La Grande Galerie de l’Evolution : pour petits et grands!

Durant mes quinze jours de vacances pour le moins ratées, canicule/malade/au revoir Saint-Malo/toussa…, j’ai tout de même eu l’occasion de me rendre dans un lieu que tout le monde devrait visiter au moins une fois dans sa vie : la Grande Galerie de l’Evolution.
Crédit photo : Panoramas
Située dans le Jardin des Plantes, à côté de la Grande Mosquée, cette galerie est un passage incontournable pour les enfants, mais aussi leurs parents. Je me souviens y être allée il y a… piouf… au moins 20 ans (bim la tarte dans ma face) et j’en avais gardé un excellent souvenir. Tiens d’ailleurs, un souvenir, c’est bien le mot : je me souviens avant tout de la grande marche des mammifères. Magnifique.
Depuis le temps, cette galerie a bien changé et franchement, c’est époustouflant! D’ordinaire, j’ai la critique plutôt facile, mais dans le cas présent, il n’y a pas grand-chose à revoir! Le lieu est majestueux et en met plein la vue. C’est grand, c’est beau, c’est… splendide!
Concrètement parlant, voici la présentation disponible sur le site : « Tel un théâtre de la vie, la Grande Galerie de l’Évolution met en scène
des milliers de spécimens d’animaux. Plus vrais que nature, ils
racontent l’étonnante histoire de l’évolution : une histoire en trois
actes, jouée dans un décor grandiose.
« 
Quelle curieuse cette girafe!
Sur trois étages, 30 mètres de haut pour le haut de la nef et près de 9000 mètres carrés, environ 100 poissons, amphibiens ou reptiles, 450 oiseaux, 350 mammifères et plusieurs milliers d’invertébrés sont présentés au public. Vertigineux.
A vocation pédagogique, cette exposition atteint son but : émerveiller tout en posant les bonnes questions sur le futur des espèces présentées. Une aile un peu cachée sur les espèces disparues ou en voie de disparition provoque même un petit malaise sur cette « facilité » qu’a l’Homme en général pour détruire plutôt que préserver les choses…
J’ai avalé le tout en une heure, mais pour être parfaitement honnête, j’ai zappé pas mal d’explications. Du coup, si vous y allez avec des petits, prévoyez peut-être un peu plus de temps.
Autre recommandation : commencez par le 3ème étage pour redescendre ensuite, c’est un moyen idéal pour savourer la perspective qu’offre cette nef.
Concernant les photos, elles sont autorisées, mais sans flash! J’ai oublié de l’enlever deux ou trois fois et les vigiles veillent au grain. Ceci étant, les multiples lumières tamisées aux couleurs différentes rendent la prise de vue difficile avec un simple APN comme le mien. Ne parlons même pas de l’iPhone : la girafe ci-dessus est un vestige que j’ai réussi à préserver.
Seul point « gris », mais qui n’est pas propre à cette galerie : les mômes.
Et vas-y que ça crie, ça hurle, ça court, ça grogne (!), ça se plaint, ça réclame sa console parce que ça s’ennuie… Et les parents derrière qui ne disent absolument rien. Enervant, vraiment, et cela a un peu gâché mon plaisir. Les enfants rois ont encore de beaux jours devant eux!
Evitez donc de vous rendre sur place un mercredi par exemple si vous voulez survivre ou éviter la migraine…
Concernant le tarif d’entrée, 7€, je le trouve plus que correct. J’aurais même payé un brin plus cher sans souci, vu la qualité de l’ensemble.
Et vous, connaissiez-vous cette Grande Galerie? Quel souvenir en conservez-vous? Pensez-vous y emmener vos enfants?
Écrit par
More from Florence

Le petit oiseau a pris sa volée…

Rien à voir avec le fond de l’affaire, mais j’ai cette petite...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *