Le numéro que vous avez demandé…

Je me promenais sur l’Avenue, le nez au vent, humant l’air du temps…

Stop. Retour en arrière. En fait, en sortant d’un apéro très sympathique, dans le bus me ramenant au bercail, un abribus « intelligent », high-tech, techno i tutti quanti me saute aux yeux. Ce n’est pas le premier du genre que je croise, mais celui-ci a fait son petit effet.
Dommage pour vous, étant dans le bus, je n’ai pas eu l’occasion de prendre l’écran en photo, mais globalement, vous avez l’affiche classique plus, et c’est là tout le sel de l’affaire, un bouton qui dépasse pour animer l’écran. Un bouton? Quoi? Comment?

Et c’est justement là où je voulais en venir.
Le nouveau joujou du constructeur HTC vient de sortir : le Chacha.
Qu’a-t-il de plus que les autres, à part un petit nom qui reste dans les esprits? Et bien manifestement, la communication autour de cette nouveauté se base essentiellement sur la touche de partage Facebook en bas du smartphone. En résumé, le partage sans effort. Dans l’absolu, l’idée paraît fort judicieuse, surtout pour une cible adolescents/jeunes adultes qui partage à tout va.

Très bien, magnifique, cela va révolutionner l’ère des smartphones. Ou pas. Le temps et l’usage nous en dirons plus. Ce qui m’intéresse, c’est surtout cette surenchère technologique à laquelle nous assistons chaque jour un peu plus. Aujourd’hui, c’est le bouton Facebook, demain ce sera Twitter, mais il faudrait également penser aux nombreuses autres solutions de partage qui existent actuellement. Ce n’est pas un smartphone qui nous sera proposé, mais un bottin!
Mais c’est le principe de consommation : il nous faut le dernier bijou de la Pomme ou de la Mûre (moi la première, mais là, je résiste), la dernière tablette, le dernier ceci ou cela.

Les constructeurs l’ont bien compris. Voilà pourquoi ils nous proposent des modèles toujours plus « connectés ». Tous? Non. Un irréductible outsider résiste encore et toujours en nous proposant son modèle « Darling« , un OVNI parmi les téléphones dernière génération.

Découverte lors de la Girls Geek Party organisée par Sandrine Camus, j’avoue humblement que contrairement à de nombreuses personnes, je n’ai toujours pas compris l’intérêt de la chose. Certes, c’est design, mignon, joli, à  la fois moderne et rétro, mais je doute de croiser un jour une nana avec le combiné autour du cou ou le sortant nonchalamment de son sac pour prendre un appel.
Peut-être que si quelqu’un prenait le temps de m’expliquer… enfin je m’égare.

Bref, tout ça pour dire, en ce vendredi après-midi, que la course effrénée à la technologie n’est pas prête de se terminer, d’autant plus que les marques/constructeurs trouveront toujours des gens (comme moi) pour tester, voire succomber à la dernière tentation technologique du moment.

Tout le challenge désormais est de savoir appuyer sur le frein de la consommation, prendre son temps et raison garder. D’ailleurs, j’ai souri en voyant Drew Barrymore décrocher son super Nokia old school à l’époque de Charlie’s Angels. Un bon coup de vieux dans les dents, mais aussi le souvenir « d’une autre époque ».

Quant à la « publicité connectée » dans ce fameux abribus, elle fera l’objet d’un autre billet, le sujet méritant également de s’y attarder.

Et vous? Toujours accro à votre 8210 ou déjà en manque de l’iPhone 5?

Écrit par
More from Florence

Les Animaux Fantastiques : la magie est de retour !

Harry Potter. La saga est terminée depuis un moment, mais la ferveur...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *