On s’était dit rendez-vous dans dix ans…

Un journée comme une autre.
Un après-midi comme un autre. Ma meilleure amie m’attend chez moi, je viens d’aller faire les courses avec ma mère. Notre voisine s’approche. « Vous n’avez pas entendu? ». Entendu quoi? « Un avion s’est écrasé sur une des tours à New-York, un accident sans doute ». Oh mon Dieu.
Nous filons à la maison, allumons la télé et… oh mon Dieu.
9/11, cette journée restera à jamais gravée dans ma mémoire, comme dans celle de beaucoup d’autres.
Et puis il y eût un second point noir sur l’écran. En haut à gauche, je m’en souviens. Il ne me dit rien qui vaille. Je ne sais pas pourquoi, une sensation. Le point grossit, encore et encore. On me dit « Ce n’est rien, certainement un hélicoptère des journalistes ». Pas pour longtemps.
Le choc. Visuel et auditif. Encore et encore, pendant de longues minutes, de longues heures, de longs jours. Les images passent et repassent, les larmes coulent.

Où étiez-vous le 11 septembre?
Chaque année, la même question. Chaque année, le même souvenir qui revient, les mêmes images, les mêmes sensations, peut-être un peu estompées par le temps. Chaque année, comme aimantée, je revois les mêmes documentaires, je revis ce jour.

La fausse polémique des médias sur « en a-t-on trop fait? A-t-on trop montré les images en boucle? » me laisse songeuse. Comment ne pas montrer encore et encore ces images? Comment ne pas les regarder? Les psys et autres professionnels du genre interrogés ces derniers jours parlent de sidération. Oui, c’est bien de cela dont il s’agit. Nous étions, et je le reste, bloqués devant l’écran, à voir et revoir, à frissonner devant les « jumpers », ces corps désarticulés jouant au culbuto sur les parois des tours, devant les tours qui s’effondrent, les visages défaits…

Cette année, j’aurais aimé être sur place. J’aurais aimé ressentir l’émotion d’un tel anniversaire. Putain, 10 ans comme dirait l’autre. Mais qu’est-ce que ça passe vite! 10 ans! Il s’en est passé des choses depuis, des bonnes comme des moins bonnes…

Mais que dire de plus? Comment relayer mes souvenirs, comment partager mes émotions?
Voir la reconstruction de tours sur Ground Zero me laisse un sentiment mitigé. Fallait-il ou non laisser un trou béant à la place des Twins Towers? Fallait-il reconstruire à tout prix, qui plus est des tours? Je ne sais pas et finalement, peu importe mon opinion. Ce sont celles des New-Yorkais qui comptent.
Dans dix ans, les souvenirs seront encore là.
Et vous? Où étiez-vous le 11 septembre? Quels souvenirs en conservez-vous?
Écrit par
More from Florence

Petit poisson, viens par là que je t’attrape!

Petit poisson, petit petit petit… Non, je n’ai pas craqué. J’ai adoré!...
Lire la suite

3 Commentaires

  • Merci pour cet article ! En effet, comme tout le monde, je suis restée scotchée à ma TV… Surtout que je venais de l'allumer pour regarder un film et je suis passée sur TF1… Il y avait un téléfilm pourri ET 2 sec plus tard, je vois "Flash Spécial"… Et là… Je n'y croyais même pas ! J'ai appelé ma mère et on a regardé… Jusqu'à ce qu'on comprenne ce qu'il se passait quand le 2ème avion arrive… Et là, c'est terrifiant ! Surtout que je devais arriver à Paris quelques semaines plus tard donc la psychose s'installe… Y'aura-t-il également des attentats ?!? Bref, ces images sont gravées, cette poussière, ces gens qui sautent, les mouchoirs aux fenêtres, les pompiers, ces héros… "9/11", un symbole.

  • J'étais au lycée et je ne l'ai su que le soir en rentrant chez moi. Je devais rentrer avec ma mère et c'est elle qui m'a dit…Bien entendu, à la maison, j'en a pris plein la rétine, les images passaient en boucle.

    Il y a un avant et un après 11 septembre. Mais, moi, les commémorations du 10ème anniversaire ne me touchent pas. Je ne suis pas américaine, je n'ai pas vécu ça dans ma chaire, personne que je connais n'a subi ce drame de plein fouet. Je pense que c'est normal que les américains se recueillent, qu'ils pensent à cet horrible évènement. Mais je ne pense pas que le monde entier ait à le faire.

    Je suis autant attristée et choquée de voir le tremblement de terre d'Haïti, de voir les massacres qu'il y a eu en Libye ou en Syrie, de voir la corne de l'Afrique mourir de famine etc etc. Ca me choque autant que le 11/09 m'a frappé. Et pourtant, ce n'est pas pour autant que le monde entier commémore ou se recueille.

    Que les américains fassent leur deuil, leur recueillement, c'est on ne peut plus normal. Mais pour moi c'est un évènement tragique, exceptionnel pour ce pays et c'est tout. Le monde entier est pétri d'horribles évènements, celui là n'a pas à être plus empathique que les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *