La politesse… des rois

C’est en tombant sur un numéro spécial d’Historia sur la politesse que l’idée d’un billet sur la question a très vite germée dans ma petite tête. La politesse, comment pourrait-ton exactement la définir aujourd’hui? Un baisemain à l’ancienne? Ne pas tutoyer une personne d’office, surtout si on ne la connaît pas? Patienter chez le médecin débordé sans forcément le rendre responsable de tous les maux de la Terre (même si, parfois, ça démange sérieusement?)?
Pour commencer, un billet de Sophie intitulé « Le jour où je suis devenue une vieille conne » m’a bien fait rire et surtout m’a fait prendre conscience si besoin était que moi aussi, j’étais désormais passée du côté des chiantes qui ne supportent plus grand-chose, notamment les marques d’incivilités. 
Je crois que le pire du pire de chez pire (en bon français), ce sont les incivilités dans les transports en commun. Dieu que c’est pénible! Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais un jour, ma mère m’a appris les différentes façons de bien se comporter « en société ». Rien de bien pédant, mais juste des us et coutumes pour ne pas me transformer en chieuse niveau international.
Et vas-y qu' »on » ne tient pas la porte en sortant du métro, et vas-y qu' »on » fait profiter toute la rame ou le bus de sa conversation ô combien passionnante (Chéri(e) t’es où? Tu n’oublies pas la baguette hein?), qu’on n’enlève pas, quand il y a trop de monde dans la rame, son putain de bordel de merde (pardon, et encore) de sac à dos dont la recrudescence me laisse sans voix…
Bref, il y aurait de quoi écrire un roman avec ce qui se passe dans les transports en commun.
Mais il n’y a pas qu’ici que la politesse en général fait figure d’exception.
Dire « bonjour et merci à la dame », ne pas passer devant tout le monde aux caisses, se moucher quand on renifle (et Dieu, encore lui, créa les kleenex je vous rappelle) pour ne pas ennuyer tout le monde, ramasser son vomi dans l’escalier ou ne pas balancer la couche pleine de son mioche dans la cour de l’immeuble… là on ne parle même plus de politesse, mais d’éducation. La frontière est mince, trop mince parfois.
Combien de fois il m’a été donné de constater l’apathie de certains parents face aux caprices de leurs enfants? Combien de fois je me suis vue ouvrir des yeux ronds façon « moi de mon temps… ». Genre j’ai 70 ans et j’ai fait la guerre. Mais non, j’ai simplement été bien élevée par mes parents. Point barre.
La politesse, c’est aussi des choses toutes bêtes : être ponctuel(le), fermer la bouche quand on mâche un chewing-gum, ne pas péter plus haut que son cul… que des petites choses!!!
Piouffff… Je crois que je suis devenue presque intolérante face à ces manques de politesse et d’éducation parfois tellement criants. Mais que faire? Que dire? Je déteste me mêler des affaires d’autrui, donc il n’y a rien à dire et rien ne change.
Et pour vous, qu’est-ce que la politesse? En quoi consiste-t-elle?
Qu’est-ce qui vous énerve le plus? Allez-y, lâchez-vous!
Tags from the story
,
Écrit par
More from Florence

MonSherif, le clic qui sauve.

Dans la série objet connecté qui va améliorer le quotidien, je demande...
Lire la suite

5 Commentaires

  • Je suis complètement d'accord avec toi! Les transports c'est vraiment lieu le lieu où la politesse a été laissée à la bouche de métro… Je hais les gens qui par exemple, s'assoit sur la place côté allée de la rame alors que la place côté fenêtre est vide…. Grrrr! Enfin ce n'est qu'un exemple parmi d'autres! Bisous!

  • Avec mon chéri, on dit qu'on est des vieux geeks réacs. Idem, je supporte pas les incivilités dans les transports et faut pas croire que ce ne sont que les "djeunes", les vieux sont également des plaies dans le genre pas gênés et pas polis.

    Le must quand une personne ne me tient pas la porte de la sortie du métro : un gros "merci" bien fort et retentissant et plus d'une fois les gens se retournent et me lâchent un "pardon" tout penaud. Comme quoi, des fois les gens sont éduqués c'est juste que pour x raisons, ils ont tout oublié…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.