Aramis, Tinus ou Zakko ? Parrainez un animal du zoo de Vincennes !

D’une manière générale, je n’aime pas beaucoup que les animaux de tous poils soient emprisonnés derrière les barreaux d’une cage, aussi dorée soit-elle. Ne parlons même pas des cirques avec animaux, j’ai ça en horreur. Voir un éléphant « faire le beau » ou un tigre lever la patte pour le bon plaisir du dresseur et du public, non. Juste non.
Mais parfois, entre la bonne conscience et la réalité, il y a un monde.
La réalité, c’est que des dizaines, des centaines, des milliers d’espèces animales disparaissent chaque année à cause de la guerre, du braconnage, du réchauffement climatique, etc. D’une manière générale, les animaux peuvent remercier l’Homme pour la réduction drastique de leur territoire.
Alors parfois, je me dis que les zoos « nouvelle génération » ne sont pas une si mauvaise chose pour la préservation des espèces en voie de disparition.
Une bien jolie loutre d’Europe – © F-G Grandin / MNHN
A quelques mois de sa réouverture, après cinq long années de travaux, le Zoo de Vincennes offre la possibilité, depuis vendredi, de parrainer 29 animaux chouchous ou « mal-aimés ». Lion, girafe, rhinocéros, loutre, grenouille, boa ou bien encore caméléon, « personne » ou presque n’a été oublié. Par contre, personnellement, une certaine bestiole à huit pattes peut toujours rêver… 
Aramis, le jaguar – © F-G Grandin / MNHN
Le zoo version 2014 proposera aux visiteurs un voyage au coeur de cinq biozones : Patagonie, Sahel-Soudan, Europe, Madagascar et Amazonie-Guyane. Le parrainage d’animaux permettra donc de contribuer à la conservation et à la protection d’espèces menacées, mais aussi de contribuer au bien-être des animaux dans le zoo.
Afin d’offrir à tous la possibilité de parrainer un animal, plusieurs niveaux de dons sont proposés : 15€, 30€, 75€, 150€, 300€ et 1 000€. En remerciement de ce soutien et selon le don effectué, les parrains recevront des fiches d’information, des entrées pour le Parc zoologique de Paris, des abonnements annuels ou profiteront de rencontres avec les équipes du parc pour une immersion totale. Sur ces derniers points, précision utile pour éviter toute fausse joie, il faut claquer les 1000€.
Pour ma part, j’ai jeté mon dévolu sur Aramis le jaguar.
Il est magnifique et « me parle ». Je ne sais pas pourquoi. J’ai longtemps hésité avec Diablo le loup, Zakko le glouton ou Tinus le lamantin. Toujours est-il que je trouve l’initiative intelligente, bien fichue et indispensable. Son côté pédagogique est également non négligeable.
Côté parrainage, le zoo de Beauval propose également de parrainer des animaux comme Liao l’adorable panda roux, Chili ou Sherkan, des tigres blancs ou Asato, un magnifique gorille. 
Allez, je vous laisse, j’ai un formulaire à envoyer ;).
Écrit par
More from Florence

Une fleur de plus bientôt sur cette Terre

Un petit message, comme ça, en passant… C’est une bonne journée aujourd’hui…...
Lire la suite

1 Commentaire

  • il y'à des regles en vigueur dans pas mal de zoo qui en font des lieux de protection et de sauvegarde de plusieurs espèces animales. J'avais aussi un avis négatif sur les animaux en cage, mais je dois avouer qu'après m'être renseignée sur le travail des équipes de ces zoo, je suis bluffée et je n'ai plus grand chose à redire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.