The Crown – God save the Queen !

Après une (longue) pause hivernale, me revoici, me revoilà avec une petite bafouille sur l’une des séries du moment : The Crown. Il faut dire que j’ai eu le plaisir de reprendre mes bonnes vieilles habitudes à l’heure du déjeuner au bureau en regardant une série TV. Dans l’offre pléthorique de séries du moment, comment choisir celle qui vous accrochera ? OINTB (Orange is the new black) ? Black Mirror ? The OA ?

The Crown : quand Queen Elizabeth rencontre Netflix

Après avoir vu et revu les publicités Netflix dans le métro, je me suis lancée et ai bien accroché à cette série qui raconte le fabuleux destin d’Elizabeth Alexandra Mary Windsor devenue Queen Elizabeth II le 6 février 1952 à la mort de son père le roi George VI.

Alors en préambule : si vous n’aimez ni les séries historiques ni la famille royale d’Angleterre, passez votre chemin ! Comme son nom l’indique, The Crown est une série – véritable biopic de Queen E. – qui tourne exclusivement autour de la famille royale. Et à titre personnel, j’adore ! J’avoue bien volontiers que je suis assez fascinée par l’histoire de la famille royale depuis les Tudors, jusqu’à aujourd’hui.

Elizabeth II, sa sœur Margaret, le Prince Philip, Churchill… The Crown vous plonge au cœur des intrigues de la famille, des conseillers, de l’Histoire. Cette série retrace la « saga » d’une famille et d’un pays à travers les grands événements britanniques du 20ème siècle.

Et alors, elle est comment cette nouvelle série ?

Elle est… british ! Assez lente, « distinguée » (étrange comme affirmation pour une série TV), léchée, mais avec ce qu’il faut de modernité. Son atmosphère est à la fois, comment dire, froide, à couteaux tirés, mais également « chaleureuse », à la hauteur des décors de Buckingham Palace.

Lors de cette première saison qui, a priori, en appellera cinq autres pour couvrir toute l’histoire d’Elizabeth II, vous découvrirez la jeunesse de la Reine, son couronnement et ses toutes premières années de règne. On y voit une jeune Reine qui essaie de s’affirmer dans un univers où son principal rôle est de se taire, avec des conseillers qui ont pour mission de préserver la « tradition », sans vraiment l’aider à apprendre son rôle de souveraine. Elizabeth Windsor n’existe plus, elle est « The Crown ».

Côté casting, Claire Foy tient l’un des rôles majeurs de sa jeune carrière, un rôle qui lui vaut une nomination aux Golden Globes 2016. Pas mal non ? Pour être honnête, je ne la connaissais pas du tout (et son jeu légèrement mono expression m’a laissé quelque peu de marbre), ni les autres membres du casting d’ailleurs. L’ensemble se tient parfaitement, on s’y croirait !

J’aimerais vraiment connaître le sentiment de la (vraie) Reine sur cette série assez somptueuse et riche qui retrace son histoire et ce, de son vivant. L’a-t-elle seulement regardé ? Comme dans tout bon biopic, il y a évidemment du vrai, mais il y a également du faux, de la romance pour pimenter un peu le tout. Aux téléspectateurs de se renseigner et de faire le tri.

Pour terminer, je vous conseille vraiment cette série Netflix (et oui, il faudra s’abonner) qui a tous les ingrédients pour faire une bonne recette : de l’intrigue, de la romance (sans le sexe) et de l’Histoire avec un grand H. Alors convaincus ?

Écrit par
More from Florence

Liebster Awards : à la demande générale, je m’y colle

Vous l’avez certainement vu ces dernières semaines sur les blogs, c’est la...
Lire la suite

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *