Don & troc : 8 astuces pour redonner vie à vos livres d’occasion

La culture a un prix. Et si vous êtes un gros consommateur de livres, la facture peut très vite grimper. Alors, comment se faire plaisir, tout en maîtrisant son budget ? Il existe plusieurs solutions pour donner ou revendre vos livres qui prennent la poussière et pour, ainsi, en acheter de nouveaux… d’occasion bien entendu !

Le livre d’occasion : mode d’emploi

Pour trouver ou se délester de ses piles de livres, il existe donc deux solutions : la revente et le don. Mais comment faire ? Même question pour l’autre bout de la chaîne avec l’achat / l’acquisition de livres à moindre coût, voire gratuitement.

Revendre ses livres avec Momox ou Kiwibook

Avec les sites Momox et Kiwibook, entre autres, la méthode de revente est simplissime. Il suffit d’entrer le code-barres de votre livre et un prix d’achat vous sera proposé. S’il vous convient, préparez votre colis et envoyez le gratuitement – à partir de 10€ de livres vendus pour Momox, pas de précision pour Kiwibook – et recevez 10 à 15 jours plus tard votre virement.

Clairement, vous ne deviendrez pas riches avec ce système qui tire les prix vers le bas en fonction de l’offre et de la demande. Mais si vous souhaitez avoir un petit pécule pour racheter autre chose derrière, ces sites peuvent être un bon plan, si vous avez la patience de scanner tous vos livres.

Donner/faire du troc de livres d’occasion, c’est facile

Si la vente ne vous intéresse pas plus que ça, sachez qu’il existe plusieurs méthodes pour donner ou réaliser un troc de livres et pour, ainsi, donner une deuxième, voire une troisième vie à vos biens culturels.

Le troc de livres avec BookMooch et Bibliotroc

« Donnez des livres, recevez des livres », telle est la baseline du site BookMooch. Cette communauté du livre d’occasion fonctionne sur un système de points. À chaque livre envoyé, un point reçu pour acquérir une autre œuvre ou en faire don à des associations caritatives. Même système d’envois de livres et d’obtentions de points avec Bibliotroc. Ces deux sites proposent des milliers d’ouvrages, dont des nouveautés et des best-sellers, pour toujours « rester à la page » (#badoumpschiiit).

Le don de livres avec Bibliothèques sans frontières, Recyclivre, Emmaüs et les boîtes à lire

Avec Recyclivre, dont le but est de soutenir des programmes d’éducation dans des régions du monde qui en ont besoin – plusieurs méthodes de dons sont proposées. Si votre commune est desservie par le service, un livreur vient collecter gratuitement vos cartons de livres – ou si vous n’avez pas de cartons, le livreur en amènera – durant sa tournée. Si vous n’êtes pas dans une zone desservie, il est possible de déposer vos cartons dans un point relais identifié ou dans un point livres.

Le site Bibliothèques sans Frontières propose également plusieurs méthodes de don de livres. Si vous habitez en région parisienne, 16 points de collectes sont à disposition dans la capitale, la région parisienne devrait suivre, espérons-le. Sinon, vous pouvez opter pour un enlèvement à domicile seulement si le nombre de livres à donner est de 400 ouvrages minimum (!). Un gros bémol qui évoluera, j’espère, la cause défendue étant belle. Enfin, si vous habitez en province, sachez que la BSF organise annuellement, au moment de la semaine du Développement Durable, une opération de collectes avec la FNAC.

Emmaüs organise, de son côté, des collectes solidaires de quartier, en partenariat avec eco-systèmes. Il est également possible d’organiser un enlèvement à domicile si vous avez suffisamment de cartons et si l’Emmaüs local est de bonne composition, ce qui n’est pas garantit (nous en avons fait l’expérience…). Pour acheter des livres peu chers et participer à une action de solidarité, n’hésitez pas à vous rendre sur la librairie en ligne de l’association.

Enfin, coup de cœur pour les boîtes à lire dans certaines communes. Ce projet solidaire a tout pour plaire. Il s’agit, pour résumer, d’une petite bibliothèque de rue gratuite qui permet à tous de laisser et/ou de prendre des livres. Ce mouvement culturel solidaire prend de l’ampleur et je trouve le principe, un peu comme celui des livres laissés sur les bancs publics, assez joli, voire poétique.

Voilà. Avec toutes ces pistes, vous devriez trouver votre bonheur pour recycler vos livres plus ou moins vieux et renouveler votre bibliothèque à moindre coût. Pas mal, non ?

Écrit par
More from Florence

Le Petit Cabaret de Clara au Pink Paradise

Le Pink Paradise, ça vous parle ? Le burlesque ? Clara Morgane...
Lire la suite

28 Commentaires

  • Hello
    Effectivement, ces petites bibliothèques gratuites sont de plus en plus rependues. J’ai même vu le même principe dans le hall d’un immeuble.
    Je vais me renseigner pour recyclivre.
    Dommage parcontre pour bibliothèque sans frontière car à moins d’être une mediathèque qui souhaite renouveler ses livres et donc donner des anciens, 400 livres, c’est énorme pour une personne comme toi et moi !
    Bises

  • Team Momox ! Bon ok c’est aussi parce que Momox marche pour les livres, les cd, les blu-ray, dvd et jeux vidéo donc ça finit par me faire un bon petit pactole à la fin (les comics et BD se revendent hyper bien) !
    Sinon quand on veut me les reprendre qu’à 15cts je préfère les donner à Emmaus et les mettre dans les boites à lire.
    Et il y a aussi l’option : mise en place d’une bibliothèque solidaire au boulot 🙂
    Je l’ai fait 2 fois et ça marche, les livres disparaissent en 2secondes et les gens viennent aussi y déposer les leur. On y retrouve vite des livres pour enfants, des romans, même des jeux de société parfois que les gens veulent donner pour faire de la place.
    Gagnant-gagnant 🙂

    • Oh c’est bien la bibliothèque solidaire au boulot ! Bien joué ! De mon côté, je vais regarder les boîtes à lire dans ma ville, j’aime beaucoup le principe.

  • Coucou,
    J’aime beaucoup l’idée des boîtes à livres, ça permet de faire des découvertes et de donner un livre qu’on a pas envie de garder 🙂 Globalement, j’aime garder mes livres, mais sinon c’est intéressant comme article car dans la bibliothèque de ma ville ils ne prennent pas les dons de livre donc ça donne des idées 😉
    Par contre donner 400 livres ça fait beaucoup ahah c’est dommage car ça risque d’être compliqué pour des particuliers ^^
    Des bisous 🙂

  • Merci beaucoup pour ton article ! J’ai pas mal de livres de poches que je ne veux pas forcément garder mais je ne savais pas trop quoi en faire. J’ai mis ton article en favoris pour le relire le jour où je m’y mets :p

  • Coucou,
    Merci beaucoup de cet article, je connaissais certaines méthodes mais pas toutes. Je vais voir ça de plus prêt. Il est vrai que les livres ça prend énormément de place et j’aimerais faire de la place pour d’autres ou d’autres choses pour rendre mon intérieur plus net.
    Bonne soirée
    Bises

    • J’aime bien aussi renouveler ma bibliothèque avec des livres plus récents. Et le principe de partage me plaît aussi, donc c’est parfait !

  • J’aime tellement le fait de voir les livres voyager !
    Pour ma part j’ai longteps vendu sur Priceminister, mais maintenant je préfère donner autour de moi ou à ma bibliothèque qui a aussi une boîte à livres. Depuis un an environ je ne garde plus autant de livres qu’avant ^^

    • Moi aussi j’étais chez PriceMinister avant, mais je me suis lassée. Je préfère désormais le principe de don ou d’échange.

  • Coucou !
    Oh je trouve ça juste génial plutôt que de laisser des livres prendre la poussière dans un coin…
    Je n’ai pas trop de place chez moi donc pour remédier à ça je viens d’acheter une liseuse, beaucoup moins encombrant !
    Bises

    • Ah la liseuse, c’est très bien aussi. J’en ai une, surtout pour les transports en commun, mais j’avoue une préférence pour les livres et le plaisir de tourner les pages.

  • Merci pour tes astuces qui vont être très utiles puisque je fais le tri de mes livres 😉
    Je pense les revendre à France Loisirs puisque j’achète mes livres là-bas. Pour les livres non repris, je pense les déposer dans une boite à livres. Un concept que je trouve très sympa! 😉

    • La boîte à livres remporte tous les suffrages ! Pour France Loisirs, j’ai arrêté, je trouve le principe un peu trop contraignant.

  • hello ma belle,

    Alors j’avoue que je ne revends pas mes livres, mon rêve ultime étant un jour d’avoir une immense bibliothèque dans laquelle je pourrais tous les mettre, puis je ne sais pas d’une certaine manière j’y suis attachée à mes livres, je les aime trop!!
    Second puis, je suis passée à la liseuse depuis 1 an, une petite révolution pour un fan de papier comme moi mais finalement j’aime beaucoup et surtout ça évite le soucis du recyclage du livre 😉

  • J’adore le principe de donner une nouvelle vie aux livres !
    Dans ma bibliothèque, on s’occupe d’un abri-bus qui fait office de bibliothèque libre service et c’est chouette, les gens adorent 🙂

  • Merci pour cet article très instructif 😊
    Je voudrais cependant rajouter une autre alternative aux sites web et aux boîtes à livres, il s’agit de l’application mobile Book Village. Elle permet de gérer sa bibliothèque sur son mobile, de proposer ses livres d’occasions aux lecteurs autour de soi, que ce soit à travers le don, le prêt ou la vente. Allez faire un tour sur le site, tout y est expliqué : https://bookvillage.app 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.