Au bonheur des fautes de Muriel Gilbert

Quand je rentre dans une librairie, il m’est impossible de ressortir les mains vides. Comme une addiction, je suis obligée de craquer pour des livres dont la 4ème de couverture me parle et me susurre à l’oreille « Prends-moi, tu ne seras pas déçue ». Avec Au bonheur des fautes de Muriel Gilbert, c’est un vrai carton plein.

Au bonheur des fautes : un livre d’utilité publique

C’est donc en flânant dans la librairie de mon village que je suis tombée sur une vraie pépite littéraire. « Muriel Gilbert dévoile avec une drôlerie rafraîchissante et enlevée le quotidien de son métier de correctrice. » Bingo, j’achète.

La langue française : si belle, mystérieuse et parfaitement compliquée

Je n’ai pas, loin de là, une orthographe irréprochable et parfois, je fais des fautes bêtes comme chou. Pourtant, quand je lis des commentaires bourrés de fautes sur les réseaux sociaux notamment, mes yeux pleurent des larmes de sang. Flemme olympique de faire un effort ? Réel souci d’apprentissage ? Mimétisme affligeant ? Je ne sais pas, mais dans tous les cas, c’est douloureux.

Et c’est là que Muriel Gilbert arrive, avec son livre, à dédramatiser la langue française, ses pièges et ses règles parfois saugrenues. Cette dompteuse de mots manie les mots comme personne et chaque page d’Au bonheur des fautes est un plaisir pour les yeux et le cerveau. Quand on arrive à rafraîchir/enrichir sa mémoire sur les règles de typographie, de syntaxe, d’orthographe ou de conjugaison sans bâiller d’ennui (bailler, bâiller ou bayer ? Découvrez les subtiles nuances), le pari est plus que réussi.

Au bonheur des fautes : dans les coulisses des bureaux des correcteurs

Non contente de (ré)apprendre des petites choses fort utiles grâce aux nombreux bonbons sur la langue disséminés ici et là dans l’œuvre, j’ai également pu découvrir avec curiosité l’univers si particulier des correcteurs, notamment ceux des quotidiens comme Le Monde. Et là, c’est étonnement sur étonnement. Journalistes ou particuliers (oui oui) passent immanquablement par la case correction, et ce pour notre plus grand bonheur de lecteurs avides de détails qui font mouche. Décidément, voilà un travail qui semble réellement passionnant.

En conclusion, que vous ayez ou non des soucis avec le français, plongez les yeux fermés dans ce livre – disponible pour la modique somme de 7,20€ – qui, j’en suis certaine, ne quittera plus votre chevet ou votre bureau, histoire de pouvoir vérifier si besoin deux ou trois points qui vont bien.

Si Muriel Gilbert passe par là… Veuillez m’excuser pour les fautes qui se cacheraient ici et là et qui titilleraient votre stylo rouge.

Écrit par
More from Florence

Musée du quai Branly-Jacques Chirac : 20 ans d’acquisitions d’oeuvres d’art

Le musée du quai Branly – Jacques Chirac, inauguré en 2006, n’a...
Lire la suite

8 Commentaires

  • Oh ce livre devrait me plaire. Je vais le mettre dans ma liste « à acheter » 😉
    Moi aussi, j’ai parfois des larmes de sang à la vue de certains commentaires sur les réseaux sociaux. ça fait peur…

  • Hello ! Je ne connaissais pas du tout ce livre mais il a l’air intéressant !
    Je suis dans le même cas, j’a les yeux qui piquent parfois à cause de certaines fautes, et je suis incapable de sortir d’une librairie les mains vides ^^
    Bisous !

  • Coucou,
    Je comprends l’image des « larmes de sang ». Que se soit sur les réseaux ou même dans la vie professionnelle quand ton chef t’envoie une demande avec une énorme faute de français… 🙄🙄
    Je pense qu’il devrait me plaire ce livre. C’est vrai qu’on n’y pense pas à cet envers du décor de nos journaux…
    Bonne soirée
    Bises

  • Bonjour !

    J’espère ne faire personne pleurer de sang, mais moi je fais partie de ceux qui fond beaucoup de fautes d’orthographe. J’avoue quand même qu’il y en a qui écrivent en français mais en dirait que c’est une langue venue d’ailleurs. Malgré ça je pense que je pourrais aimer ce livre, découvrir l’univers des correcteurs pourras me soulager en me disant que je ne suis pas la seule à mal écrire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.