Good morning Mr. President!

C’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis replongée dans la lecture et pas avec n’importe quel livre, puisque j’ai choisi celui dont on parle depuis un moment : Good Morning Mr. President! de Rebecca Dorey-Stein.

Good morning Mr. President! : politique, coulisses et stilettos

Désireuse de lire quelque chose d’assez léger et appâtée par la 4ème de couv’ – me voilà avec le « Bridget Jones à la Maison Blanche » entre les mains selon le New-York Times, excusez du peu – c’est avec gourmandise que je me suis lancée dans la lecture du pavé.

Le « pitch » fait, à lui seul, envie : dans les coulisses de la présidence d’Obama, une jeune assistante à l’humour décapant (ndlr : ah…) apprend les rouages de la politique, tombe amoureuse, et trouve sa voie : l’écriture. Avec ça, je suis certaine de passer un bon moment.

La « folle » vie d’une sténo à la Maison-Blanche sous l’ère Obama

Une chose est sûre, ce livre transpire la nostalgie de la (presque) décennie Obama, notamment à la lumière des dernières sorties Trumpiennes. Fait aussi intéressant, Good Morning etc. permet aux lecteurs de découvrir en filigrane les rouages et us & coutumes de rigueur au sein de la Maison-Blanche, mais aussi en dehors, et tout n’est pas si simple ! Aux multiples codes de rigueur dans les murs s’ajoutent l’atmosphère si particulière de Washington, au final une ville qui ne vit que par et pour le Président.

Rebecca Dorey-Stein prend donc le prétexte de sa propre expérience pour nous infiltrer au cœur du pouvoir, sous le prisme des sténos, ces petites mains à la fois invisibles et tellement indispensables dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Et que dire des coulisses dans Air Force One ? Là, le livre se fait carrément passionnant. Franchement, de ce point de vue, ce fut un bon moment de lecture où l’on est satisfait d’avoir appris des choses en refermant la dernière page.

Rebecca « Beck » Dorey-Stein – ©Lawrence Jackson

Maintenant, pour être honnête, je n’ai pas été pleinement conquise. En effet, l’auteur – qui prend évidemment soin de préciser que les personnages sont un mélange de toutes les personnes croisées durant son « mandat » – est parfois, comment dire… à baffer. Le livre mélange trop, à mon sens, sa vie personnelle (où l’on a clairement envie de lui demander de réveiller son amour-propre fissa fissa) et un personal branling un chouïa fatiguant. Oui oui, on a compris, l’auteur sait écrire. Je ne vous en dit pas plus.

Au final, je classe cet ouvrage dans la catégorie « très sympa pour l’été ou un sous un bon plaid le dimanche avec un chocolat chaud avec en bonus quelques détails intéressants ». Après tout, on ne lui en demande pas plus et c’est ce qui compte !

Écrit par
More from Florence

Et soudain, Bridget surprit Nick en pleine action…

J’ai une marotte depuis que je suis toute petiote. Une marotte? Que...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.