Menu
Humeurs

Moi, Flo, 31 ans, femme mais pas “chienne de garde”

Tout a commencé en septembre dernier avec une première polémique féministe en carton moisi sur le fameux “Mademoiselle”. Diverses associations comme “Les Chiennes de garde” (rien que ce nom me fait mourir de rire dans un 1er temps, puis m’énerve tiens) et “Osez le féminisme” n’ont rien trouvé de mieux, de plus urgent, que de combattre cette “case en trop” sur les formulaires administratifs.
Déjà, à l’époque, je trouvais ce combat tellement… secondaire, voire inutile !
Perdre du temps et de l’énergie à brasser de l’air parce qu’entre autres, ce n’est pas flatteur (véridique), il fallait le faire. Quid des véritables combats qui ont vraiment de l’importance comme le plafond de verre dans les entreprises, l’absence quasi systématique des femmes dans les conseils d’administration ? N’évoquons même pas leur absence à la tête de ces fameuses sociétés et l’égalité salariale hommes-femmes…
Ah oui, ce sont des combats au long cours, donc peut-être moins importants ?
En ce qui me concerne, je ne considère pas le “Mademoiselle” comme sexiste ou je ne sais quelle stupidité. La 1ère fois que j’ai eu “le droit” à un Madame, mon coeur s’est serré, j’étais passée de “l’autre” côté. Et que dire des adolescentes à qui on va servir du Madame à tout va ? Sans parler des petites mamies qui, pour certaines, rosissent quand un Mademoiselle pointe le bout de son nez. Mignon. Bref… il y a tant à dire sur le sujet.
Et si on s’attaquait aux vrais combats féministes ?
Donc, on a eu le droit au “Madame”. Et voilà qu’une députée, en mal de notoriété peut-être, se pique de vouloir rebaptiser l’école maternelle, appellation qu’elle juge sexiste, en “petite école” ou “première école”. Selon elle “l’école n’est pas un lieu de maternage, mais d’apprentissage“. Oh par pitié… Pourquoi tout mélanger ainsi ?!
Elle ajoute que “cela rendrait justice au travail qui y est fait, au professionnalisme de ceux qui y interviennent. Cela rappellerait aussi qu’aujourd’hui, la
responsabilité de l’éducation nationale des enfants est partagée entre les parents, et qu’elle n’est pas la spécificité des femmes
“.
Classique, mais efficace
ZZzzz…
Que faire en lisant ces mots ? Partir s’étouffer de rire et revenir ? Je ne sais pas… Non finalement, je suis plutôt navrée, consternée. Les conneries continuent. Dans ce cas, allons-y gaiement avec la langue maternelle : mon Dieu que c’est sexiste ! Et le lait maternel en poudre ? Ah non, ça ne va pas ça, puisque les papas peuvent aussi donner le bib’…
De nos jours, pour qu’une femme puisse se sentir l’égal de l’homme, il faudrait s’attaquer à ces détails, à ces combats qui n’en sont pas ? Dans quel monde vivons-nous ?!
Je ne suis pas une “chienne de garde”, ni une “chienne” tout court. Je ne suis pas une féministe acharnée, mais j’apprécie qu’un homme me tienne la porte, me lance du Mademoiselle (dans le cas improbable où je tombe sur un myope). J’apprécie ces petites attentions quand elles sont là, mais je ne les attends pas pour tracer mon chemin.
Que signifie être femme en 2013 ?
J’aime à croire que je ne suis pas réduite à un combat pour un formulaire dont tout le monde se moque éperdument, j’aime à penser que mes enfants iront, un jour, à l’école maternelle ou à la “petite école”, mais pas parce que trois nanas hargneuses auront gagné cette pseudo bataille. Je travaille, je prends soin de moi, je suis indépendante financièrement.
Je suis une femme et parfois, je porte “Coco Mademoiselle” de Chanel.
Tout est dit.

Enregistrer

About Author

Bulles de Flo, c'est le résultat de mes coups de cœur lifestyle du moment : culture (livres, cinéma, etc.), décoration, balades... Bienvenue chez moi !

8 Comments

  • Lili
    février 2, 2013 at 6:24

    J'ai manqué cette histoire d'école maternelle, tiens…
    Mon point de vue est proche du tien. Et le Mademoiselle m'allait si bien… 😉

    Reply
    • Florence
      février 3, 2013 at 8:49

      Merci ! Et oui, le Mademoiselle a ce je-ne-sais-quoi, mais bon, on chipote ;))

      Reply
  • Malicia
    février 2, 2013 at 7:08

    Je suis bien d'accord ac toi 🙂

    Reply
  • Lilith
    février 2, 2013 at 7:27

    Je ne suis pas de ton avis, même si je pourrai le comprendre.
    Le vrai problème du "mademoiselle", c'est qu'il démontre un changement de statut d'une femme mariée et non mariée et donc renforce l'idée d'un patriarcat omni-puissant.
    Quant à l'école "maternelle", elle contribue à cette idée du soi-disant rôle spécifique des femmes concernant l'éducation des enfants.
    Je ne pense pas qu'il y ai de petits combats. Certes, il y a des choses bien plus graves concernant l'inégalité homme/femme, mais est-ce une raison pour laisser de côté les luttes plus "dérisoires" ?
    Si on veut changer les choses, il faut commencer par la domination patriarcale du quotidien et aussi par l'éducation des plus jeunes.

    Il n'y a pas de petite lutte. Parole de Femen!

    PS : Hier j'ai lu cet article intéressant sur le sujet : http://www.acontrario.net/2013/02/01/ecole-maternelle-sexisme-patriarcat-lutte/

    Reply
    • Florence
      février 3, 2013 at 8:46

      Hello !
      Merci beaucoup pour ton commentaire. Bon, il ne change absolument pas mon avis sur le fait que ces combats restent "des détails" face à l'égalité salariale homme-femme par exemple. On les entend moins les "chiennes de garde" là.
      Quant à la notion de domination patriarcale, ce n'est en aucun cas parce que le Mademoiselle disparaîtra qu'elle s'évaporera également. C'est aux femmes de se bouger et de montrer leur indépendance et pas en brandissant un formulaire avec une case en moins…
      Quant à l'école maternelle, que dire… Il y en a tellement qu'un com' ne suffirait pas !
      Bref, je suis ravie que tu aies pris le temps d'exposer ton avis, que je respecte tout à fait, et je t'en remercie ! 😉

      Reply
  • plumechocolat
    février 3, 2013 at 5:25

    Je suis d'accord avec toi, je trouve qu'il y a vraiment des combats plus importants, notamment dans les entreprises. Et puis finalement, je suis fière d'être une demoiselle qui se tient debout, à quoi cela servirait-il que l'on me serve du madame (même si cela arrive et que je ne m'en offusque pas non plus) ? Et je considère aussi qu'être célibataire n'a rien de honteux, pas de quoi s'énerver si cela apparaît dans un formulaire administratif. Je ne crois pas non plus que le fait de se dire que les enfants sont maternés est dégradant, au contraire, cela signifie que les femmes apportent aux nouveaux nés et jeunes bambins de belles qualités qui les aident à grandir. Et si l'on veut vraiment mener un combat à ce sujet, pourquoi ne pas créer le terme "mondamoiseau" pour les hommes non mariés 😉 ?

    Reply
  • JULIE ♥ ADORE
    février 4, 2013 at 10:18

    Les combats que je vois me font rager: par exemple une histoire avec le Roi lion jugé sexiste et nuant à l'image et à la place de femme…
    Putain, on se retrouve avec des hommes qui ne ressemblent plus aux hommes et avec des femmes qui ne le sont pas ….
    pourquoi ce UNISEX ?!
    ( bref, c'est un sujet qui m’énerve pas mal)

    Reply

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.