Et c’est le temps qui court…

Mais comment font-ils ?
Comment font tous ces gens, vous peut-être ?, qui vivent, courent, bossent et dorment ? Comment font-ils pour ne pas laisser la vie filer entre leurs doigts ? Comment faites-vous ?
Du lundi au vendredi, comme des millions de personnes, je me lève, petit-déjeune, file sous la douche, m’habille et saute dans le métro où, naturellement, je plonge dans mes pensées et fais donc la gueule. Une vraie parisienne. Je bosse et vers 19h, rebelote dans l’autre sens. Parfois se glissent ici et là quelques soirées, essentiellement liées à ce blog d’ailleurs, mais en général, je fonce rentrer au chaud à la maison, dans mon cocon.
Arrive le week-end.
C’est là que les « choses » se gâtent. Je recharge mes batteries vidées en rattrapant mon quota de sommeil, en jouant l’étoile de mer sur le canapé. Je lève quelque fois un oeil le samedi pour aller chez la manucure ou les grands jours, pour aller au ciné. Bref, j’hiberne toute l’année. Et le temps file, court, passe trop vite, m’échappe. Je vieillis, je loupe des choses, je ne vis pas ma vie.
Ma vingtaine est passée bien trop vite, ma trentaine prend le même chemin, sauf que cette fois-ci, je m’en rends compte.
Cela va-t-il changer quelque chose ? J’espère bien !
J’en ai assez d’hiberner, d’être une ourse dans sa caverne, de mordre dès qu’on s’approche de moi un peu trop près. Je veux, je veux, mais puis-je réellement ?
La fatigue me cerne de plus en plus, les rhumatismes ne me lâchent plus… Je n’étais déjà pas un exemple de dynamisme, mais ça va de mal en pis.
Cette saloperie d’Ehlers-Danlos m’achève, m’enferme dans une tour de douleur et de fatigue. Je me débats comme une mouche dans un verre d’eau, je refuse de me noyer. Et puis je travaille, beaucoup. J’exerce un métier qui, malgré tout ce que l’on peut penser, est épuisant physiquement et nerveusement. Alors je tiens le coup, je pense être (à nouveau) douée dans ce que je fais, je dis merde à celles qui m’ont mis plus bas que terre.
J’avoue que je suis fascinée depuis longtemps par tous ceux qui arrivent à combiner soirées entre potes, sorties ciné et/ou expo, vie de famille et boulot. Total respect. Quel est votre secret ? A quoi marchez-vous ?
Allez, il est temps d’éteindre l’écran pour rejoindre la vie réelle, mais que cela ne vous empêche de me donner quelques uns de vos secrets de réussite ! C’est à vous !
Tags from the story
Écrit par
More from Florence

Les petites bulles de coups de coeur du dimanche

En ce dimanche soir pluvieux de novembre, j’ai envie de partager avec...
Lire la suite

2 Commentaires

  • Parfois j'ai un peu cette sensation, d'être happé dans quelque chose qui m'écrase.
    Je sens aussi le temps qui passe beaucoup plus surement que je ne le sentais dans ma vingtaine, ça glisse entre les doigts et puis cette sensation de courir encore et encore.
    Parfois j'ai la sensation que le temps est mon ennemi. C'est bête je sais, mais j'ai ce sentiment de n'avoir pas le temps de tout faire et cette boulimie d'envie de vivre, beaucoup, beaucoup plus qu'avant.
    Du coup je combine beaucoup de chose, parfois jusqu’à l'épuisement, comme ce week-end par exemple, mais je n'ai pas vraiment de solution miracle, je ne sais même pas si c'est une bonne chose.
    Tout ce que je sais c'est que ça me avancer, mais vers quoi…

  • Hélas, le temps file trop vite, et même en essayant de maximiser les quelques heures disponibles, vient un moment où ça ne tient plus et où en plus la fatigue nous rattrape. Je crois qu'on marche à l'adrénaline en fait, jusqu'à temps que le corps nous rappelle qu'il faut aussi un peu le ménager…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *