Le Petit Cabaret de Clara au Pink Paradise

Le Pink Paradise, ça vous parle ? Le burlesque ? Clara Morgane ? Pourquoi Diable est-ce que je vous parle ici d’un club de striptease ? Et bien parce que j’y ai passé une très belle soirée et que je me devais de vous en faire part !

petit-cabaret-clara-pink-paradise

Clara Morgane ouvre son Petit Cabaret au Pink Paradise.

Clara Morgane, qu’on ne présente plus même si l’on n’est pas « familier » de son parcours professionnel, propose une fois par mois son « Petit Cabaret », c’est-à-dire une vraie soirée burlesque comme on en voit rarement à Paris (enfin je pense, je ne suis pas une spécialiste non plus). En recevant cette belle invitation du Pink Paradise, je n’ai pas tergiversé 107 ans et j’ai accepté de venir voir ce que ça donnait (et j’étais impatience pour être honnête).

Il faut dire que je ne suis pas la cible principale de ce type de show. Pas vraiment foutue comme une déesse (doux euphémisme) et pas spécialement attirée par les femmes non plus (pas du tout en fait), je ne voyais pas bien ce que je pouvais faire au Pink. Et puis j’ai franchi la porte de cette bonbonnière et j’ai été, ce soir-là, conquise.

Cette soirée était donc consacrée au burlesque. Définition de la « chose » : divertissement mêlant cabaret coquin et comédie légère. En résumé, il y a moyen de passer un bon moment. Curieuse devant l’Eternel, j’en attendais beaucoup.

Le Petit Cabaret de Clara : des artistes hauts en couleurs.

Clea de Velours, son boa et son numéro d’effeuillage burlesque, Colette Collerette / The Flying Willy et leur numéro « délicieusement vintage » et Brian Scott Bagley, le 1er show man burlesque de Paris ont mis une ambiance totalement retro chic au cœur du Pink Paradise.

clea-de-velours
Clea de velours – burlesque. © Clea de Velours
colette-collerette-flying-willy
© Colette Collerette et Flying Willy

Placées comme des reines, nous avons eu un accès direct à « la piste de danse » (quand les photographes ne se plantaient pas devant nous les vilains pas beaux). Après une première partie entièrement dédiée au striptease, place au burlesque ! Chaque show ne dure que quelques minutes, mais les artistes nous en mettent plein la vue à tour de rôle. Seul petit bémol : les shows étaient systématiquement entrecoupés de stripteases, ce qui fait qu’avec la première partie entièrement dédiée à cet art, je suis un peu restée sur ma faim.

pink-paradise-petit-cabaret-clara

[Petit point striptease] Qu’on soit attiré par le genre féminin ou pas, il faut bien reconnaître une chose : ces filles sont de vrais athlètes. C’est impressionnant. Je ne vous parle pas des abdos, cuisses et fessiers en béton qu’il faut avoir. Quand on dit que la Pole Dance est un vrai sport, je veux bien le croire ! L’une des artistes s’est hissée en haut de la barre et a tourné, tourné, tourné… j’ai été hypnotisée ! Chapeau bas mesdames, parce que franchement… Et puis rien de vulgaire dans leur show respectif.

Le Pink Paradise n’est vraiment pas un « cabaret de la loose » et ça se voit, ça se ressent. Qualité avant tout madame ! L’ambiance y est cosy chic, pas porno chic. D’ailleurs, ce soir-là, Louisa et moi avons baigné dans le bobo land comme jamais. D’ailleurs, 3 « hispters » caricaturaux se sont pointés en milieu de show et l’un d’entre eux a conservé son bonnet sur sa tête comme un précieux sésame. On a bien rigolu.

J’ai juste eu une petite pensée pour une danseuse ce soir-là. « Planquée » dans une salle annexe, elle dansait pendant qu’un artiste burlesque était sur scène. Un gentil papy était bloquée sur sa performance et franchement, ça m’a dérangé pour elle. J’ai essayé de la choper du regard pour lui faire comprendre qu’elle n’était pas seule. Call me dinguotte. [Fin du point striptease]

Donc, en résumé, j’ai réellement passé une très bonne soirée au Pink, ce fut une vraie belle surprise. Nous avons été invitées, accueillies et placées vraiment comme des VIP, notre hôte Vanessa s’est même battue pour conserver nos places à de multiples reprises. Le staff était attentionné, poli et Clara Morgane est rapidement venue pour nous saluer. Pas une seconde je ne me suis pas sentie à ma place et ça, j’ai adoré. Juste un peu déçue de n’avoir pas pu prendre de vraies belles photos, les « paparazzis » officiels ayant quelque peu bouché la vue, mais bon je chipote.

Si vous avez l’occasion de vous rendre sur place, que ce soit pour une soirée plus classique ou pour ce fameux petit cabaret de Clara, je ne peux que vous encourager à franchir le pas. Laissez, comme moi, vos a priori à l’entrée et profitez ! Voyez la vie en Pink !

Mille mercis à Vanessa pour cette invitation aussi inattendue qu’appréciée à sa juste valeur. Vraiment.

Écrit par
More from Florence

Cinéma : l’économie du couple…

Voilà un film qui a fait parler de lui, en bien, lors...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *