Marketing participatif et co-création : les clients entrent en action

Smart Store, sampleo.fr, Lancôme et sa « Vision of beauty« , Sosh… vous n’avez pas pu passer à côté de la vague de marketing participatif et de co-création qui s’amplifie ces derniers temps.
La co-création, qu’est-ce que c’est?
Bien plus qu’un feu de paille, la co-création ou « l’art de créer ensemble » est une véritable lame de fond qui s’empare des services marketings des marques qui se veulent dans l’air du temps et à l’écoute de leur clientèle. Pour une entreprise, développer ses produits ou services en collaboration active avec ses clients et ce, de façon durable, est une mode qui ne faut surtout pas louper.

Comment cela fonctionne?
Le marketing participatif n’est pas nouveau, notamment au niveau publicitaire avec des écrans estampillés « Ces personnes ne sont pas des acteurs » (dernière en date : Fébrèze par exemple).
Pour la co-création, c’est tout aussi simple. Vous, moi, nous rendons dans une boutique ou sur un site et grâce à nos retours sur tel ou tel produit/concept, notre implication dans une création, les marketeux adaptent en retour le fameux produit. La co-création sert aussi à élargir la cible initiale. En résumé, c’est une campagne de communication ou une « publicité par l’essai » à moindre frais dans certains cas.

En revisitant les codes de la communication client-marque, les entreprises espèrent ainsi fidéliser les consommateurs et tester leurs nouveautés, innover sur le terrain sans les coûts astronomiques généralement associés à de telles opérations.
Et oui, prenez Sosh par exemple : vous avez participé à sa campagne pour trouver des slogans sur les réseaux sociaux, Sosh devient donc quelque part « votre marque ». Vous y adhérer. Idem pour Lancôme et son œuvre digitale contemporaine. Les participants aiment, relaient le message et seront donc plus enclins à tester (et adopter) les produits de la gamme plutôt que de la concurrence. CQFD.

Il est intéressant de voir que le web et plus particulièrement les réseaux sociaux ont joué un rôle prédominant dans la montée de ce nouveau type de marketing. Tout le monde sait désormais que la Toile amplifie de façon exponentielle un avis, un retour positif comme négatif. C’est une véritable caisse de résonance. Pourquoi se fatiguer à chercher des panels de consommateurs quand la Terre entière est à sa disposition? Je grossis volontairement le trait, mais nous n’en sommes pas loin.

En ces temps de méfiance extrême de la part des consommateurs envers les marques et entreprises, ces dernières ont trouvé le moyen de désarmer le conflit latent en faisant entrer l’acheteur dans leurs salles de R&D et de conception marketing. En participant étroitement aux tests, aux mises en place marketing, les consommateurs ont la sensation de moins passer pour des pigeons. Réalité ou intoxication volontaire, à chacun de voir midi à sa porte.

Et vous, avez-vous déjà participé à ce type de co-création?
Que pensez-vous de ce principe? A-t-il de l’avenir?

Écrit par
More from Florence

En route vers un bel été avec la #estorysummer

Voilà l’été ! Son ciel bleu qui hypnotise et surtout, sa chaleur....
Lire la suite

2 Commentaires

  • Perso cela me semble inévitable ! Une marque ne peut plus faire SANS son consommateur, son avis, ses retours d'amélioration and co… En +, je pense que c'est un bon moyen de récupérer des idées créatives, innovantes et du un feedback pertinent ; le tout à moindre coût !
    Maintenant en tant que consommateur selon moi : attention encore une fois à ne pas se laisser berner par les pratiques marketing alléchantes ;p

  • Je suis d'accord avec toi, ces pratiques sont maintenant inévitables et "gagnant-gagnant" pour les consommateurs et les entreprises.
    Le tout, comme d’habitude, est de faire attention aux papillons qui brillent un peu trop forts!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.