’application iPhone/Android pour découvrir l’histoire de la maison, mais aussi pour commenter et partager vos pièces préférées.
Vous avez encore un peu de temps pour vous rendre sur place, alors n’hésitez plus, car vous en prendrez plein les yeux ! Alors, êtes-vous tenté(e)s par cette exposition ?
Écrit par
More from Florence

Téléthon 2012 : Oser vaincre, tout simplement

En route pour 2012 Je sais je sais, je vous vois râler...
Lire la suite

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *