Star Wars Identities : l’exposition du moment

Il y a des expériences comme celle que j’ai vécu hier qui vous marquent pour un petit moment. En général, quand je vais dans un musée pour une expo, je ne m’attarde jamais trop. Hier, j’ai donc passé près d’une heure et demie dans la Cité du Cinéma et j’ai adoré ! Je ne vais pas tourner autour du pot plus longtemps : Star Wars Identities est l’expo du moment à voir absolument !

star-wars-identities

Star Wars Identities, #starwarsID pour les intimes, n’est pas qu’une « simple » exposition, c’est bien plus que ça. Il n’est pas question ici de se contenter de regarder quelques esquisses avec deux/trois explications disséminées ici et là. Le visiteur est invité à participer à une réelle expérience, à suivre le destin des deux héros, Anakin & Luke Skywalker et surtout, à créer sa propre identité Star Wars.

Explorez les personnages de Star Wars dans cette exposition unique.

Unique, c’est le mot. A travers dix étapes, équipés d’un boîtier qui vous guidera tout au long de l’exposition, partez à la découverte des origines de la famille Skywalker. Pourquoi et comment sont-ils devenus les deux faces opposées d’une même pièce ? Qui les ont guidés dans leur quête respective de vérité ?

Vous découvrirez également leurs amis, leurs ennemis, leurs environnements (planètes, famille, etc.)… C’est tout simplement passionnant !

star_wars_identities_posters

Découvrez de précieux trésors puisés à même les archives de Lucasfilm.

200 costumes, accessoires, maquettes et dessins conceptuels n’attendent que vous. C’est énorme. R2-D2, C-3PO, Chewbacca et le protojet d’Anakin sont là, grandeur nature et c’est exceptionnel. On ne se rend vraiment pas compte de la taille des « choses » dans un film et là, vous en prendrez plein la vue.

Vous serez hypnotisés par la marionnette de Yoda, aux yeux d’Albert Einstein, les costumes de la princesse Leia et de Padmé / Amidala vous projetteront au coeur des différents épisodes, puis vous vous prendrez pour Han Solo ou un Stormtrooper, grâce aux magnifiques maquettes tout droit sorties des archives.

Vous découvrirez des détails qui vous ont sûrement échappés, comme le tatouage de Jabba le Hutt qui sera repris plus tard dans… chut, je ne vous en dis pas plus ou le fait que Chewbacca était préalablement destiné à être un gros singe avec gilet pare-balles et armes de poings. Vous serez aussi peut-être étonnés de constater que Luke Skywalker a bien failli être une fille…

Identité : qui êtes-vous et comment êtes-vous devenu cette personne ?

#starwarsID ne vous plonge pas uniquement dans la saga Star Wars, mais aussi dans la vôtre, en abordant dix des composantes de l’Identité : l’espèce, les gènes, les parents, la culture, les mentors, les amis, les événements de la vie, la profession, la personnalité et les valeurs.

D’ordinaire, je ne suis pas très « fan » des petits textes explicatifs des oeuvres exposées dans un musée, je passe assez vite mon chemin. Et pourtant là, j’ai vraiment accroché et pris mon temps. Si vous souhaitez faire cette expo, soufflez, respirez, décrochez et faites comme moi, prenez votre temps.

Créez votre héros Star Wars.

Grâce à un astucieux système remis au début du parcours, vous pourrez tout au long des dix étapes de l’expo créer votre propre héros. Céderez-vous au côté obscur ou construirez-vous votre propre chemin avec l’aide de la Force ? Serez-vous un(e) sénateur/trice, un pilote, un tueur de à gages, un marchand, un chevalier Jedi ? Serez-vous un Ewok, un wookie, un twi’lek ?

StarWarsIdentities_florence-455x1024

Ce système rend l’ensemble encore plus ludique, attractif et addictif. Le côté « expérience » de l’expo n’est absolument pas sur-vendu. Je suis donc devenue le temps d’une exposition une twi’lek femelle bleue qui fait un brin la gueule, avec un ego assez imposant, MAIS qui est une Chevalière Jedi s’il-vous-plaît.

« J’ai grandi sur la luxuriante planète Naboo, où les membres de ma communauté gagnaient leur vie comme paysagistes des nombreux sites patrimoniaux de la planète. Durant les congés, mon meilleur ami et moi avions l’habitude de pique niquer avec nos familles dans la région des Lacs. Mes parents m’ont élevée en m’accordant indépendance et soutien, et ils m’ont transmis de leurs habiletés naturelles. Plus tard dans la vie, j’ai rencontré la chef des Rebelles Leia Organa, dont les enseignements m’ont enrichie de connaissances qui me sont utiles au quotidien dans mes fonctions de chevalière Jedi.

Je me rappelle la fois où j’ai remporté une cité entière à un jeu de hasard. Je n’ai pas laissé cet événement m’atteindre outre mesure; je suis devenue la meilleure administratrice que cette cité ait connue grâce à ma gouvernance juste et intègre.

On dit souvent de moi que je suis une personne généralement accommodante et généreuse, j’ai aussi tendance à être aventureuse et curieuse. Mais la chose la plus importante pour moi est la maîtrise de ma destinée : après tout, la liberté, c’est le droit de choisir. La Force est puissante en moi; je ne suis donc pas surprise que l’Empereur m’ait visée. Lorsqu’il m’a offert un pouvoir illimité en échange de mon allégeance, j’ai résisté à la tentation de me joindre à lui et à ses sbires et j’ai rejeté son offre.« 

Ma pote Theldja est, malheureusement, passée du côté obscur de la Force. Elle a cédé, en tant que Nautolane femelle, à la proposition de l’Empereur. Je suis tristesse. Lorsque l’Empereur lui a « offert un pouvoir illimité en échange de (son) allégeance, (elle a) sauté sur l’occasion et embrassé le côté obscur avec empressement« . Tssssss.

Les informations pratiques.

Si vous avez réservé ou souhaitez réserver pour une heure précise (c’est nouveau quand on achète un billet maintenant), n’hésitez pas à vous pointer une bonne vingtaine de minutes avant l’heure choisie. En effet, il y a une grande queue (et encore, l’expo n’était pas encore officiellement ouverte quand nous y sommes allées, je vous laisse imaginer le bordel) sous les spots qui feront passer les tropiques pour le Pôle Nord.

Je n’avais pas le droit de prendre des photos de l’expo (frustration level infini), mais il semblerait qu’elles soient autorisées pour l’ouverture officielle. Faites-vous plaisir.

Enfin, vous terminerez l’expo par un passage obligé par la boutique. Une file d’attente longue comme la Seine vous attendra, mais si vous souhaitez acheter un souvenir, ne faites pas comme moi et soyez patients. Et oui, j’ai bêtement cru que je pourrais acquérir le catalogue de l’expo via la boutique en ligne, mais oubliez, les frais de ports (objets venant du Canada) sont ridiculement élevés : pour un catalogue à 20$, vous aurez 56$ et des poussières en frais de ports. Bim.

Voilà, je termine ce billet extra-long par une conclusion : go go go voir l’expo #starwarsID ! Le site est ici, la page FB est ici et les comptes Twitter sont ici (compte français) et .

Écrit par
More from Florence

Tatoue-moi sur tes…

Le tatouage. Pas l’éphémère. Le vrai, celui qui marque la peau à...
Lire la suite

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *