Hello le Moto G de Motorola !

Motorola, pour les plus de vingt ans, est une marque de smartphones synonyme de « Hello Moto » et surtout du célébrissime RAZR que tous les ados à l’époque s’arrachaient à prix d’or. Il fallait avoir son RAZR comme un 8310 de Nokia par exemple. Moi, j’ai eu le second. Tout ça pour dire que Motorola n’est une marque tout à fait inconnue du bataillon.

motog3_specs_expanded_d_4
Le Moto G !

En 2015, le potentiel swag de la marque est nettement moindre et après un rapide sondage auprès des « jeunes » de mon agence, nous sommes même à la limite du « Je ne connais pas » ou « Ah oui, c’était il y a 10 ans ! ». Hum… Et pourtant, c’est dommage, puisque Motorola propose, depuis quelques temps, des modèles qui peuvent vraiment séduire leurs cibles. Parlons, par exemple, du Moto G que j’ai eu l’occasion de tester « en action » à l’occasion d’un super challenge entre blogueurs. Privilège. Mais revenons à nos moutons.

Le Moto G est un smartphone de milieu de gamme, à partir de 199€, plutôt de bonne facture, peu lourd (155 grammes), agréable à la prise en main. Avec son écran 5 pouces, son appareil photo de 13 MP (pas dégueu, vraiment), sa mémoire allant jusqu’à 32 Go et sa batterie d’une journée (une vraie journée), ce smartphone fait plutôt bien le job. Cerise sur le gâteau, il est « waterproof ». Bien entendu, il n’est pas question de le plonger dans le bain, mais s’il prend l’eau pour X raisons, faites le sécher et zou, c’est reparti. Utile, non ?

Autre aspect plutôt sympathique : le Moto G est personnalisable. Grâce au système « Moto Maker« , vous allez pouvoir laisser parler votre créativité au niveau de la face avant, la face arrière (couleurs, texture) et de la gravure si vous avez envie de laisser votre nom à la postérité.

Motog-motorola

Alors, on en pense quoi ?

En toute honnêteté, j’ai été plutôt satisfaite de mon test, facilité par mon récent passage chez Android avec mon Samsung. Facile d’utilisation, il ne faut pas longtemps pour apprivoiser les notifications et les gestes pour utiliser au mieux la bête. Évidemment, il y a quelques petites choses qui nécessiteraient des améliorations (comme la vitesse d’exécution/de clôture des applis ou la mise au point de l’appareil photo, par toujours évident à apprivoiser au début), mais là, je chipote. Il faut garder en tête qu’il ne s’agit pas là d’un iPhone 6s ou d’un Samsung S6.

Je pense qu’il conviendrait parfaitement à celles et ceux qui souhaiteraient un smartphone « compromis » compatible 4G, de qualité, avec un appareil photo qui tient la route sans pour autant casser son PEL. Il conviendrait également aux seniors par exemple qui ont besoin d’un smartphone facile à appréhender et pas « prise de tête ».

Un grand merci à Aline (Paumée à Paris) qui m’a embarqué dans l’aventure, et à Motorola/Pauline de Weber Shandwick pour ce test, l’opé à Beaugrenelle et le smartphone personnalisé (et je précise que je n’étais en rien obligée de faire un billet, je préfère l’indiquer).

Tags from the story
, , ,
Écrit par
More from Florence

Mes petites applis chouchous du moment

D’une manière générale, je suis assez « routinière », j’ai mes petites habitudes. Idem...
Lire la suite

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *