Chagall, entre guerre et paix… surtout entre les tableaux

Après une petite incursion du côté de l’Hôtel de Ville de Paris pour l’exposition « Paris Haute Couture » jusqu’au 6 juillet prochain, j’ai eu l’occasion de me rendre au Musée du Luxembourg pour l’exposition Chagall, entre guerre et paix, visible jusqu’au 21 juillet prochain. Vous avez donc encore le temps de vous y rendre.
Comment résumer cette visite qui fut bien plus courte que prévue ?
Commençons déjà par le commencement : pourquoi Chagall ? J’avoue humblement que tout ce que je connaissais jusqu’à alors était son chef d’oeuvre du plafond du Palais Garnier. Magnifique. Alors ni une ni deux, zou, me voilà partie pour une nouvelle « aventure culturelle ».
Que trouverez-vous au Musée du Luxembourg ?
Près de 80 oeuvres retraçant la vie de l’artiste, entre peintures et dessins. Son exil, la religion, la guerre puis sa paix intérieure, les oeuvres proposées sont toutes plus profondes et hypnotiques les unes que les autres. J’ai eu un véritable coup de coeur pour la force des couleurs utilisées, vraiment.
Si vous souhaitez en savoir plus sur le contenu de l’exposition, je vous invite à vous rendre sur le site du Musée qui y consacre une page très bien fichue et dont les thématiques permettent de faire « le tour du propriétaire » d’une jolie façon. Je préfère laisse faire les « pros » plutôt que de dire des bêtises.
Sinon, vous vous demandez peut-être pourquoi un tel titre de billet ?
Et bien tout simplement parce qu’après une bonne heure d’attente bien tapée à piétiner avant d’avoir accès aux caisses (la rançon du succès), nous voilà au coeur de l’arène. Sérieusement. Je précise pour les esprits pointilleux que j’aurais très bien pu prendre les billets en avance, mais cela n’aurait pas servi à grand-chose ce jour-là (un samedi pour info), les détenteurs du précieux sésame ayant presque autant attendu que moi, à leur grand désarroi.
Revenons dans l’arène : il y avait un monde de fous ! Et comme de bien entendu, outre les traînards de base, nous avons été submergées par les… inactifs, des boulets, des vrais de vrais. Collés, que dis-je, scotchés devant chaque oeuvre, il ne fut pas chose facile de voir l’exposition comme je l’aurais souhaité et c’est un vrai regret. Il fallait constamment « se battre » pour avoir « le droit » de regarder telle ou telle peinture, c’est pénible à la fin et franchement, ça gâche le plaisir.
J’aurais adoré être chouchoutée comme lors de la présentation de l’exposition Canaletto au Musée Maillol, véritable privilège pour une bébé blogueuse comme moi ! Mais bon, redescendons un peu sur Terre voulez-vous ?
Obligée d’écourter un peu ma visite, ne pouvant accéder à toutes les oeuvres, j’ai tout de même craqué pour le catalogue de l’exposition, une première pour moi. J’ai même hésité à acheter l’affiche de l’exposition (« La Danse », huile sur toile 1950-1952″), chose que je ne fais jamais, allez savoir pourquoi. Je trouve l’oeuvre splendide, pleine de joie et d’énergie. D’ailleurs, elle apparaît aux yeux de tous aux détours d’une salle, un vrai choc visuel. J’en ai encore le sourire en y repensant.
Enfin voilà, hormis le bémol de la foule dense et pénible, je vous recommande chaudement cette exposition qui vaut clairement le détour. Toutes les oeuvres sont belles, tout simplement.
Pour le prix, vous devrez sortir 7,50€ de votre poche pour accéder au Musée, cela reste « raisonnable » par rapport à d’autres musées bien plus chers. Les informations pratiques sont ici.
Et vous, tenté(e)s par l’aventure Chagall ? Etes-vous déjà allé(e)s voir cette exposition ?
C’est à vous !
Écrit par
More from Florence

Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée…

Une fois n’est pas coutume, je démarre ici un billet « coup de...
Lire la suite

1 Commentaire

  • Je suis très tentée par cette expo. Je crois que maintenant les expos les plus médiatiques sont pleines à craquer de boulets en tout genre, hélas ! Il faut voir comment les musées sont pris d'assaut alors que ce n'était pas le cas, il y a quelques années … et où on pouvait encore un peu apprécier l'expo et voir les oeuvres… Je prendrais mon mal en patience et ferais sans doute l'expo au pas de course… C'est vrai que notre visite au Musée Maillol était vraiment l'idéal ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *