2019 : on prend les mêmes… et on change tout !

Alors que revoilà la nouvelle année avec son lot de bonnes résolutions… Ne plus fumer pour les fumeurs, faire du sport, être plus généreux, chaque année la même rengaine, avec plus ou moins de réussites. Alors pour 2019, que puis-je me souhaiter ? Quelque chose de réaliste et quelque chose de plus utopique…

2019, année du neuf !

2018 : quelques résolutions et on avance

Plus facile à dire qu’à faire naturellement. Alors comment mettre toutes les chances de son côté ? Par où commencer pour être un peu plus sereine si ce n’est heureuse ? En mars dernier, je faisais une liste de bonnes résolutions pour 2018, avec un bon taux d’échecs, comme il se doit, MAIS avec quelques bonnes surprises.

J’ai, tout d’abord, repris les cours de conduite. Après 15 bonnes années sans être derrière un volant, il fallait bien 5h de remise à niveau pour m’éviter de devenir un danger public. Voilà une bonne chose de faite.

Côté blog, j’ai intégré un groupe fermé sur Facebook Les blopines solidaires – adhésion sur demande – et franchement, ça change beaucoup de choses. Entraide avec conseils, accueil bienveillant et surtout, du partage, du partage et du partage. Je retrouve enfin le plaisir d’échanger avec des blogueuses, d’aller commenter les articles quand je peux et cerise sur la gâteau, de répondre aux commentaires qui refont leur apparition. Une vraie bouffée d’air frais pour Bulles de Flo.

Côté blog toujours, j’ai décidé de persévérer avec une ligne édito « lifestyle » (pourquoi se restreindre alors qu’il faut avant tout se faire plaisir ?), mais en la structurant un peu plus, notamment avec un jour dédié à une thématique. Le lundi sera donc consacré, par exemple et dans la mesure du possible, à un sujet déco. Je ne sais pas si je vais tenir ce rythme sur la longueur, mais qui ne tente rien n’a rien.

Et pour 2019 alors ?

Le programme va être chargé, alors je vais rester réaliste. Priorité parmi les priorités, trouver un nouveau travail pour m’apporter un peu d’oxygène financièrement parlant, mais aussi « culturellement » parlant. Qui dit nouveau job, dit nouvel environnement, nouveaux collègues et de quoi s’enrichir à nouveau intellectuellement.

J’enchaîne avec la reprise de mes rendez-vous chez la diététicienne que j’ai clairement délaissé en 2018. Entre le déménagement qui m’a pris une majeure partie de mon énergie vitale (!!!) et la déprime associée à la perte de mon travail, la diététique n’était clairement pas l’une de mes priorités. Il est temps d’y remédier, grâce à des rendez-vous réguliers et la mise en place de cours de coaching particuliers. Je pensais que l’aquabiking serait ma planche de salut, il n’aura été que le déclencheur de gros soucis de genoux. Next.

Et un saut dans l’inconnu…

Côté bien-être, je vais franchir une nouvelle étape capillaire. Je vous en ai déjà parlé sur le blog (la mise en page et les photos ont sauté lors de la migration des articles de Blogger à WordPress, je découvre encore des soucis… Merci pour votre compréhension, le temps que je remette tout d’équerre), je souffre d’alopécie sur le haut du crâne. En gros, j’ai une tonsure à la Zidane, avec mon crâne d’œuf en direct live. Mon reflet dans les caméras de sécurité est problématique, ma coupe de cheveux est problématique, ma confiance en moi est problématique et pour tout vous dire, les jours de soleil sont assez problématiques également, mon crâne brûlant très rapidement (et je ne supporte pas les chapeaux).

J’avais acheté une demi-perruque à mettre sur le haut du crâne, mais ce fut un échec cuisant. L’aspect synthétique, la difficulté de mise en place et l’esthétique générale ont eu raison de ma méduse. J’ai donc décidé de passer à l’étape suivante avec un crâne rasé de près pour accueillir une perruque complète en cheveux naturels cette fois-ci. Ça ne va pas se faire tout de suite, dans la mesure où le procédé coûte cher et que n’ayant pas de travail pour économiser, on va attendre un peu. Mais la résolution est bien là. Voilà un très grand saut dans l’inconnu.

2019 : on n’efface rien, on apprend de ses erreurs et on va plus loin

J’ai pas mal appris sur moi et sur les autres cette année. Je peux être trop gentille, trop naïve ou, à l’inverse, assez impitoyable, ce qui m’a valu l’un de mes plus beaux échecs de l’année, ne supportant pas la médiocrité et la duplicité dont certains individus peuvent parfois faire preuve. Je dois être plus attentive aux 50 nuances de l’âme humaine. Je dois aussi cesser de me sous-estimer dans certaines situations, alors que l’estime de soi n’est réellement pas mon fort. Bref, 2019 sera psychologiquement chargée.

Enfin, je vais continuer à sortir de ma zone de confort en continuant les week-ends en solo ou accompagnée hors de Paris (et ça, c’est un challenge croyez-moi) et en prenant des cours de photo pour enfin proposer quelque chose de bien quali ici et sur les réseaux sociaux (et pour mon édification personnelle aussi).

Rendez-vous donc en 2019 pour des rencontres organisées ou impromptues, pour plus de partages et de découvertes. Que cette nouvelle année soit douce à votre cœur, c’est tout ce qui compte !

Écrit par
More from Florence

Ni hérisson, ni paillasson…

Je ne connaissais pas cette expression avant de l’avoir vu sur Twitter,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.