Le musée Montmartre, son café et ses jardins cachés

Mercredi 28 juin. Le temps est plus qu’incertain, avec des alternances de bonnes averses et de ciel gris. Je fais contre mauvaise fortune bon coeur et me dirige vers un musée que je ne connais guère, alors que j’habite à 10 minutes à vol d’oiseau : le musée Montmartre. Et là… le coup de coeur !

Un ciel gris, mais une entrée fabuleuse

Le musée Montmartre et son jardin Renoir : une merveille

A deux pas de la célèbre place du Tertre – et de ses masses de touristes – poussez la porte de ce petit musée. Vous y découvrirez un petit Paradis caché en plein coeur de la butte et ses trois jardins qui l’entourent, avec une vue plus qu’imprenable sur les vignes.

Créé en 1960 dans la « bâtisse » la plus ancienne de la butte, construite au XVIIème siècle, ce petit musée de poche attira de nombreux artistes de renom comme Renoir, Dufy ou Valandon. J’en reparlerai plus tard dans l’article.

Des jardins Renoir, mais aussi un café !

Ce soir-là, nous étions donc présents pour découvrir les jardins, mais aussi le café attenant. Nous n’avons pas été déçus ! Mon Dieu que c’est charmant et hors du temps ! Côté « victuailles », la qualité est plus qu’au rendez-vous avec des mets salés et sucrés de chez Rachel’s Cakes (une découverte pour ma part), à associer d’urgence avec un jus de chez Alain Milliat ou mieux encore, un sublime cidre de la Maison Sassy. Mes papilles en pétillent encore (prenez le poiré, à tomber). Pour l’occasion seulement, nous avons eu une petite coupe de Champagne Haton. Également testé et approuvé par votre bulle.

Le café Renoir où déguster de petites merveilles pour le palais.
Vous bavez là ?
Vous bavez toujours ? Et oui, c’est aussi bon que beau !

Côté jardins, comment vous dire… Une perle. Non des perles ! Après un premier jardin ouvert sur le musée, poussez votre curiosité vers un petit chemin qui vous mènera tout droit vers les vignes de Montmartre. C’est, comment dire… magique, calme, sublime et on se sent tellement privilégiés ! Ces jardins ont été reconstitués en souvenir d’Auguste Renoir qui peignit à cette adresse plusieurs chefs d’oeuvre comme le Bal du Moulin de la Galette.

Une petite visite en photos :

Le silence est presque total et la sérénité absolue. En fait, de silence, vous entendrez surtout le chant des oiseaux et le bruissement des feuilles. En plein Paris, près d’une place où les touristes se pressent, vous pouvez aisément comprendre que ces jardins sont un trésor qu’il faut préserver.

Allez encore un peu de verdure avec cette roseraie si poétique

Et le musée alors ?

Le musée ferme dans peu de temps ? Et alors ?! Nous prenons l’ascenseur direction le 2ème étage avec deux belles découvertes : l’atelier Valadon – Utrillo et l’exposition temporaire (jusqu’au 14 janvier 2018) Montmartre, décor de cinéma.

Un aperçu de l’atelier. Pour voir le reste, il faudra venir !

L’atelier tout d’abord est… une véritable Madeleine de Proust en ce qui me concerne. L’odeur en poussant la porte est si… « vieille » ? On se sent comme dans une vieille maison de famille avec la grand-mère qui va bientôt allumer le feu et ça, j’adore ! Cet atelier, qui accueillit Suzanne et son fils Maurice Utrillo, entre autres, a été scrupuleusement reconstitué dans ce musée. A voir.

Pigalle, le Sacré-Coeur et le Moulin-Rouge… Voilà des décors naturels qui ont participé à la légende de Montmartre. Bonus de cette soirée, l’accès à cette exposition temporaire, réalisée en grande partie grâce à la Cinémathèque Française, a été un véritable petit bonbon que l’on a vite dégusté. Extraits de films et de décors, maquettes, costumes et scénarii, vous trouverez votre bonheur pour combler votre soif de savoir.

Et il vient d’où ce petit cochon ? ^_^

Alors, on y va ?

Mais oui, d’autant plus que des ateliers « verts » vous attendent aussi dans ces jardins : atelier potager de balcon, pleine terre ou fleurs comestibles, il y aura de quoi vous cultivez en vous amusant.

Les accès aux musée, jardins et café sont bien évidemment payants, mais en toute honnêteté, pour la qualité du lieu et sa quiétude, c’est cadeau.

Un grand merci à Afsaneh pour cette si belle invitation à laquelle je ne regrette pas une seconde d’avoir répondu oui, mais aussi au musée de Montmartre pour l’accueil et cette visite passionnante. Je reviendrai, c’est certain ! En attendant, n’hésitez pas à aller régulièrement faire un tour chez Aurélie, Nathalie et Djamila qui devraient aussi vous partager leurs beaux moments sur place incessamment sous peu.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écrit par
More from Florence

Mes non-résolutions pour 2013

Chaque année voit son lot de marronniers et pour commencer proprement 2013,...
Lire la suite

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *