Projet Paris Haute Couture

Le ciel revient, les oiseaux chantent, les jours rallongent… it’s wonderful n’est-ce pas ?! Et pourquoi ne pas en profiter pour aller se perdre quelques temps dans les allées des musées parisiens, entre autres ?

Samedi dernier, à la faveur d’un « remontage » de timeline sur Twitter, j’ai eu l’occasion de voir que l’Hôtel de Ville de Paris propose gratuitement (quelle bonne idée), jusqu’au 6 juillet 2013, « Paris Haute Couture » : « Près de 100 robes ou tenues choisies parmi les collections prestigieuses
du Musée Galliera, des dessins, des photographies vont permettre au
public parisien de se glisser dans les coulisses des ateliers célèbres
dans le monde entier, et d’assister à la naissance de ces œuvres,
jusqu’au défilé.
 » Merci Ornella pour cette info !

Ni une ni deux, me voici faisant la queue le jour de l’ouverture… Quelle mauvaise idée ! Non pas par la longueur de la file d’attente, relativement correcte (environ 1/2h), mais par la foule massée à l’intérieur, ce qui m’a « obligée » à zapper purement et simplement la première partie de l’exposition consacrée aux dessins et photographies des ateliers. Je ne peux donc vous en parler plus en détails.
Telles des moules agrippées sur leurs rochers, les visiteurs s’agglutinaient devant les vitrines sans bouger, si bien qu’il s’est rapidement avéré que je n’y verrai rien. Au suivant.

Un brin déçue, ok carrément déçue, je descends l’escalier et oh joie !, je découvre des dizaines et dizaines de magnifiques robes Haute-Couture à portée de main ET enfin accessibles ! Le bonheur ! J’ai les yeux qui papillonnent un peu partout, je rêve éveillée. Balenciaga, Yves Saint-Laurent, Dior, Poiret, Cardin, Balmain… Qu’ajouter de plus ?!
Voir d’aussi près des robes finement brodées, parées de mille feux, et les fameux « smoking » de YSL est un véritable plaisir. Il est facile de se rendre compte à quel point ce travail d’orfèvre est méticuleux ! Quant à la scénographie de l’exposition, à part le point noir que constitue le goulot d’étranglement de l’entrée, rien à redire, c’est magnifique.

Organisée avec le soutien de Swarovski, cette exposition retrace 150 d’histoire de la Haute-Couture et vaut carrément le coup, du moins pour la partie que j’en ai vu. C’est certain, il va falloir que j’y retourne pour combler le manque !

Infos pratiques ici.
En un mot comme en cent : courrez-y !

Écrit par
More from Florence

Le cas Twilight

C’est les vacances, je fais l’étoile de mer, un peu, beaucoup, énormément....
Lire la suite

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *