Miroir miroir, mes lèvres sont-elles les plus belles ?

Voilà quelques jours que je souhaitais faire un petit « beauty billet » (genre je me prends pour une blogueuse beauté qui s’est perdue ici) sur les baumes pour avoir de jolies lèvres en ces temps de froid intense. Pour le froid intense, je repasserai, il fait environ 13°C degrés dehors.
Mes lèvres ne me quittent pas de la journée (fallait la trouver celle-là) et je dois en prendre soin. Avec les températures froides à souhait du mois de novembre, je me suis mise en quête du baume parfait, parce que je suis un brin pénible et exigeante sur le sujet. Il ne faut pas qu’il soit trop gras, mais il ne faut pas qu’il se « bouffe » trop vite. Les baumes « au doigt » ne m’attirent pas non plus plus que ça, mais parfois, je cède (trop dure ma vie).
Alors voici mes trouvailles testées et pas forcément approuvées :
Joli packaging

Le baume à lèvres de Bi Mat Cay : découverts après tout le monde chez Mélanie, j’ai tout de suite eu envie de tester ces petits baumes qui m’ont fait de l’oeil, grâce à leur design et leurs compositions. 

« Inspirés des recettes de beauté du Vietnam, les recettes de Bien-Être BI
MAT CAY sont fabriquées en France et remettent au goût du jour des
secrets de plantes utilisées en Asie du Sud-Est depuis des millénaires,
et dont les vertus sont connues.
 » Autant vous dire que j’ai été immédiatement séduite par le concept. J’ai donc cédé et je me suis offert ce petit coffret contenant quatre baumes aux vertus apaisantes et nourrissantes.

Verdict du baume : à appliquer parcimonieusement au doigt, il laisse les lèvres hydratées, voire un chouïa grasses si l’on abuse, pendant un bon moment, ce qui est un bon point. Le baume ne se bouffe pas en un rien de temps, donc c’est une vraie bonne découverte. 

N’est-ce pas choupinou ?

Le Baume du Dodo de Miss Ferling : j’avais déjà découvert le Baume de Dalmatie qui « adoucit les pattes » chez ma manucure. Le packaging, le nom, l’odeur et la texture du produit avaient tapé dans le mille. En plus, je suis vraiment fan de l’univers de la marque, girly quali. Période de l’année oblige, j’avais besoin de faire des petits cadeaux, j’en ai également profité pour chouchouter mes lèvres avec le Baume du Dodo.

Avec sa formule presque naturelle, sauf pour l’arôme, avec du beurre d’amande, de l’extrait de fleur de tilleul et de l’extrait de verveine officinale, ce baume avait vraiment tout pour (me) plaire. Mais mais mais… il a un je-ne-sais-quoi qui m’a légèrement dérangé. J’ai trouvé qu’il avait un petit côté « granuleux » qui a pris le pas sur le reste. Quelques jours plus tard, j’ai eu la lèvre supérieure irritée, je ne sais pas si c’est lié, mais du coup, j’en m’en méfie.

Verdict du baume : suis-je tombée sur le mauvais cheval? Ce côté granuleux est-il inexistant dans les autres tubes? J’avoue, à la lecture des ingrédients, ne pas trop comprendre tout cela peut venir, donc je reste dubitative sur le produit. C’est dommage, parce que je partais avec un a-priori positif. 

Le baume Carmex à la cerise : qui ne connaît pas la célèbre marque Carmex? Impossible. Elle est culte. « Subtil mélange de camphre, de phénol, de menthol, de cire d’abeille,
de lanolin, d’acide salicilique (aspirine) qui répare les lèvres les plus gercées », le baume Carmex est un incontournable. J’ai débuté le test par le traditionnel stick « nature », qui m’a évidemment surprise par son côté camphré mais agréable. Approuvé.
En manque soudain de Carmex, la pharmacienne me tend le pot à la cerise. Je ne suis pas une adepte des baumes aux saveurs cookies, mojito, fraise ou banane, mais bon là, il y avait urgence lèvres en panique. Et bien m’en a pris, car le contrat est rempli.

Verdict du baume : à appliquer au doigt (encore), ce baume s’applique ultra facilement et laisse les lèvres hydratées, lisses et non grasses. La saveur cerise s’estompe ultra rapidement, rien à redire donc. La seule différence avec le Bi Mat Cay par exemple, c’est la sensation d’hydratation qui s’évanouit plus rapidement, mais rien de rédhibitoire. A adopter!

Labello, des lèvres de velours 😉

Je termine avec le baume en stick qui accompagne mes nuits en ce moment, un simple « soin actif des lèvres peaux sensibles » de chez Eucérin. Il ne casse pas trois pattes à un canard, aucun design particulier, mais il hydrate comme il faut, sans parfum et ne laisse pas les lèvres grasses.

N’oublions tout de même pas mon chouchou, le vrai, le seul, l’unique baume « Labello » classic, le bleu que tout le monde connaît. Pas besoin de chercher midi à quatorze heures, il est sobre, à emporter partout, ultra efficace, bref, je me l’aime.

Et vous alors, quel(s) produit(s) utilisez-vous pour prendre soin de vos lèvres malmenées par le froid ou un mordillement de stress? Avec ou sans « saveurs »? Au doigts ou avec un stick? Avez-vous trouvé LA perle rare? C’est à vous!
 

Écrit par
More from Florence

Les Journées Mondiales : stop ou encore ?

Le 24 mai dernier a eu la 1ère Journée Mondiale du rangement...
Lire la suite

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *