Les chats, maîtres du Monde

Who run the world ? Beyoncé ? Les femmes ? Les Dragibus ? Naaaaaaan.
Vous n’y êtes pas, vous en êtes même très loin ! Et oui, car désormais, le Chat est roi. Le chat est là, ici, partout, ailleurs. Le chat est « cute ». Le chat s’est même infiltré dans Game of Thrones. Le chat est chat, tout simplement.
Source Tu peux pas comprendre, t’es pas un chat
Vous n’aimez pas les félins ? Tant pis pour vous !
« Ils » sont partout, sur le web, dans votre télé, sur vos coussins, sous votre couette. Ils règnent en maîtres incontestés sur nos univers. Pour ma part, j’ai deux rendez-vous virtuels quotidiens que je ne louperai pour rien au monde : un petit tour sur le compte Instagram de Cats of Instagram avec son lot de mignonneries absolues et surtout, une veille assidue de la page Facebook « Tu peux pas comprendre, t’es pas un chat« . J’adore.
Pourquoi ne pourrais-je pas m’en passer ?
C’est un moment où je lâche prise, où le boulot est loin, tout comme mes soucis. Oh bien sûr, ça ne dure pas longtemps, 5 minutes tout au plus, mais ça fait du bien. Plus globalement, je pense que le chat sert de « soupape de sécurité ». Ses positions, ses mimiques, ses demandes de câlins, ses conneries… tout nous pousse à aimer ces bestioles.
Source Pinterest
Certains n’aiment pas les chats, pris pour des êtres « vicieux », pas « francs du collier » comme les chiens. Parfois, ce n’est pas faux, mais je préfère privilégier le côté « royal » du félin.
J’ai eu un 1er chat, Hermès, roux à longs poils, que j’ai adoré. Mantille, chatte de gouttière écaille de tortue, a pris depuis la suite. Elle m’énerve souvent, me réveille pour un rien, réclame à bouffer H 24, mais sa façon de courir sur ses pattes de velours pour m’accueillir le soir me fait systématiquement fondre. Elle sait y faire la miss.
D’ailleurs, je ne suis pas la seule à succomber à l’effet « Chats », puisque même la pub s’y est mise, comme Bouygues Telecom par exemple. Cet animal provoque en la plupart des gens un sentiment de zenitude qui rassure, qui fait sourire. Une marque utilisant des chats ne peut donc qu’être « bonne » pour ses clients. CQFD (ou pas).
Plus sûrement, en ces temps moroses, nous avons tous besoin de chaleur et d’amour, de câlins, de fourrure, de moustaches. Nous avons besoin d’avoir un peu « d’amour » parfaitement désintéressé, dès lors que l’on fournit le gîte et le couvert. Le chat, contrairement au chien, a ceci de « pratique » qu’il n’a pas besoin d’être sorti par -2 un dimanche matin pluvieux ou en cas de gastro.
Ne vous méprenez pas, j’ai eu trois chiennes, dont une Berger Allemand que j’adorais et que je regretterais toute ma vie. Mais en tant que citadine habitant au 4ème étage sans ascenseur, Mantille me donne mon quota de câlins au chaud et de mon côté, je la papouille, quand elle veut bien !
Et vous, êtes vous chat, chien, oiseaux, NAC ou rien ?
Que pensez-vous des animaux de compagnie ?
 
Écrit par
More from Florence

L’Exoconférence d’Alexandre Astier : fascinant !

On m’avait dit « Tu verras, c’est un super spectacle. ». On m’avait dit...
Lire la suite

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.