BD : Le Voyage de Marcel Grob

Pour cette nouvelle minute de culture confiture, voici un billet sur un sujet sombre, mais néanmoins d’une importance capitale : l’enrôlement obligatoire de jeunes alsaciens dans la Waffen SS. Vous l’aurez compris, le Voyage de Marcel Grob nous entraîne au cœur d’un fait assez méconnu de la Seconde Guerre Mondiale et fait le plein d’émotions.

Le Voyage de Marcel Grob : une plongée au cœur de l’Histoire

On ne va pas se mentir, le Voyage de Marcel Grob ne vous laissera pas indemne. Tout comme l’Arabe du Futur, cette bande-dessinée se base sur des faits historiques réels, avérés et très souvent méconnus. Pour ma part, je n’avais jamais entendu parler de cet enrôlement obligatoire et de tout ce qui est décrit dans cette œuvre de « fiction autobiographique ».

Revenons au début de l’histoire : Philippe Collin, chroniqueur à France Inter, s’est inspiré de l’histoire de son grand-oncle, Marcel Grob, un jeune Alsacien enrôlé dans les Waffen-SS en juin 1944, alors qu’il n’a que 17 ans. Son expérience comme mécanicien ajusteur le fait voyager en Italie (enfin, rien de tout ceci n’est un voyage…), puis sur le front de l’Est, avec la mort en bandoulière.

Entre fiction et réalité, ce voyage est intense…

Grâce à la mise en situation des souvenirs de son grand-oncle via une audition avec un juge des plus partiaux – et l’on finira évidemment par comprendre pourquoi – Philippe Collin m’a fait découvrir le triste sort des « Malgré nous », ces jeunes alsaciens enrôlés de force par les Nazis. Pourquoi y sont-ils allés ? Pourquoi ne pas prendre le maquis ? Pourquoi prendre part aux atrocités commises ? De notre canapé, il semble inconcevable, aberrant et frustrant de passer « à l’ennemi », mais si tout était si facile…

De l’incorporation, en passant par l’innommable avec le Massacre de Marzabotto, puis sa présence au front de l’Est et enfin le retour, Marcel Grob évoque ses souvenirs douloureux, se libère enfin. Nous, nous restons choqués, interrogateurs face à cette histoire personnelle hors norme et face à l’Histoire tout court. C’est d’autant plus intense que le dessin de Sébastien Goethals est parfait. Cru sans trop l’être, fin et dur à la fois. Pédagogique et marquant.

En complément de cette BD, un dossier historique complète le récit sur les « Malgré nous », les SS, la Waffen SS, la division de Marcel Grob, le Massacre de Marzabotto et le procès de Nuremberg. Dix pages supplémentaires pour remettre l’œuvre dans son contexte.

J’ai lu cette BD alors que nous célébrions le 74ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz et qu’un groupe de Nazis s’est dit que ce serait une bonne idée de se rendre sur place pour l’occasion. À vomir. Il serait aisé de se dire sur ces horreurs sont du passé, qu’il est temps de passer à autre chose. Et puis, en 2019, on apprend encore de nouvelles choses passées sous silence ou oubliées, comme cette incorporation de force. Alors non, il ne faut jamais oublier et le Voyage de Marcel Grob nous aide en ce sens et ça, ça n’a pas de prix.

Écrit par
More from Florence

Alors, t’as des idées de cadeaux pour Noël ?

Je sais, je sais, nous sommes à peine début novembre et je...
Lire la suite

5 Commentaires

  • J’ai moi aussi lue cette bande dessinée et je dois dire que je suis bien contente de l’avoir fais car je ne connaissais pas du tout ce pan de l’histoire. Une belle découverte pour moi aussi 🙂

  • Coucou,
    Je ne connaissais pas du tout ce type de BD. C’est vrai que ça doit être une manière très intéressante d’aborder l’histoire et ces pans méconnus. Et puis graphiquement elle a l’air intéressante cette BD.
    Merci de ce partage.
    Bon dimanche
    Bises

  • Très sincèrement tu as éveillé ma curiosité, pourquoi ? Simplement car on ne nous parle jamais de cette partie de l’histoire, et j’ai envie d’en savoir plus, alors je te remercie pour ton partage, et sous forme de BD sans rend encore plus agréable la chose.

    Merci beaucoup sincèrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.