Publivore j’adore

Les publicités.
Elles nous font rentrer en transe (de dépit, de rire, de moquerie), on les aime ou les déteste (mais on ne peut pas les quitter, quoique), mais c’est un fait, on ne peut quasiment pas y échapper, à moins de vivre dans une caverne sans télévision, radio ou encore Internet, voire même presse écrite. Je sais, c’est faisable, mais quand même rare.

J’ai une particularité, pas exceptionnelle et parfois flippante pour les collègues… Je connais quasiment par cœur toutes les publicités qui passent en boucle à la radio ou à la télévision. Ne mentez pas, je sais que vous aussi, vous chantonnez « Carglass répare, Carglass…« .
Il ne me faut qu’un ou deux passages et pof, elles sont gravées (temporairement) dans ma tête. Bien sûr, je ne suis pas une encyclopédie vivante, mais il ne faut pas grand-chose pour que je me rappelle d’un specimen diffusé l’année dernière.

Tout ça pour dire qu’en ce moment, les publicités me prennent quand même pas mal le chou.
Entre les publicités étrangères avec doublage foireux, les créations dites originales et les écrans tellement « vintage » que j’en ris encore, il y a de quoi faire et rester toute la journée ou presque devant sa télévision ou son poste de radio pour faire un état des lieux de la consommation en France. Une véritable étude sociologique à moindre frais.

Bien entendu, j’ai mes petites chouchoutes : les créateurs des pubs Canal+, par exemple, font un assez beau travail. Je me souviens encore de la « Marche de l’Empereur ». Simplement hilarant.
A contrario, je peux rester hermétique au succès d’un « Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice« , publicité créée pour une crème dessert aux marrons. Alors celle-là, je n’en peux plus. Et pourtant, quel triomphe !!!

Un exemple me fait dire qu’originalité ne veut pas forcément dire succès : la nouvelle publicité Free avec Mr Easy. Alors je suis désolée, mais elle ne me « parle » pas. Oui, super, le gars qui parle pendant des heures, le cochon en tutu et le panda blu-ray, mais… et alors?! Sans rire, rendez-nous Rodolphe !

Quant aux affligeantes publicités avec René la Taupe, Loulou la Loutre et maintenant le chaton qui vous réveille, sans parler des « Tape Pluie au 55555 pour savoir s’il va pleuvoir » (j’en parle d’ailleurs ici), que vous dire… Mais que passe-t-il par la tête des créa sérieusement ? C’est horripilant et en même temps…
Et oui, en même temps, ils ont bien gagné leur coup! Elles m’énervent, m’irritent, donc je retiens le nom, donc j’en parle. Bingo. CQFD.

En y réfléchissant, je me dis que nous nous en sortons à bon compte avec nos écrans publicitaires. Ayant passé une petite semaine à New-York, j’ai pu constater l’ampleur des dégâts outre-Atlantique. Elles sont partout, tout le temps. Elles vous coupent sans arrêt le programme et elles parlent soit de « bouffe » (les tacos dégoulinant de fromage, c’est de la « bouffe » pour moi) dès 8 heures du matin, soit de chirurgie esthétique, soit d’acné. Et encore, je pense que j’ai pas eu la « chance » de tout voir, occupée que j’étais à jouer la touriste de base, heureusement pour moi. Beurk.

Enfin bref.
Si seulement j’avais eu la même facilité à retenir à l’époque mes leçons que les publicités aujourd’hui, et bien… Et bien j’aurais eu de meilleures notes, voilà !

Sans rire et pour terminer, si vous aussi vous aimez décortiquer et découvrir de nouvelles publicités, n’hésitez pas à aller sur le site de mon pote Steve, très bien fait : Kesako le blog. Allez allez mesdames, mesdemoiselles et messieurs, laissez-vous tenter par la qualité ! C’est pas une bonne publicité ça madame ?
Tags from the story
,
Écrit par
More from Florence

Nicky Larson est de retour et je suis JOIE !

Une ombre file dans la nuit, c’est un assassin qui s’enfuit. Et...
Lire la suite

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *