Crapule : le chaton 100% attachiant

Les chats, ces muses modernes. Après vous avoir parlé de la saga Putain de chat de Lapuss (il y a un 3ème volet dont je n’ai pas parlé), je vous présente Crapule, la bande-dessinée féline de Jean-Luc Deglin.

Crapule : 100% chat, 100% catastrophe

Avouons-le, nous, maîtres d’un specimen félin, sommes les heureux propriétaires d’un petit brise-fer dont le passe-temps favori est de dormir, mais aussi de nous faire tourner en bourrique ! Et Crapule n’est pas l’exception qui confirme la règle si vous voyez ce que je veux dire.

En 128 « strips », Crapule fait sa place dans l’appartement de sa nouvelle maîtresse et lui prouve que le quotidien est bien moins morne avec un chat. C’est un festival de conneries pour faire court ! Entre les nombreux dégâts, les câlins refusés ou bien encore la fameuse litière toxique, chaque propriétaire de chats se reconnaîtra dans cette bande-dessinée.

J’ai de la « chance », aucun de mes trois chats (à la suite) n’ont été de petits démons. Pas de rideaux déchirés ou de pulls déchiquetés. En revanche, j’ai bien eu (et ai encore) le vomito cosmique, la litière aux frontières du réel ou le vent intersidéral quand je rentre et que je m’attends à un petit câlin. Clairement, j’habite chez mon chat, mais je suis la première à bêtifier comme jamais quand la maîtresse des lieux actuelle accepte mes gratouilles.

Ce que j’ai aimé dans Crapule, autant que dans « Putain de chat », c’est cette photographie d’un quotidien avec un chat sous un prisme hilarant alors qu’au premier abord, marcher dans le vomito au réveil est moyennement sympathique. Crapule confortera les « ennemis » des chats qui voient en eux un animal double et sournois et attendrira/fera rire les propriétaires actuels ou en devenir à base de « Il est mignon quand même ce chaton ».

Crapule – des éditions Dupuis – est disponible pour la modique somme de 14,50€. Voici quelques planches que l’on trouve facilement via notre ami Google. Pour le reste, il faudra acheter la BD !

Écrit par
More from Florence

La Femme Chocolat

Ce n’est un secret pour personne, je suis gourmande, ultra gourmande. Je...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *