Se faire tatouer chez un professionnel… une évidence !

Ah bah voilà, moi qui me disais JUSTEMENT que je ne râlais pas suffisamment ici… L’erreur va être réparée. Et oui, à la faveur d’un surf rapide sur Facebook (oui, ça m’arrive, mon côté foufou), je tombe sur le post de mon tatoueur actuel, El Patman, qui relaie la prose d’une journaliste de Nova sur le tatouage « fait maison ».

Evidemment, il est un poil énervé et pour cause.

Cet article fait peu ou prou l’apologie du tatouage fait-maison parce que, si je résume bien, payer pour prendre un rendez-vous chez un artiste qui s’est longuement formé et attendre des mois pour passer sous l’aiguille, bah c’est un peu merdique. Surtout totalement mainstream. Merde, où la « spontanéité » et la beauté de la chose ?!

Ouh que c’est joli… (après, tous les goûts sont la nature)


Et oui je vous le demande ! Pourquoi se fatiguer à trouver LE bon tatoueur (fonctionne aussi au féminin évidemment) avec qui on a une affinité particulière ? Pourquoi se fatiguer à réfléchir au bon motif qui restera à jamais gravé sur sa peau ? Pourquoi se fatiguer à trouver un endroit sûr et clean ? Pourquoi attendre quand, à l’occasion d’un après-midi beuveries entre potes, on fait se faire charcuter la peau tranquillou contre un pack de bières ?

Non et puis c’est connu, on a tous les mêmes tatouages.

C’est vrai, à l’occasion du Mondial du Tatouage, je n’ai vu que des rangées de tatoueurs clonés qui proposaient exactement le même motif. Je caricature, je vocifère, mais je sais pertinemment que les salons qui proposent des catalogues « pré-mâchés » existent. J’ai même failli me faire tatouer une panthère qui, après deux clics sur mon ami Google, se retrouve à peu près sur toutes les épaules de France et de Navarre. Mais les gars (et les filles), si vous n’êtes pas fichus de correctement vous renseigner et de prendre plusieurs avis avant de vous lancer (la base)… c’est votre problème !

Il y a déjà quelques jours, j’étais déjà perplexe à la lecture de l’article des Inrockuptibles sur l’imprimante 3D à tatouer… Mais l’article du jour me dérange profondément pour plusieurs raisons :

Cette apologie d’un tatouage réalisé hors d’un cadre professionnel et surtout clean est dangereux. Cette volonté de promouvoir un tatouage réalisé sur un coup de tête, à la va-vite est curieuse pour ne pas dire plus. Alors oui, je lis aussi que notre tatoueuse home-made travaille sur ses œuvres plusieurs semaines à l’avance. Ah ok tout va bien alors. Je remballe ma bile. Et puis bon, à partir du moment où l’on investit un peu d’argent, tout le monde peut s’inventer tatoueur, c’est d’une telle évidence…

Le tatouage, un art « trop aseptisé et convenu ». O_o
Aseptisé… et oui, il faut du matos adéquat, des champs stériles, etc. C’est dommage de vouloir échapper à des infections. J’y réfléchirai la prochaine fois que j’irai chez mon tatoueur. Je lui demanderai de travailler dans l’arrière-salle, ça sera plus « fun ».

Convenu… Sur Paris, en France, il n’y a qu’une école de tatouage, un même style, uniformisé. Pitié. C’est un argument tellement ridicule que bon…

Allez, si vous souhaitez voir du tatouage « convenu » et ma foi, totalement boring, n’hésitez pas à aller faire un tour sur Pinterest ou sur The Tattorialist par exemple. Moi j’dis ça, j’dis rien…
Tags from the story
, ,
Écrit par
More from Florence

Miaou Christmas tout le monde!

En cette fin de jour de Noël, je décide d’un commun accord...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *