Mais tu vas les bouffer tes chips ?! Typologie de certains amateurs de cinéma

Tiens, ça faisait longtemps que je n’avais pas râlé sur ce blog ! Et puis hier, j’ai eu suffisamment de matière pour m’y remettre. Et oui, hier je suis allée… au cinéma ! J’ai donc eu l’occasion de faire le point sur les différentes catégories de personnes qui peuplent les salles obscures, surtout en plein après-midi un jour de semaine :

  • Le pervers
Dans une vaste salle, où il est plus qu’envisageable de trouver une place tranquillou sans être importuné, le pervers choisit délibérément de te coller. De ton côté, tu ne fais pas (trop) attention, absorbée que tu es dans ton magazine ciné que tu peines à déchiffrer vu le peu de luminosité ambiante. Evidemment, tu râles, tu soupires, mais tu réalises que le film va commencer et que tu t’es auto-coincée contre le mur. Bien joué.
Le pervers a donc entre 40 et 50 ans bien tassés, une veste sur ses genoux et une main à l’air libre. Je vous laisse imaginer ce que faisait l’autre main. Se taper 2h12 de gros dégueulasse n’étant pas au programme, vous vous bougez malgré tout. Faut pas déconner.

  • Le pépère tranquille

Etalé de tout son long sur l’ensemble de la rangée, le pépère tranquille vous signifie par une gestuelle appropriée que si vous essayez de le bouger, il vous en coûtera beaucoup plus qu’un paquet de bonbons Haribo payé à prix d’or. Subitement, grâce un balayage visuel rapide et sûr, vous vous apercevez que l’herbe est plus verte ailleurs.

  • Le speed racer

La séance est à 11h15 ? Il est sur les starting blocks depuis 9h. La file d’attente ressemble à du camping improvisé avec bonbons, gâteaux et chocolats. Le ticket serré dans sa main fébrile, il attend impatiemment le « Go » des ouvreurs pour se ruer à corps perdu dans la salle et trouver LA meilleure place.

  • The Couple
Envisager de ne pas se regarder dans le blanc des yeux pendant le temps du film n’est pas… envisageable. Ensemble depuis 10 minutes ou 15 ans, c’est toujours l’amour plus que fou et les langues ne cessent de se lier, à grands coups de slurps bruyants, de préférence pendant que le suspense est à son comble et le silence total dans la salle. Et The Couple emmerde le monde bien entendu.

  • Le smartphone addict
Jamais sans mon iPhone/Samsung/Nexus, etc. pourrait être sa devise. Quand toute la salle est plongée dans le noir, tel le phare dans la nuit, son smartphone est allumé. Lire un SMS, livetweeter le film, regarder une autre vidéo que sais-je… tout doit être tellement plus important que de regarder le grand écran là, juste en face de lui. Par contre, emmerder le reste de la salle, ça, ça n’a pas prix.

  • Last but not least – Le bouffeur de chips/pop-corn
Mon chouchou toutes catégories ! Le roi (ou la reine, ne soyons pas sectaire) de l’emmerdement level maximum, avec généralement un plaisir non dissimulé en bonus. Faisant fi de tous les soupirs ou râleries qui l’entourent, il plonge avec délectation ses doigts dans un paquet de bruit concentré, doublant le geste par la même occasion d’un royal Fuck off mental à l’attention de la plèbe.

Alors là, si je devais foutre mon pied au cul de l’un des personnages cités, ce serait bien dans le postérieur du bouffeur en série. Tu as faim ? Va au resto avant. Tu ne peux concevoir de voir un film sans te sustenter ? Reste chez toi avec ton plateau télé ou alors, fais comme moi, déguste tes achats gourmands pendant les interminables pubs/bande-annonce dont tout le monde se fout et voilà, emballé c’est pesé ! Non seulement tu es rassasié, mais en plus, tu respectes tes voisins.

—Hier, pendant la séance d’X-Men, j’ai donc eu l’immense plaisir d’avoir toutes ces typologies dans mon périmètre direct. A force, aller au cinéma deviendrait presque de moins en moins un plaisir. Il ne faut rien exagérer bien entendu, les pénibles, il y en a partout et je ne suis pas exempte de défauts, mais bon… Evidemment, je ne suis pas la seule à avoir un avis tranché sur la question, donc si vous avez en tête un specimen que j’aurais oublié, n’hésitez pas à partager ! 😉

Enregistrer

Tags from the story
Écrit par
More from Florence

Because I’m happy ! Des bulles et des bonnes nouvelles

Ukraine, Malaysia Airlines, conflit israélo-palestinien… Depuis le week-end dernier et les heurts...
Lire la suite

4 Commentaires

    • Bien vu ! Fonctionne aussi avec les adultes qui tapent avec leurs genoux dans le dossier du voisin de devant, histoire d'agrandir la place sans doute 😉

  • Moi je vais rajouter LE spécimen qui m'énerve : celui qui commente ! Le pire c'est celui qui dit des choses intéressantes (surtout dans les grands cycles ou les films historiques)…
    Mais comme il s'y connait, c'est souvent sur un ton un peu trop "je me la pète" et souvent sans chuchotement, car il veut communiquer son savoir.

    T'es gentil coco, mais moi, si je dois avoir des commentaires, c'est ceux du réalisateur, dans la version blu-ray…

  • Tu en as un oublié deux autres : celui qui fout sans arrêt des coups de pieds dans ton siège (et m'oblige donc à TOUJOURS me mettre sur la dernière rangée) et celui qui mesure 2 mètres assis et se colle devant toi qui fais 1m10 et t'empêche donc de voir l'écran !
    Dernièrement j'ai aussi eu droit aux copines qui ricanent niaisement et se racontent leur vie tout le long du film et les racailles qui viennent juste pour foutre le bordel… Aaaaah les joies du cinéma !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *