C’est l’heure du tea-time chez Angelina !

Et si vous commenciez la semaine avec une idée en tête : réserver un après-midi gourmand chez Angelina ? Mon petit dossier tea-time s’étoffe doucement, mais sûrement et je ne pouvais décemment pas passer à côté de cette véritable institution parisienne.

Les nouveautés gourmandes chez Angelina dont le Flore (en rouge) et la religieuse cassis-vanille

Angelina : une adresse incontournable.

Parisiens, touristes de France et de Navarre… tout le monde connaît au moins « de réputation » le célèbre salon de thé Angelina, que ce soit pour son chocolat chaud crémeux – un véritable délice – ou pour sa pâtisserie signature le Mont-Blanc, maintes fois copié, mais jamais égalé.

Et c’est donc avec un certain entrain que j’ai embarqué Louisa dans sa découverte du lieu, avec, au préalable, un petit point « file d’attente ». Et oui, qui dit institution parisienne clairement estampillée site touristique – située rue de Rivoli qui plus est – implique nécessairement une file d’attente digne des soldes dans un grand magasin parisien. Et encore, nous étions arrivées relativement tôt en prévision, vers 15h30. Les réservations pour le tea-time ne sont pas proposées pour information.

Angelina Paris : un lieu mythique

Plus qu’une adresse, Angelina est aussi un lieu assez grandiose, « Belle Époque » et romantique à souhait. Succès oblige, l’endroit est assez bruyant, il faudra donc en tenir compte si vous souhaitez un endroit cosy et intime. où vous pourrez vous entendre sans forcément parler un peu plus fort qu’à l’accoutumée.

Angelina Paris : des pâtisseries qui font le job

Le célèbre Mont-Blanc, je connaissais déjà et je n’avais pas envie de me plonger dans le chocolat chaud maison. Alors en ce samedi après-midi particulièrement chaud pour la saison (il faisait un bon 15°), j’ai opté pour un Flore (meringue, confit de framboise, mousse chocolat blanc vanille) quand Louisa a voté pour une religieuse cassis-vanille.

Nous avons été prises en charge au niveau de la commande et servies assez rapidement, ce qui laisse présager d’un « pool » de pâtisseries prêtes à servir attendant gentiment dans la cuisine. Question thés, rien à redire, si ce n’est la théière en métal assez lourde et de facto bouillante. Attention les mimines.

Malgré une attente à rallonge côté touristes dont l’affluence ne cessait d’augmenter, nous n’avons à aucun moment été priées d’accélérer la cadence avec un serveur faisant les cent pas en attendant que nous consentions à libérer la table et ça, c’est un vrai bon point. C’est donc tranquillement que nous avons dégusté nos pâtisseries respectives. J’ai été agréablement surprise par mon Flore, à la fois léger et gourmand. Louisa, de son côté, a été séduite par sa religieuse. Nous avons donc passées un bon moment.

Alors, on y va ?

Oui évidemment, ne serait-ce que pour cocher la case « expérience Angelina ». Avec un Flore à 8,70€, une religieuse à 8,90€ et deux thés à 7,50€ l’unité (la théière), la douloureuse n’a, finalement, pas été si assommante que ça, surtout dans ce quartier qu’on ne présente plus. Maintenant, en toute transparence, l’endroit ne fera pas partie de mon Top 3 des tea-time incontournables du moment, mais cela reste à faire. Avec un lieu emblématique, un accueil poli et efficace (ce qui change à Paris dans les endroits à forte concentration d’étrangers, on se comprend), des pâtisseries bien pensées/réalisées et dont le tarif reste raisonnable, il n’y a pas de quoi se plaindre non plus !

La Maison possède plusieurs salons de thés pour les réfractaires de la rue de Rivoli. Vous n’avez donc pas d’excuses pour tester la gourmandise made in Angelina. Alors, convaincus ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écrit par
More from Florence

Téléthon 2012 : Oser vaincre, tout simplement

En route pour 2012 Je sais je sais, je vous vois râler...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *