Once upon a time…

Il était une fois, une demoiselle qui avait oublié son indispensable fil à la patte moderne, j’ai nommé le smartphone. Elle s’en rendit compte dans la calèche 2.0 qu’est le métro et s’en trouva fort contrariée. Comment faire sans son compagnon virtuel qui n’attend jamais rien en retour, si ce n’est une petite lichette d’énergie pour ses batteries de temps à autre?
Durant le trajet aux allures de hammam, en moins sympathique, elle prit le temps de repenser à l’époque où elle avait une carte téléphonique de 50 unités en guise de moyen de communication, où une cabine téléphonique était un spot des plus demandés et enfin, où le téléphone fixe avec un fil au bout était considéré comme ultra moderne. Sans oublier évidemment ces bonnes vieilles lettres manuscrites. Elle se dit qu’elle venait de prendre un magistral coup de vieux dans sa si jolie tête.
J’ai 29 ans. Dans peu de temps, c’est-à-dire dans environ cinq mois, je passe le cap d’une nouvelle dizaine et je me dis que finalement, je ne suis pas si mécontente d’avoir connu cette époque où tout allait moins vite et où l’on n’était pas suspendu à son téléphone pour surfer sur Twitter ou Facebook (moi la première). Bien entendu, les avancées technologiques ont leur intérêt, je ne dis pas le contraire. Mais faisons un petit « Flashback » (retour en arrière voyons!) de quelques années.
Il est 7h du matin.
Vite, arrêter ce fichu réveil qui me vrille la tête. Petit-déjeuner, douche, passage par la case ravalement de façade (déjà) et hop hop, je prends mon bus. Composter le billet n’est qu’une formalité et j’arrive au lycée. Zut zut zut, j’ai oublié de dire à ma môman une chose d’une extrême importance et je cherche une cabine dont la propreté resterait somme toute acceptable. Mission accomplbip bip, mon crédit est épuisé, je lui raccroche au nez sans le vouloir. On verra ça ce soir.
La pause déjeuner arrive. Où va-t-on déjeuner pour changer? Quelqu’un connaît-il un bon resto autre que McDo dans le coin? Je n’ai pas le bottin des Pages Jaunes à portée de main et puis finalement, nous n’avons pas le temps de partir à la chasse, ce sera sandwich pour tout le monde.
Nous nous offrons un moment de répit en écoutant la dernière chanson qui passe en boucle sur NRJ grâce à mon nouveau baladeur cassettes auto-reverse (!) avec FM s’il-vous-plaît! Je l’ai eu à Noël et je n’en suis pas peu fière…
Pas le temps de dire ouf! que la journée est déjà terminée. Il faudra remettre ça demain.
Quelques années plus tard, moi et mon Tam-Tam en poche, je file rejoindre mes potes pour une « soirée ». Besoin de passer un message? Pas de soucis, j’appelle l’opératrice, lui transmets ma prose et hop, envoyé c’est pesé! C’est beau la technologie tout de même!
Encore quelques petites années plus tard, j’ai mon premier téléphone portable qui pèse le poids d’un âne mort, mais avec le son « Haute-Définition »! Quand même!
Tout ça pour dire qu’on ne se rend plus vraiment compte de ce que l’on pouvait avoir ou ne pas avoir et de la chance que l’on a (ou pas) aujourd’hui. La course aux marques existait déjà « à l’époque » (Waïkiki, Schott, Fido Dido, ça vous parle?…) et elle existera encore dans vingt ans. Ayons une pensée pour nos enfants qui, dans vingt ans justement, se marreront avec notre haute technologie, notre Twittdinosaure, nos portables trop tactiles c’est génial et nos écrans de TV LCD qu’ils sont trop fins…
Et lorsque nous, séniors ou en passe de l’être, nous oublierons ce qui nous servira de smartphone encore plus smart que phone, à ce moment-là, nous pourrons jeter un regard ému sur nos jeunes années, nos nouveautés, notre modernitude d’antan.
Et vous, êtes-vous adeptes du « C’était mieux avant » ou du « Toujours regarder en avant? ». De quoi êtes-vous nostalgiques?
Tags from the story
Écrit par
More from Florence

Et ça pétille à la Girls Geek Party, 7ème du nom ! #GGP7

Sandrine Camus est une cuisinière, mieux, une barmaid de renom. La Girls...
Lire la suite

8 Commentaires

  • aaaah le temps qui passe 😉 moi je suis les deux… mais j'ai eu une tendance nostalgique parce que ces dernières années ne m'ont pas épargnées et que j'ai grandi beaucoup très fort entre 30 et 35 ans …et j'ai perdu de mon insouciance, de ma légèreté, de mon optimisme à toute épreuve… mais en même temps je préfère mille fois être comme je suis maintenant qu'à 25 😉 à chaque âge ses tranches de vie et pour le coup il n'y a pas de règles… A chacun son cheminement ! l'important c'est de se sentir bien et en phase avec soi même 🙂 bises

  • Tu dégaines le com' plus vite que ton ombre Miss O.! 😉
    Pour ma part, je ne suis globalement pas nostalgique, n'ayant pas une jeunesse de "folaïe", mais j'aime bien me retourner de temps en temps et voir ce qui a changé, comment, etc.
    En ce moment, le plus visible, ce sont ces fichues rides d'expression. Merdum! 😉

  • Sympa cet article ! Ca me rappelle ma rubrique "Les gadgets du grenier" qui provoque en nous une certaines nostalgie, même devenues accro à tout ce qui se fait de nouveau ! J'aime vivre avec mon époque mais une plongée dans le passé fait aussi du bien et à 28 ans, j'aime aussi avoir eu la possibilité de connaitre autre chose, même si à n'importe quelle époque, les changements sont là.

  • g pas eue de tam tam moi suis jalouse
    mais waikiki oui j'ai eue un tee shirt j'etait trop heureuse ce jour là.
    Le pire ce fut les jogging adidas avec les pressions, vous vous souvenez?
    tt le monde en voulais de ce jogging.
    en 95 mon pere a eue un des premiers tel portable marque matra un machin que meme mon cheval a pas casser en marchant dessus.
    puis mon premier tel portable a moi en 98 ola la liberté avec mon tout premier forfait^^

    g connu les cartes de téléphone je les collectionnais , j'ai encore ma collection ds un carton.
    le minitel, le tel avec cadran qui tourne puis les fixe un peu plus moderne

    et le jour ou j'ai eu mon premier walkman a cassette j'enregistrai tt pleins de trucs a la radio également.
    ensuite vain le temps du lecteur de cd portable
    purée que je me prend un coup de vieux
    maintenant qu'on est aux ipods

  • @Océane : c'est clair que ça fout un petit choc quand même 😉
    @Pitch : moi aussi je collectionnais les cartes… et les pin's tiens d'ailleurs… Nostalgie quand tu nous tiens!

  • Ce dont je suis le plus nostalgeek, c'est mon 3310. Il fonctionne toujours, juste un léger faux-contact au niveau du chargeur. Au moins je pouvais partir sans avoir obligatoirement mon chargeur d'iPhone dans mon sac, je pouvais appeler avec et on m'entendait bien, j'avais le Snake 1. Je suis aussi nostalgeek de mon premier Samsung à clapet parce qu'il avait la classe (mais lui est mort).
    Je suis la première accro à mon iPhone et à Twitter, mais je regrette aussi un peu l'époque où quand tu filais un RDV les gens se devaient d'être à l'heure, où je lisais plein de livres (il n'en tient qu'à moi de m'y remettre je sais) et où tu étais content de voir que tu avais 1 mail de ta boite de récéption. Maintenant t'en reçois toute la journée et ça te soule.
    Aussi l'époque où tu étais heureuse d'avoir acheté un CD après avoir dû économiser. (Ca aussi il n'en tient qu'à moi 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *