Quand UPS me prend pour une conne…

Et hop, ça faisait bien longtemps que je n’avais pas poussé un petit coup de gueule tout mignon. Erreur désormais réparée. Allez, c’est cadeau, en ce lendemain de Noël où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
Voilà près d’un (très long) mois, je saute le pas et décide d’acheter un chargeur nomade pour mon iPhone 5. Sandrine Camus, prêtesse high-tech devant l’Eternel, me conseille alors de me tourner vers Mophie. Je farfouille un peu et trouve mon bonheur. Ok, j’achète.
Petit détail qui a ici son importance, on va dire qu’il est même essentiel, je n’avais pas vu qu’une TVA serait applicable à l’arrivée du fameux colis, parce que ce n’est pas franchement la première chose que l’on voit lorsque l’on passe commande. Cette spécificité est même assez bien cachée si vous voulez mon avis.
Donc, après cette première « buserie » de ma part, j’attends. Encore. Longtemps.
Je m’aperçois, en allant très régulièrement faire un tour sur le site de « tracking » UPS de mon colis, que celui-ci est arrivé en France il y a plus de 10 jours MAIS que, soit-disant, le livreur n’avait pas le code d’entrée (que j’avais évidemment pris soin de préciser sur le site). L’histoire ne précise pas que mon bureau possède un outil de communication fabuleux communément appelé « Interphone ». Trop compliqué, sans doute. Et comble de la complication, il y a une super gardienne… BREF.
Joie immense, mon colis arrive le lendemain.
Joie de courte durée.
Voilà deux gaillards (l’un a eu peur de monter les escaliers sans son compère peut-être) qui entrent dans le couloir, bouffant au passage la zone de confort et de politesse en eux et moi. L’un me toise et me dit d’un air goguenard : « Il y a une taxe à payer, 30€ ». Hein ? Pardon ? Quoi ? Comment ? Et elle vient d’où celle-ci ?!!! Comme à ce moment-là, je ne savais pas qu’il fallait la payer, je m’étonne poliment, puis beaucoup moins devant l’aplomb et le manque de respect d’un des bouffons livreurs. Je crois à une blague, mais en fait non. Je m’énerve devant autant d’impolitesse.
Tu m’as bien regardé ?!
Mes collègues sortent et me soutiennent. L’un des clowns livreurs est à la limite de l’agression verbale et me tance : « Bon, il va falloir prendre une décision maintenant ! Vous payez ou non ?« . Mais je t’emmerde mon petit père ! Je prends le colis en photo (je ne sais pas pourquoi d’ailleurs) et refuse le colis. Je claque la porte d’énervement, ils reviennent à la charge. L’une de mes collègues les calme fermement et leur demande d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs.
Ok, je me suis bien plantée en :
– oubliant le conseil de Sandrine d’aller directement chez Apple (et d’une)
– ne voyant pas que mon achat ferait l’objet d’une TVA supplémentaire (et de deux)
MAIS :
– j’aurais fini par payer si le livreur m’avait exposé les faits normalement, calmement et non en me prenant ouvertement pour une conne finie. Non mais franchement, pour qui se prennent-ils ?!
J’aurais pu croire que l’aventure connaissait ici sa fin, mais c’était sans compter la facture d’UPS (bah tiens mon cochon) me réclamant la fameuse TVA du colis refusé. Ni une ni deux, le combiné dans une main, la facture dans l’autre j’appelle le service facturation d’UPS et je tombe sur une °µ.?!!!§§§ [censuré] qui mâchouille son chewing-gum la bouche ouverte et me prend elle aussi pour une conne. C’est une épidémie chez UPS ou quoi ?!
Je lui expose ma situation, elle me prend de (très) haut, je m’énerve, lui parle de l’absence totale de service client, elle s’en contre-fout, elle s’énerve. Je raccroche. Bien joué UPS.
Je rappelle le service commercial qui me rebalance vers un autre service.
La 3ème nana n’est pas plus aimable, mais elle tente de comprendre, c’est déjà ça. « On » va me rappeler. Ok, j’attends. Et là, une 4ème nana m’appelle, me dit que c’est mort pour rattraper le colis et que je dois faire une lettre au service facturation. Elle est aimable, voilà une chose très importante à souligner.
La morale de l’histoire :
Ecouter de A à Z les conseils que l’on vous donne pour acheter quelque chose.
Fouiller et extraire la moindre parcelle d’informations d’un site qui ne vous donne pas accès en premier à l’information essentielle, à savoir une taxe supplémentaire, au moment de l’achat. J’ai très naïvement pensé qu’en 2013, ce type d’indication était visible sur la facture…
Ne pas se laisser faire face à des cons.
Ne pas croire que le service client est une des priorités des services de livraison comme UPS, Colis Privé ou bien Colissimo.
Franchement, j’ai été bien idiote sur ce coup, moi qui pensais pouvoir échapper à ce type de bêtise de primo achetant sur le web. Bah non. Et elle était belle en plus. Mais me faire prendre aussi ouvertement pour une conne de base de la part de deux guignolos livreurs, suivie par une abrutie d’une service facturation me fait dire qu’UPS doit revoir très rapidement sa politique de service client. La politesse n’est pas une option, mais un service de base qui règle bien des soucis.
Un « Madame, vous n’avez pas peut-être pas fait attention, mais il y a une TVA à payer en plus » dit sur un ton neutre et posé aurait changé la donne. A bon entendeur…

Edit de 16h34 : UPS vient de m’appeler, mon colis me sera à nouveau livré lundi… Voilà voilà. Je n’ai rien compris. Ce matin, « on » me dit « Ah non, il est reparti » et là « Ah non, il est toujours disponible ». C’est à s’en arracher les cheveux…

Tags from the story
, ,
Écrit par
More from Florence

Simplifiez-vous la vie avec myasap!

Qui n’a pas un jour urgemment recherché un fleuriste pour un rendez-vous...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *