Kingsman Le Cercle d’Or : plus fou, plus fort, plus wild !

Après le premier Kingsman, était-il seulement envisageable d’aller encore plus loin dans le WTF ? Et bien la réponse est oui ! En 2h21, cette v2 traverse l’Atlantique pour partir à la rencontre des confrères ricains, pour le fight… et surtout le meilleur.

Au service des tailleurs sur-mesure

Kingsman 2 : plus fou, plus « wild »

J’ai essayé de passer entre les gouttes des « spoilers » avec réussite, mais j’ai tout de même lu la prose de premiere.fr qui assène sans préavis que Kingsman 2 est meilleur que le premier opus. Clairement, c’est faux, mais on n’en est vraiment pas loin.

Le synopsis pour commencer (merci Allociné) :

KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation alliée nommée Statesman, fondée il y a bien longtemps aux États-Unis.
Face à cet ultime danger, les deux services d’élite n’auront d’autre choix que de réunir leurs forces pour sauver le monde des griffes d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera devant rien dans sa quête destructrice.

Comment résumer en quelques phrases Kingsman 2 ? Barré, génial, drôle et un brin sauvage. Vous retrouverez tous les éléments qui ont fait le succès mérité du premier, avec ce supplément sauce burger qui twiste le tout et un casting en or massif.

La team US
Quand la bienséance so british rencontre l’Amérique

Pour comprendre Kingsman 2 (Le Cercle d’Or), il vous faudra avoir vu le premier sinon vous serez perdus, l’intrigue y étant étroitement liée. Ici, on repart sur un super vilain – ou plutôt une super vilaine baronne mondiale de la drogue – qui ne veut pas détruire le monde, mais être reconnue pour sa puissance, son intelligence, etc. Bon et puis si elle peut se faire plaisir en tuant quelques hommes en passant, c’est du bonus.

Cette super vilaine – brillante et extravagante Julianne Moore – met très à mal l’organisation Kingsman qui se voit donc obligée d’appeler les cousins d’Amérique à l’aide. L’idée de départ est géniale, la réalisation est géniale, le casting est phénoménal.

Le chic so british

Côté réalisation : ça castagne à tout va, ça flingue, ça dézingue, ça tue comme jamais (c’est limite « jouissif comme disent les critiques ciné) et Kingsman 2 reste un film d’action à ne pas entre tous les yeux, spécialement ceux des jeunes ados.

Les effets spéciaux sont fabuleux, les scènes d’actions parfaitement réalisées avec ce brin d’inattendu qui nous fait dire « wahou », les trouvailles scénaristiques et techniques sont excellentes. Tout est léché, cadré, innovant et formidablement bien pensé. Les moments de rires sont également assez nombreux pour apporter de l’oxygène au film, si besoin était.

Wonder Man 2017

Côté casting : c’est le jackpot.

Bien entendu, vous retrouverez le très très chou Taron Egerton, le très très charmant Mark Strong, l’irrésistible Colin Firth et la suite va vous étonner ! Channing Tatum, l’incontournable et parfaite Julianne Moore, Halle Berry, Jeff Bridges (soupirs de satisfaction dans la salle quand il apparaît à l’écran et ça se comprend) ou bien encore Pedro Pascal (l’homme pastèque de Game Of Thrones) font partie de cette aventure si spéciale. Chacun a sa place, pas de rôle superflu.

Kingsman Le Cercle d’Or : une suite qui déboîte

Je pense avoir été claire : il faut aller voir cette suite qui vaut son pesant de popcorns ! Kingsman 2 Le Cercle d’Or est un excellent film d’action (peut-être avec un bon 1/4 d’heure de trop, c’est une maladie très répandue ces derniers temps) au casting 5 étoiles, sans parler d’un guest de choix qui s’éclate manifestement et partage son plaisir d’être là. Une vraie perle. A voir évidemment en VOST pour les accents so sexy et pas en 3D please (plus cher et pas forcément utile), mais vous faites ce que vous voulez ^_^

Un grand merci à l’agence Cartel qui me permet de voir de très bons films en AVP (et sans le 1/4 d’heure de pub, un luxe) et cette séance en est la preuve.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écrit par
More from Florence

Do you Periscope ?

Périsquoi ? Periscope bien sûr ! Depuis quelques jours, tous les yeux...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *