Menu
Humeurs

2022, me voilà !

Fin décembre ou début janvier, ils pullulent. Ils ? Les bilans de l’année écoulée évidemment ! J’ai hésité à faire le mien, puisque l’exercice peut paraître redondant à force d’en lire, mais après tout… Et puis 2021 fut riche en émotions de mon côté…

2021 : l’année de tous les changements

Il y a tant à dire concernant 2021. Du bon et du moins bon. Un flot d’émotions, une surcharge même que j’ai eu, et que j’ai encore, énormément du mal à gérer.

2021 : nouveau job, nouvelle ville, nouvelle vie

Dernier semestre 2020, ma décision était prise : au-revoir Paris et bonjour Rennes, grâce à la bonne fée Anaïs qui a joué un rôle majeur dans ce changement (radical ?) de vie. Les choses ont un peu traîné, mais le 11 juin 2021, direction Vitré via Paris-Montparnasse.

Quitter Paris pour l’Ille-et-Vilaine n’est pas un petit pas, mais carrément un grand saut dans le vide. J’ai perdu tous mes repères, laissé s’envoler mon chat vers les étoiles une semaine avant le déménagement, mis quelques centaines de kilomètres entre moi et mes amies, abandonné toute idée de continuer ma ville « culturelle » parisienne une fois par mois environ… J’ai tout lâché.

Le déclic ? Cette fatigue morale extrême de ne pas trouver d’emploi, malgré d’intenses recherches. Trop d’expérience, donc trop chère, quand le marché exige des juniors aux compétences de senior, voire plus. Lasse, j’ai quitté la partie pour aller voir si l’herbe était plus verte ailleurs.

Et puis Rennes…

Cela faisait déjà six mois que je travaillais – en distanciel – pour un célèbre quotidien de la Presse Quotidienne Régionale, dont le siège se trouve à Rennes. Mi-avril, c’est LE coup de massue. Fin de contrat. Le deal était clair dès le début, soit ça fonctionne et on remet le couvert, soit ça ne fonctionne pas et merci d’être passée, il faut rentrer chez vous madame.

J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, à m’en bousiller les yeux, migraines comprises. Une sale période de remise en question, qui ne m’a, d’ailleurs, pas quitté depuis. Mais le processus était lancé, impossible pour moi de repartir en arrière. Bye Paris.

Et puis Anaïs, encore. Et Loup. Un nouveau challenge, nouveau lancement, nouvelle équipe. Tout était, et reste encore un peu, à faire.

2021 : année de douleurs

L’année dernière, j’ai « fêté » les 11 ans de mon AVC. Le 10 juin 2010, je perdais mon bras et ma jambe droite. Le 11 juin 2021, je déménageais. 11 ans pour avancer, c’est long. Et la suite m’a prouvé que cet épisode n’est toujours pas derrière moi.

Mais le pire n’a pas été ma santé, que je gère à ma façon, c’est-à-dire la tête dans le sable. En 2021, j’ai vraiment souffert moralement, mentalement. Où suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j’ère ? Impossible pour moi – ou presque – de sortir la tête de l’eau.

Je me suis mis une pression hors-norme au boulot, je voulais en faire plus et mieux, pour qu’enfin, tout fonctionne. Pour qu’enfin, on s’aperçoive que je ne suis pas nulle. J’ai surtout fait de mon mieux. J’ai réagi, sur-réagi et me suis mis dans un état de doute permanent sur mes capacités professionnelles. Il y a eu des pleurs et des grincements de dents. Beaucoup. De la colère et de l’incompréhension. De la frustration comme jamais. Mais aussi du dialogue et des compromis.

Et pour 2022 alors ?

Depuis la fin de l’année, j’essaie de m’apaiser. Il y a bien plus de hauts que de bas heureusement, mais j’ai besoin, plus que jamais, de mes amies pour qu’elles prennent un peu de cette douleur qui, malgré tout, me ronge.

J’ai besoin de stabilité et surtout, avant tout, de confiance. Tu ne connais pas mon histoire, tout ce qui m’a construit et démoli pour faire de moi ce que je suis, un cœur de guimauve avec une carapace. Ce n’est pas ton problème. Je reconstruis justement petit à petit le puzzle de ma vie. Montre-moi que tu crois en moi et je te suivrai dans tous les projets, sans exception. Montre-moi que tu me fais confiance, juste de temps en temps, pas toutes les semaines bien entendu, et j’irai bien. Tout ira bien.

En 2022, je me souhaite

Cette année, je me souhaite d’aller bien et de poursuivre ce qui a déjà été entamé. Écrire, m’y remettre assidûment parce que j’adore ça. Lire. Faire de nouvelles rencontres. Et me reposer. Prendre le temps de respirer et de constater que ça va aller. Tout va bien se passer.

About Author

Bulles de Flo, c'est le résultat de mes coups de cœur lifestyle du moment : culture (livres, cinéma, etc.), décoration, balades... Bienvenue chez moi !

3 Comments

  • 2022, me voilà ! – Les Blogueuses
    janvier 7, 2022 at 12:43

    […] Lire l’article complet […]

    Reply
  • OPHÉLIE
    janvier 8, 2022 at 10:18

    Je te souhaite une douce année 2022 🖤

    Reply
    • Florence
      janvier 9, 2022 at 7:47

      Merci beaucoup, que 2022 réponde également à tes attentes 🙏🏻

      Reply

Répondre à Florence Cancel Reply