Exposition : Murano au musée Maillol

Ce jeudi, j’ai eu l’occasion, une fois encore, d’être traitée comme une véritable Reine. Et oui, mademoiselle Céline a, en effet, eu la gentillesse de m’inviter au Musée Maillol qui présente sa nouvelle exposition consacrée à Murano, chefs d’œuvre de verre de la Renaissance au XXIème Siècle.
En excellente compagnie, avec entre autres The Parisienne, United States of Flo, Johanna des Papotages de Nana et Fanny de Paris Pêle-Mêle, nous avons le plaisir de découvrir des pièces magnifiques, surprenantes ou parfois étranges.
Murano, vous connaissez forcément sans même vous en rendre compte : les énormes lustres de couleurs ou non, aux multiples pampilles, c’est du Murano, tout comme la plupart des bijoux de verre que vous pouvez croiser ici et là (mais qui sont de plus en plus rares d’ailleurs). Leur art si particulier et fin à la fois est inscrit dans l’inconscient collectif.
Pour la première fois en France, du 27 mars au 28 juillet 2013, le musée Maillol accueille, sous le haut patronage de la ville de Venise, les « chefs d’œuvre » de Murano et retrace le parcours historique des production de grandes verreries. Ce sont plus de deux cents pièces le plus souvent inédites ou exceptionnellement prêtées qui s’offrent aux yeux des visiteurs ébahis.
Exposées de façon chronologique sur sept siècles, du milieu du XVème siècle à nos jours, ces pièces valent vraiment la peine d’être vues.
Série vase d’après le vase Venini – Matteo Thun 2006
Grâce au concours d’une conférencière de talent qui a su attirer (et conserver) notre attention, nous avons pu faire le tour de l’histoire des verreries de Murano, et elle n’est pas de tout repos.
Industrie la plus importante de la Sérénissime derrière les chantiers de l’Arsenal, la verrerie de Venise est transférée à Murano pour des raisons de sécurité, histoire d’éviter les incendies, mais aussi et surtout pour préserver les secrets de fabrication de « l’espionnage industriel », sport national de l’époque. Les maîtres verriers avaient ordre de garder le secret sous peine de se voir infliger une sentence de mort.
Le parcours chronologique proposé permet de voir en quelques coups d’oeil « les évolutions stylistiques et artistiques des maîtres verriers au fil des siècles« . Pour ma part, je connaissais surtout les lustres déments et les jolis bijoux, j’ai donc été tout de suite intéressée par les œuvres proposées qui permettent d’élargir son champ de connaissances.
Calice « Le triomphe de la justice », décoré à l’émail
Venise – fin du XVème siècle
Après, tout est une question de goût. J’avoue avoir été moins « sensible » aux pièces démarrant l’exposition, même si je reconnais qu’elles sont splendides ! J’ai préféré les parties consacrées aux œuvres plus récentes, plus contemporaines, que je verrai – pour certaines – plus facilement dans mon salon.
Sans trop vous en dévoiler, la dernière partie réserve une petite surprise inattendue ! Les photos des coulisses de l’exposition (et bientôt plus) sont disponibles dès à présent sur le compte Flickr du musée.
Si vous souhaitez prolonger l’expérience ou la précéder (et que vous possédez un iPhone), vous pouvez télécharger l’application dédiée élaborée par le musée : une excellente initiative.
Si vous souhaitez également suivre l’actualité du musée, direction sa page Facebook ou son compte Twitter.
Un grand merci à Céline et à toute l’équipe du musée Maillol pour cette invitation et cette très belle soirée. C’est toujours un véritable privilège de visiter une exposition en petit comité et l’expo Murano n’a pas fait exception.
Et vous, tenté(e)s par l’aventure des maîtres verriers de Murano ?
Écrit par
More from Florence

Blog it yourself ! La bible pour développer son blog.

Pourquoi ouvrir un blog ? Comment ? Avec quels outils ? Comment...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *