Ma (presque) routine beauté

Mon modèle en la matière de routine beauté se trouve dans le magazine Elle. Immanquablement, chaque (pseudo) interview – réalisée sans doute par mail sous le haut patronage de l’attachée de presse – retrace les beauty gestes de l’intéressée de façon plus ou moins spontanée. Voici la mienne, entre fantasme et réalité, parce qu’il faut bien se détendre un peu parfois.

La nature, la beauté, la vie ! ©Pixabay

Ma (presque) routine beauté par le menu

Étape 1 : le réveil de princesse

Tous les matins, après avoir dûment baillé à m’en décrocher la mâchoire et fait quelques étirements pour déverrouiller la bête, je prends à jeun un fond de verre de jus de citron tiède, histoire de bien agresser mon œsophage qui n’a rien demandé.

Passage aux Water-Closet où je rêve périodiquement de réchauffer mes blanches fesses avec des toilettes chauffantes à la japonaise, puis j’enchaîne avec le petit-déjeuner. Voilà une bonne chose de faite.

Bonheur matinal
Étape 2 : le décrassage de la licorne

Brrr, il fait froid ! Et dire qu’il va falloir que j’attende que l’eau se réchauffe dans la douche, pommeau à la main et chair de poule en option. C’est bon, je peux enfin m’ébouillanter tranquille, en commençant par le shampoing quotidien (problématique que connaissent toutes les licornes à la crinière courte). J’alterne les shampoings pour cheveux secs en détresse entre la nouveauté Source Essentielle à la Fleur d’Acacia de L’Oréal Professionnel découverte dans une box Prescription Lab, le Phytokératine extrême de Phyto et le Klorane nutri-réparateur au dattier du désert. Pas mal, non ?

Côté corps, je fais simple en alternant (encore) les gels douche. Mes chouchous du moment (oui je suis infidèle) : le gel douche body shower à l’hibiscus de Cosmecology, le classique et efficace gel douche Cadum à l’huile d’amandes douces bio et la petite nouvelle, la douche crème argan et fleur d’oranger de so’bio étic.

J’ai frotté, j’ai rincé, c’est l’heure de sortir telle une fleur délicate de la baignoire/douche, en veillant bien à ne pas me casser la figure, ça ferait tout de suite mauvais effet. Les cheveux essorés dans une serviette en microfibre Nabaiji de Décathlon (dont l’élastique a cassé, c’est tout de suite beaucoup moins pratique), je m’attaque à la crème de jour.

Moi quand je sors de la douche – ©Pixabay
Étape 3 : le barbouillage du chaton mignon

L’été, mes joues boivent littéralement la crème légère de la gamme Aqualia Thermal de Vichy et idem en hiver avec la version riche + le sérum (c’est à boire, à boire, à boire qu’il nous faut). Cet hiver, prise d’une envie de changement, je me suis exceptionnellement tournée vers la Nutri Skin de Cosmecology au beurre de karité. Bon, après un premier test où clairement, j’en avais trop mis (je suintais le karité, glamour quand tu nous tiens), j’ai trouvé la technique pour avoir une peau rebondie de jeunette de 37 ans.

[Note de la rédaction : n’hésitez pas à saupoudrer cette routine beauté de deux/trois mouvements de yoga, d’une lecture assidue d’un quotidien agrémentée d’un bon thé bio et d’un bol de granola fait maison, posté sur Instagram avant dégustation. Comment ça, votre routine beauté ne s’accorde malheureusement pas avec une morning routine qui débute à 5h du mat’ ? Organisez-vous bon sang !]

Décapée, recapée, il est temps de se faire belle pour le public.

Étape 4 : le ravalement de façade de la poupée et clap de fin

Anti-cernes, lingerie de peau (fond de teint pour les novices), mascara et ombres à paupières les jours fastes, poudre et spray fixateur de maquillage, je suis prête pour aller danser jusqu’au bout de la nuit (ou pour me poser devant mon ordinateur de 9h à 18h30, c’est selon) sans effrayer les passants. Vers 22h, je me fait violence pour procéder à l’arrêt de soins, avec un démaquillage en bonne et due forme. Fidèle à moi-même, je râle avant, je râle pendant et je suis satisfaite après.

Il est l’heure d’aller se coucher, non sans avoir vérifié que ma chambre était aérée – il fait 15°c, on peut donc considérer que l’atmosphère est saine – et les oreillers parfaitement repositionnés en accord avec la décoration intérieure pour un sommeil réparateur. C’est parfait. Je peux fermer les yeux, me concentrer sur ma respiration et me laisser porter dans les limbes, avant de reprendre le chemin de la salle de bain demain matin. On se donne rendez-vous pour votre prochaine routine ?

Écrit par
More from Florence

Rouge Baiser

Les rouges à lèvres et moi, c’est un peu « Je t’aime moi...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.