L’illettrisme, un fléau qui ne dit pas son nom

VIELL A QUE RESSEME LA VITE, DENSE EUE MODE ON L’OU EN SAN IN LIER, EN ESCRIER ! Non je n’ai pas de souci de clavier ou de nouvel AVC. Simplement, voilà à quoi peut ressembler la vie d’un illettré de nos jours.

illettrisme-anlci_ok

L’illettrisme, une « honte » qui ne doit pas en être une.

Déjà, petit point illettré/analphabète : l’illettré désigne un individu qui a été scolarisé, mais qui n’a pas acquis les bases suffisantes de la lecture et de l’écriture pour être autonome dans la vie courante, quand un analphabète désigne un individu qui n’a jamais été scolarisé et qui n’a donc jamais su ni lire, ni écrire.

L’illettrisme touche aujourd’hui près de 2,5 millions de personnes en France. C’est énorme.

La numérisation du quotidien : un enjeu majeur contre l’illettrisme.

On ne s’en rend pas forcément compte, mais de plus en plus d’échanges au quotidien se font via les outils numériques (smartphone, ordinateur, etc.). Achats divers et variés, administration, rendez-vous ou même échanges familiaux… la numérisation du quotidien en est même devenue une « révolution anthropologique majeure » selon l’Académicien Michel Serre.

7% des Français de 18 à 65 ans sont, de fait, exclus de cette révolution. Les personnes vivant en milieu rural ou défavorisé sont les premiers atteints, mais ne nous y trompons pas, votre voisin(e) peut aussi connaître des problèmes de ce type. Ces victimes peuvent user de mille et un stratagèmes pour s’en sortir et faire le job. Elles ont honte, se cachent et s’enferment dans ce qu’on peut appeler un handicap à mon avis.

En tant que blogueuse, RP et même simplement en tant que personne adorant écrire, l’idée d’être illettrée me semble si lointaine, inenvisageable… Et c’est vrai que lorsque l’on se penche sur le sujet deux minutes, l’impact des ordinateurs sur la vie quotidienne est tellement immense que ce type de handicap doit être tout bonnement insupportable à vivre. Alors comment aider ceux qui en souffrent ?

Aider les personnes en difficulté dès le plus jeune âge, redonner confiance en soi aux adultes illettrés, savoir identifier les manques et les personnes en difficulté… plusieurs formations sont possibles pour cela, tout comme la mise en place d’ateliers, de groupement d’aides par exemple. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez vous tourner vers l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme ou la Croix-Rouge par exemple.

L’illettrisme est un sujet un peu tabou dans les médias. Ce n’est pas pour rien, d’ailleurs, qu’on n’a pas entendu parler des Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme qui ont eu lieu les 5 & 10 septembre derniers. Alors à notre modeste niveau, si nous pouvons mettre un peu en lumière ce sujet, allons-y gaiement. A vos claviers !

Tags from the story
, ,
Écrit par
More from Florence

Coup de coeur : les ballets Trockadéro de Monte-Carlo

Un coup de coeur, un coup de foudre… Un ravissement pour les...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *