The Art of the Brick, une expo incontournable

Voilà une exposition pour petits et grands qui ne laisse pas de marbre.
Pour être honnête, une expo construite à partir de Lego ne me passionnait pas plus que ça à la base. Après tout, c’est bien gentil tout ça. Et bien j’avais tout faux. Malgré un prix d’entrée exorbitant (16,5€ en plein tarif, pardon, mais j’ai eu une grosse angine), elle vaut vraiment la peine d’être vue.

Nathan Sawaya
11 014 briques pour ce « yellow » man

Expo d’art contemporain (et oui), The Art of the Brick met en scène sur 1.300 m2 (selon la police/catalogue officiel) ou 1500 m2 (selon les syndicats/le site officiel, choisissez votre camp) plus de 100 œuvres réalisées avec plus d’un million de briques. Overdose de chiffres pour un concept qui claque et une très belle scénographie. En plus, cette expo itinérante a déjà attiré plus d’1,5 millions de visiteurs au quatre coins du monde… et moi, et bientôt vous ?

Ces créations en 3D sont juste à couper le souffle. J’ai été vraiment bluffée et franchement, ce n’était pas gagné. Dès la première œuvre, la première salle, on comprend ce qui nous attend et cela va même crescendo. C’est beau et on se demande vraiment ce que l’artiste a dans le carafon pour sortir tout ça. Il pense à tout : pour créer ses œuvres, il se sert de papier millimétré, afin de respecter les proportions des Lego et surtout, il les colle avec une colle spéciale, afin que tout reste bien à sa place. Un souci ? Une erreur ? Hop, on règle ça à la pince et au burin !

Nathan Sawaya
Ascension – une œuvre magnifique

Fluctuat nec mergitur. La devise de Paris en Lego accueille avec bienveillance le visiteur et pose le sujet : vous allez en avoir plein les yeux.
Cette exposition est répartie en plusieurs salles, suivant différentes
thématiques : expressions humaines, jardin des sculptures (avec une
rosace magnifique par exemple), blue, condition humaine… Du plus léger au plus torturé (oui, certaines œuvres montrent de façon assez intense les tourments qui agitent l’artiste, et il arrive à en faire quelque chose de vraiment poignant), ces créations géantes toutes plus fantastiques les unes que les autres vous feront regretter d’avoir peut-être, comme moi, deux mains gauches. Ouais, moi aussi j’ai créé une maison en Lego !
Un crayon en papier réalisé avec 9 800 briques, un « red guy sitting » réalisé avec 21 682 briques qui attire tous les regards, un ordinateur à 5 690 briques qui claque, une robe rouge, une Mona Lisa… vous ne saurez plus où donner de la tête.

Computer – bientôt chez moi

My Boy – poignant

Red guy sitting

Stairways

Musique et Cie

The writer

Yellow – sans doute l’œuvre la plus connue de l’artiste

Vous pourrez prendre les œuvres en photo, mais sans flash évidemment. N’hésitez pas à vous rendre sur ma page Facebook pour en voir une sélection (ce n’est pas l’envie qui me manquait de tout mettre).
Prévoyez 1h30 de visite avec l’audioguide (environ 40/45 minutes sans)
pour tout voir et apprécier comme il se doit cette expo qui… casse des
briques. Mouahaaaa. Par contre, évitez peut-être les jours de trop
grandes chaleurs (jusqu’au 30 août, vous avez encore le temps), la salle
n’étant pas du tout climatisée et ça compte.

Alors, on se remet aux Lego ?

Écrit par
More from Florence

Yes Futur! Les Frimousses de Créateurs fêtent leur 10 ans

Si je vous dis frimousses, décembre, vente aux enchères, Unicef vous pensez…...
Lire la suite

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *