Z’avez pas vu Mirza ?! Avec Wistiki, c’est oui !

Mais où ai-je encore fichu mes clefs, mon portable, mon iPad, mon chat, ma tête ?! Qui n’a pas, de manière plus ou moins régulière, perdu l’un des éléments indispensables de son quotidien et de préférence lorsqu’on le cherche à la dernière minute ? Personne, on est d’accord.

wistiki-2
Wistiki mon kiki !

Combien de fois ai-je râlé parce que ma mère perd ceci ou cela ? Combien de fois lui ai-je dit que je vais lui coller un GPS au cul ? Je ne les compte même plus. Mais ce « cauchemar » est désormais de l’histoire ancienne, puisque trois frères – Rifi, Fifi et Loulou – Bruno, Hugo et Léo ont imaginé un petit carré qui révolutionne déjà notre vie, rien que ça : Wistiki.

Accroché aux objets que l’on ne veut plus perdre, Wistiki (quand un ouistiti rencontre super Kiki > ok je sors) permet, via son application gratuite iOS et Android, de géolocaliser et de faire « sonner » ses affaires, dans la limite de 30 mètres. Au-delà, la dernière position GPS de l’objet est enregistré pour le retrouver plus facilement. Simple, mais il fallait y penser. Et en plus, c’est made in France.

Ce n’est pas tout, puisqu’un mode « laisse électronique » permet de faire sonner l’engin s’il s’éloigne avec ses petites papattes de plus de 30 mètres du smartphone.

L’appli Wistiki pour retrouver ses objets easy

Vous êtes charmés par le principe ?

Alors vous êtes prêts à rejoindre, pour la modique somme de 24,90€, la communauté des Whisters, aka les heureux possesseurs de Wistikis, qui pourraient bien vous sauver la mise en cas de perte d’un objet. Si l’un d’eux passe à proximité de votre précieux, une notification anonyme atterrira sur votre smartphone. Chacun devient donc le bureau des objets trouvés des autres. Fabulous.

Sachant que, selon un sondage Ipsos/Wistiki, 61% des Français déclarent avoir perdu au moins une fois leurs clés, juste devant le téléphone à 59% et que les recherches associées font perdre jusqu’à 2h30 de temps par mois (c’est énorme), il y a bien un énorme marché de l’objet connecté spécial tête en l’air.

 

Cliquez pour agrandir

 

Bref, pour être complète sur le sujet, sachez que Wistiki n’est pas la seule marque sur le marché français, puisque Gigaset propose ses G-Tag, basés sur le même système. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix.

Et pour finir, si vous pensez que la « tête en l’airïte » est une maladie uniquement contagieuse entre « vieux », oubliez cette idée reçue, puisque 9 « jeunes » de moins de 35 ans sur 10 ont déjà cherché un objet perdu.

Alors, conquis(es) par Wistiki ? Parce que moi… c’est clairement oui !
Tags from the story
, ,
Écrit par
More from Florence

Je vous parle d’un temps…

Ces derniers jours, il semblerait bien que les astres aient décidé de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *