Sport en ligne, en salle… SOS d’une bulle en détresse !

Le sport et moi, on ne s’aime pas. On ne se hait pas, mais on ne s’aime pas et pourtant, je rêverais de pouvoir en faire encore et encore, si je pouvais… Je bave littéralement devant le blog de « Graine de Sportive » qui motiverait la plus vieille des momies à se bouger les bandeaux de tissus. Je n’ai jamais été la reine du sport au lycée, et j’étais même le fameux vilain canard que l’on choisit toujours en dernier dans une équipe. Le boulet en résumé. Pourquoi ? Parce que je suis grosse.
Au lycée, mes problèmes de santé s’amplifiant (bonjour entorses à gogo et souffle court), j’ai été vite dispensée pour mon plus grand bonheur. Et puis dans les années 2000, je me suis prise par la main et me suis inscrite dans une salle de sport avec coach perso pendant 1h30/2h. Et là, j’ai fait de sacrés progrès. Malheureusement, la salle ferme. Adieu ma coach.
Les années passent, la déprime s’installe et le 30 juin 2010, ma vie entame un nouveau tournant. Après mon AVC, on sait enfin ce que j’ai, le pourquoi de toutes ces emmerdes physiques, ces entorses, ces bleus, ces élongations… Syndrome d’Ehlers-Danlos me voilà. Bref, je prends du poids, les kilos émotionnels s’installent durablement.
Je fais une première tentative de réinscription dans une salle de sport « classique », mais les regards insistants et les biscotos sur pattes qui s’auto-kiffent me refroidissent d’emblée, je ne suis pas prête à passer au-delà et à ne pas m’en faire. Echec et mat. Les mois passent, les kilos affluent, encore. J’ai atteint un seuil « critique ».
Je suis perdue dans cette nouvelle jungle de sports, de tendances, de mouvements… Yoga ? Pilates ? Gym Suédoise ? Vidéos en ligne avec les méthodes de Julie Ferrez, Erwann Menthéour et son Fitnext, moncoachenligne, l’appli Nike Training Club qui semble faire de plus en plus d’adeptes ou tenter le (Hula) Hoop qui, visiblement, serait un vrai sport à part entière ? Revenir au sport en salle ? Je suis vraiment perdue. Aller à la piscine ? Non, je ne suis définitivement pas prête pour ça.
J’ai fait un premier cours d’essai de Pilates pour tester, et ce n’était pas mal du tout, mais mes problèmes de dos font que j’en ai pas mal bavé quand même. Après, c’est une discipline qui pourrait me convenir. Mais pour être tout à fait sincère, je crois que j’ai avant tout besoin qu’on s’occupe de moi « en personne », au moins au début pour me guider. J’ai envie de m’y mettre, mais je me freine, j’ai la trouille et je n’ai pas encore vraiment trouvé LA solution qui me convient. Le casting est incomplet.
Je crois avoir enfin dépassé la phase de bottage de cul, je suis désormais entre deux eaux. Où suis-je, où vais-je, dans quel état j’erre ? Qui voudrait bien m’aider ? Me suivre ? Me guider ? Me pousser ? M’encourager quand le moral retombera ? Bon, je sais que tout n’est pas perdu, loin de là et que je finirai bien par trouver la clé. Tout ceci est un peu perturbant, stressant et pour tout dire, plombant, mais il n’y a pas de raison. Si d’autres l’ont fait, pourquoi pas moi ?
Écrit par
More from Florence

My Real Social Network – vivre sa passion grâce aux réseaux sociaux

« Partir un jouuur, sans bagages… » Voilà que je m’égare sérieusement ! Aujourd’hui,...
Lire la suite

5 Commentaires

  • Je crois que tu n'as pas encore trouvé LE (ou les) sports qui te font vraiment du bien, ceux qui te manquent quand tu ne peux pas y aller (si si), mais ça viendra ! Tu as l'air plus attirée par le coaching privé que par les séances de groupe, il faudrait que tu retrouves quelqu'un de compétent et sympa pour te suivre et surtout t'aider à trouver ce que tu aimes ! Bon courage !

  • Coach pour toi Flo! Ou alors si tu en as la volonté suffisante, t'équiper d'un tapis, de poids (1kg x2), d'un élastique et faire chez toi avec par exemple un DVD de gym ou des vidéos toutes simples via YouTube.Tu vas trouver. ne serait-ce que t'imposer une discipline de 15 min par jour d'activité même dans ton salon et en douceur et tu vas pouvoir sentir la différence. Et franchement, vu ton profil et parcours tu devrais en parallele essayer weight watchers online. C'est humain, pas frustrant (enfin un peu forcément au début parce que tu réduis quand même les doses) mais c'est facile et vite satisfaisant et même ludique avec l'appli mobile …ET il y a une section "gym" qui peut etre pas mal. En tous cas je pense que tu n'es pas encore assez confiante pour attaquer le club de gym qui même quand on est pas "gros", reste un lieu spécial et pas tjrs adapté. Le Yoga / Pilates c'est bien aussi mais il faut un prof parce qu'on a vite fait de se faire mal si on fait mal les mouvements. Allez ! You can do it ! Ce qu'il faut c'est commencer ! Après ça vient tout seul 🙂 COURAGE !

  • C'est important de trouver le sport qui te convient… J'ai mis 5 ans et j'ai compris que j'avais besoin de faire des cours (avec coach et pleins de gens) mais surtout de connaître ces coachs et d'avoir des amis avec moi pour me pousser et ça a marché. Maintenant je suis celle qui pousse…
    Essaye de commencer avec un coach à domicile peut être ? ou du yoga le matin ?

    Courage ce n'est pas facile !

  • effectivement je pense que tu as surtout besoin d'etre entourée… du coup un coach ça me semble pas mal, ou alors un groupe de copines avec qui ce sera plus facile de te motiver? je te souhaite une bonne reprise sportive en tout cas!

  • On est pas toutes égales face au sport. Certaines, dont tu as l'air de faire partie, aiment et ont besoin d'être entourées pour être boostées, c'est tout à fait louable. Moi, j'ai besoin d'être toute seule et de suer comme une dingue sur ma machine, car je sais que les cours en groupe, j'ai tendance à être beaucoup trop dilettante et surtout l'impératif horaire ne me convient pas.

    Quand on se met au sport, il faut surtout e dire: je n'ai AUCUNE excuse pour ne pas y aller. A part un accident grave (ce qu'on ne veut surtout pas), ce n'est pas la pluie, le vent, la neige, la grêle, le "j'ai eu une journée de merde", le "oh maintenant il est un peu tard", le "il fait trop beau, je vais me balader" même un rhume (attention si c'est une pneumonie on n'y va pas hein) qui empêchent d'y aller. D'ailleurs le sport peut même te déboucher le nez si tu as un rhume, d'évacuer les tensions si t'as eu une journée intense et/ou pourrie etc…

    Moi ce qui me faisait y aller, c'est l'argument économique. J'avais pris un abonnement club med gym wahou qui me coûtait un bras et une jambe et je peux te dire que j'avais carrément envie de le rentabiliser!!! Et du coup, au début, j'essayais de me trouver des excuses pour ne pas y aller, limite comptant chaque pas jusqu'à destination. Au fur et à mesure, c'était devenu un plaisir puis un besoin, je trouvais des excuses pour y aller alors qu'il fallait que je me repose!

    Bon, va falloir que je m'y remette avec les kilos post-grossesse à perdre mais je sais que je suis capable maintenant d'être très motivée et assidue.

    A toi de prendre ton courage à deux mains, d'être plus forte que la Florence qui veut pas y aller, la Florence du futur te remerciera 🙂

    PS: aussi, ce qui avait marché pour moi, c'est une salle de sport près de mon boulot et pas près de chez moi. Parce que si je dois rentrer chez moi prendre mes affaires ou même si le métro passe à ma station avant d'arriver au sport, c'est mort, je rentre chez moi et je ne ressors pas. Tandis que près du boulot, j'y vais directos et quand je rentre à la maison, je ne bouge plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *