Alex Lutz : de l’humour et de la finesse dans un verre de lait

Alex Lutz, vous connaissez forcément. Mais si, voyons ! Si je vous dis Catherine & Liliane sur Canal ? Les secrétaires du Petit Journal qui peuvent tout se permettre. Non ? Toujours pas ? Et la parodie culte de Karl Lagerfeld (réalisée dans le cadre des pastilles « J’ai envie de vous dire ») ? Bon, et si je vous parle du 2ème opus d’OSS 117 ? Le blond SS ? Ah voilà, vous y êtes !

alex-lutz_1875

Comédien, metteur en scène, humoriste… Alex Lutz est un couteau suisse vivant.

Il joue seul en scène depuis 2010 (outre ses autres costumes d’auteur, comédien, etc.) et jeudi soir, j’ai eu l’immense plaisir d’aller voir son show à Bobino, salle que je ne connaissais pas encore.

C’est simple, mes zygomatiques n’ont pas eu une minute de repos. Son spectacle est hilarant de bout en bout, sauf peut-être durant une petite « pause » grand-père sortie de son chapeau qui laisse un poil perplexe, mais qui reste un beau moment, une sorte de respiration dans le spectacle.

Sans tout vous raconter, parce qu’il faut vraiment garder le « secret », ses compositions autour d’un directeur de casting, d’un acteur porno, d’une femme dont les hormones jouent des castagnettes et de la petite souris sont simplement désopilantes. Et comment ne pas évoquer la genèse du mot « montparnasse » ? Vous repartirez avec des « valises » pleines au niveau anecdote historique ! Dans une sorte de bouquet final, Alex Lutz propose également un spectacle équestre du plus bel effet. Oui vous avez bien lu, un spectacle équestre. Une perle.

Au cours de son one-man show, Alex Lutz montre au public une très large palette de son talent, de l’hystéro au grand père, en passant par l’officier allemand ou les Huns… Voilà typiquement le genre de spectacle auquel j’aime assister, car il se donne à fond et très basiquement parlant, le public en a « pour son argent », tout en découvrant une personnalité qui va plus que cartonner dans les mois à venir. J’en suis sûre, vous n’avez pas fini d’entendre parler d’Alex Lutz, et pas seulement pour Catherine & Liliane.

Un dernier petit mot sur la première partie du spectacle : Fary.

Sorti du Jamel Comedy Club (gage de qualité), cet humoriste a une plume très acérée. D’après ce que nous avons pu voir pendant les 10/15 minutes jeudi soir, soit on entre de plein pied dans son univers, soit on déteste. Vannes sur les juifs, noirs, grosses… il se permet visiblement tout, sans pour autant tomber dans la facilité.

Attention, taper sur tout ce qui bouge est très à la mode, mais savoir emmener son public sur ces terrains glissants n’est pas chose aisée. Personnellement, après un instant de doute (Ouh la mon ptit pote, tu vas un chouïa trop loin), j’ai plongé dans le grand bain  et je me suis bien marrée.

Écrit par
More from Florence

Coup de foudre pour Une merveilleuse histoire du Temps

Voilà bien longtemps que je n’avais pas eu un aussi joli coup...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *