La France a peur…

… de se casser la gueule sur une plaque de verglas. Enfin pas tout à fait, surtout pour les parisiens (je parle de ce que je connais). Non, ce qui nous fait frémir en ces jours de temps plus que pourri, ce n’est ni la neige, ni le verglas – car avec un bon équipement, ça passe – mais bien la gadoue ! C’est pu**** de gadoue de m**** qui trône sur les trottoirs.
Passons sur le fait avéré qu’avec deux centimètres de neige, la capitale se fige dans son manteau blanc. Ne parlons même pas des transports en commun littéralement paralysés par trois flocons. Enfin si tiens, parlons-en deux petites secondes avec quelques mots sur ma ligne de bus, celle que je vomis, qui ne passe jamais à l’heure, qui dévie sans prévenir alors que la station est bondée à Jules Joffrin pour ne pas la citer, qui glande à la moindre occasion : la ligne 85.
Evidemment, elle n’a pas échappé à la règle du « Je reste bien au chaud dans mon entrepôt » pendant que les franciliens se cassent le coccyx sur le bitume même pas déneigé à coups de gros sel. La base. Fuck. Voilà. Mais enfin, que font les services de la voirie pour éviter ce désastre ?
Ce n’est pas comme si, en plus, la météo avait prévenue ! Non non, ce serait bien trop simple !
« Allez hop les gars, pof pof, on dégaine les saleuses et on évite ainsi une débandade magistrale aux Français. Faisons notre boulot !« . Résultat des courses : cette immonde gadoue pourrie qui colle aux chaussures et aux bas de pantalons. J’en ai marre !
En bonne vilaine râleuse que je suis, je poursuis sur ma lancée en vociférant contre ma dégaine de Bibendum premium avec toutes ces épaisseurs qui font de moi un bonhomme Michelin vivant. Bon ça, c’est pour tout le monde pareil, mais tant pis !
Je râle (et je compatis de concert) contre les chaînes d’informations qui envoient leurs JRI au front pour nous informer que, saydingue, il neige et que c’est la galère pour rouler. J’hallucine quand je vois une pauvre nénette de BFMTV qui nous fait un duplex « en direct de sa voiture » pour nous prouver, encore une fois, que c’est la merde. Les bras m’en tombent quand cette info qui n’en est pas une passe en 1er dans les JT, le Mali peut bien attendre au chaud.
Les « provinciaux » doivent quand même bien se marrer en nous voyant valser à perdre haleine à cause de quelques centimètres de gadoue qui ne devrait même pas être là. Chaque hiver, la même rengaine. On n’apprend pas de nos erreurs. Jamais. L’hiver prochain, rebelote… et peut-être même avant, puisque Paris se maintiendra au frais jeudi avec un joli -7°…
Enfin bref.
Ce soir, je me réjouirai une fois encore de rentrer au chaud, sous mon toit, avec du chauffage poussé presque à fond, les petons sous la couette. Avec tout de même, une grosse pensée pour celles et ceux qui se les gèlent dehors, gadoue ou non.
Et puis demain, je chouinerai encore et encore, parce que je suis comme ça.
Mais quel est le con qui a inventé la gadoue ?!
Écrit par
More from Florence

Kee Yoon est Jaune Bonbon

Kee qui ? Kee Yoon bien sûr ! Alors que ce fichu...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.