Prinstagram ou Polabox, Instagram et colegram

Instagram, c’est super « chouette », marrant, (très) addictif et tout ça, mais ça reste tout de même de l’ordre du virtuel et parfois, cela peut s’avérer un peu frustrant, surtout quand on immortalise des moments importants de nos vies.
Alors quand j’ai entendu parler de Prinstagram pour commencer, puis Polabox dans la foulée, j’ai décidé de sauter le pas ! Je n’ai testé que les versions « photos », pas les impressions sur mugs ou toiles, etc., etc., et je dois dire que je suis vraiment satisfaite du résultat final, peu importe le canal d’impression choisi.
Les deux formats Prinstagram
Allez, c’est parti pour un petit match au sommet :
A ma gauche, Prinstagram qui permet d’imprimer en deux formats différents, mais toujours carrés, vos photos Instagram uniquement. Vous aurez ainsi l’occasion d’imprimer 48 petites photos de 6 centimètres de côté ou 24 clichés en grand format de 10 centimètres de côté.
Pour une petite vingtaine d’euros et un délai de livraison d’un peu plus de quinze jours, vous recevrez une petite boîte en carton contenant le Graal : vos clichés tout beaux.
Verdict : pour ma part, je teste les deux « modèles » pour deux utilisations différentes, l’une pour un Smash Book, l’autre pour le mur de mon taf avec masking tapes à l’appui (faut que je m’y mette rapidos). J’apprécie vraiment le fini très quali, l’épaisseur des photos et le rendu mat. Rien à redire, c’est carton plein.
Prinstagram propose également un calendrier en trois formats différents, des stickers, un minibook, des posters… bref, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses !
A ma droite, Polabox, autre service d’impression de photos, mais pour vos clichés Instagram ET Facebook, possibilité d’élargir « le champ des possibles » non négligeable.
The Polabox
Autant vous le dire tout de suite, tout a plutôt très très mal commencé entre moi et Polabox. Plantage de site à répétition sur plus d’une semaine, absence de réactions de la part de la boîte mais qui n’hésitait pas à publier de jolies photos sur son mur Facebook, râleries appuyées sur Twitter avec d’autres twittas prises dans la nasse, contact via Facebook, appel de la boîte pour régler le souci qui n’arriva jamais, re-râleries sur Twitter et Facebook… Tout y est passé.
En temps normal, c’est le genre de situation qui me hérisse (grave) le poil et qui me fait sortir de mes gonds, pour ensuite oublier la marque à jamais après avoir proprement craché mon venin sur tous les réseaux possibles.
Mais bon, il n’y a que les con(ne)s qui ne changent pas d’avis. Malgré ces soucis à répétition, j’entendais tout de même de bons échos ici et là, et la frustration de ne pouvoir tester la chose me gagnait de plus en plus. L’un des co-fondateurs a proposé de m’offrir une box, à charge pour moi de payer les frais de port.
Je me suis faite priée une bonne semaine et puis bon, j’ai accepté… pour ne rien recevoir ! Pour le coup, je me suis sentie vraiment maraboutée. Mais mais mais, pour être parfaitement honnête, je pense que ma Poste (de merde) n’est pas étrangère à cet ultime rebondissement et même carrément responsable. Deuxième envoi (sans payer les frais de port) et zou, colis bien reçu en une semaine environ !
Pour 14,95 € + FDP, vous recevrez 30 tirages type polaroïd de vos photos Instagram et Facebook à insérer ensuite dans une boîte que vous mettrez en forme, grâce à vos jolies minimes aguerries aux travaux pratiques (ce qui n’est pas mon cas).
L’épaisseur du papier (220g), le rendu, la qualité d’impression des clichés, tout y est, rien à redire. On peut même personnaliser les polas avec des légendes, mais j’ai choisi l’option « vierge ».
Verdict : testé et approuvé, sans réserve. Je trouve même que le deux concepts se complètent assez bien, Polabox offrant la possibilité d’imprimer aussi des clichés publiés sur Facebook. Polabox propose également d’autres formats d’impression (coque d’iPhone, posters, mugs, calendriers…) pour contenter tout le monde.
Enfin, pour clore ce long billet, ces deux propositions valent le coup. Elles ne sont pas hors de prix et permettent de faire plaisir et/ou de se faire plaisir avec vos photos favorites enfin sur papier et non plus virtuelles. Le format Polabox est plus classique, quand Prinstagram propose deux versions aussi sympathique l’une que l’autre. Je suis séduite.
Et vous, avez-vous eu l’occasion de tester ces deux services ? Avez-vous d’autres idées pour imprimer vos clichés ?
Écrit par
More from Florence

Les Beaux Gosses

Rien à voir avec le Schmilblick… Il n’y a pas à tortiller,...
Lire la suite

4 Commentaires

  • Alors là ton article m'intéresse beaucoup ! J'avais entendu parlé de Prinstagram mais pas de Polabox. J'hésitais à franchir le pas, peur du rendu final. Et maintenant que j'ai lu ton article, je suis conquise =) Merci donc pour ce super article !

  • Coucou,

    Ton article est super intéressant! Par contre, j'aimerais savoir si les photos ont été imprimées sur papier brillant ou mat. Ça ne se remarque pas trop sur les exemples…

    Merci à toi pour ta réponse :)!

    • Merci beaucoup pour ta réponse =D! J'hésitais un peu car j'ai peur que des bords blancs brillants ne gâchent un peu l'effet Polaroid. Ta réponse m'aide donc beaucoup ^^!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *