Au turbin dans le grand bain

Je sais chers lecteurs, mon titre ne veut pas dire grand-chose.
Et pourtant, je me comprends, c’est l’essentiel me direz-vous.
Lundi dernier, j’ai enfin repris le cours de ma vie. Même si c’est de façon temporaire.
Et oui, me voici l’heureuse détentrice d’un CDD de trois mois en tant qu’attachée de presse.
Après près d’une année en « off », mais j’en reparlerai sous peu, la date anniversaire du plus grand bouleversement de ma vie approchant, je commençais réellement à tourner en rond et à faire un peu trop de gras chez moi. Donc, après une semaine de reprise, voici déjà un premier bilan :
* Ce qui m’a manqué :
– Manqué, c’est un bien grand mot, mais se lever le matin, devoir se botter les fesses pour aller se doucher et s’habiller, c’est une routine qui nous « gonfle » en temps normal, mais qui se révèle très vite indispensable pour un bon équilibre psychologique
– Le bonheur de rentrer chez soi le soir et de retrouver son petit monde
– Me remettre enfin dans le grand bain
– Papoter avec ses collègues
– Prouver par défaut à tous ces recruteurs qui ont pu douter de mes compétences que je suis valable dans ce que je fais
* Ce qui ne m’a pas manqué :
– Alors là, en vrac : se lever tôt et s’habiller pour se retrouver coincée dans les bouchons parce que ce fichu boulevard de Magenta ressemble à Bagdad un jour de bombardement, les nerveux, les malpolis, les imbibés de vinasse et pas lavés en sus
– Le métro surchauffé pour rentrer le soir (ligne 4 mon amour)
– Les soupirs d’agacement des journalistes contactés pour un vrai bon sujet et visionner le soir un reportage au titre plus qu’évocateur « Au secours, je n’aime pas mes genoux« . Rageant, frustrant, mais c’est le métier
– Les soupirs d’agacement des journalistes avant même d’avoir prononcé le moindre mot
– La difficulté de rallumer son Mac le soir pour rédiger un billet ou tout simplement, se tenir au courant des choses. Trop d’écran tue l’écran
En résumé, je suis fatiguée, vidée, épuisée, mais je travaille et c’est le principal.
Petit bonheur supplémentaire, je commence petit à petit à sortir de ma coquille, parce qu’invitée à différentes soirées. Je revis, je vois du monde, je me « socialise ». Un exploit pour l’ourse que je suis.
Bref…
Ici Flocon, alias Bulles de Flo, attachée de presse de son état, qui vous salue! En avant la musique et roulez jeunesse!
Tags from the story
,
Écrit par
More from Florence

Prinstagram ou Polabox, Instagram et colegram

Instagram, c’est super « chouette », marrant, (très) addictif et tout ça, mais ça...
Lire la suite

2 Commentaires

  • Je suis super contente pour toi !! Vraiment et sincèrement, c'est trop chouette malgré les aléas de la routine et du monde qui nous entoure mais quel bien fou ça fait de se sentir reconnue et d'exister !!
    Bonne semaine Flo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *