L’autocensure sur Twitter : plus qu’une réalité, une obligation ?

Tranquillement assise au chaud sur mon canapé, le clavier affûté, la mine réjouie derrière l’écran, je me prépare à un nouveau livetweet de folie dédié à The Voice. Comme presque chaque samedi depuis le début de la nouvelle saison (valable aussi pour les saisons précédentes), je décoche mes meilleures vannes, enfin j’essaie, surtout quand je ne suis pas simplement claquée.
Et puis la soirée est spéciale, puisque le plus célèbre chat de la twittosphère a les clefs du compte officiel, ça va swinguer un maximum. Générique. C’est parti pour une nouvelle session d' »épreuve ultime » pour la #teampagny et la #teamzazie !
Nous n’attendons pas deux minutes pour commencer à vanner, plus ou moins gentiment. Pour ma part, comme à mon habitude, je retiens quelques tweets que j’estime être un peu trop mesquins, mais globalement je m’amuse à tenter de trouver des bons mots, à critiquer les tenues, les cheveux (ce fut un festival capillairement parlant hier soir), les accents… Je me marre toute seule devant mon écran en lisant ma TL qui s’en donne, elle aussi, à coeur joie.
J’avoue, j’ai raté l’admission à l’école du rire
Tranquillement cachée derrière mon écran, je gueule quand j’estime qu’un coach ou qu’un talent se plante. J’exprime mon soulagement quand mes chouchous (Yoann Launay & Anne Sila) sont choisis. Je vanne sur la barbe de trois jours de Mika ou sur la robe rose bonbon de Dalia. Bref, je participe activement à l’émission, bien consciente cependant que je suis proprement incapable d’en faire autant que les talents qui s’époumonent dans la télé. Derrière Twitter, derrière un écran en général, on se sent pousser des ailes.
Et puis ce matin, je regarde mes mentions et je vois que certains tweets ont été mis en favoris par deux talents de l’émission. Et là, franchement, je me sens un peu mal. La vanne me semble tout de suite un brin pathétique, le tweet facile et j’imagine l’impact sur le talent « mis en cause ». Qui suis-je pour donner ainsi mon avis sur leur prestation ? Ok, c’est le jeu, le principe même de l’émission, mais quand même…
Du coup, je ne sais plus quoi faire.
Samedi prochain, et d’une manière générale pour chaque émission potentiellement éligible à un super LT, vais-je continuer comme si de rien n’était ? Vais-je m’autocensurer ? Retenir mes « coups » ? Devenir plus consensuelle ? Bien que je n’ai pas l’impression d’être plus hargneuse que d’autres, il faut que je prenne en compte qu’il y a des humains derrière chaque pseudo et que désormais, notamment sur The Voice, chaque talent ou presque a un compte Twitter, ce qui change, qu’on le veuille ou non, la donne.
Alors non, je ne débarque pas.
Mais être confrontée à la « réalité » est une première pour moi dans cette émission. Mes tweets en favoris, mon compte suivi par @Yoannlaunay (je suis fierté, même si je pense qu’il va se barrer incessamment sous peu)… Peut-être aussi que je me fais des films toute seule comme une grande et qu’en fait, il n’y a pas de quoi fouetter un chat.
https://www.etsy.com/fr/listing/220481676/parcs-et-loisirs-devis-livetweeting?utm_source=Pinterest&utm_medium=PageTools&utm_campaign=Share
Source : Etsy
Je vais peut-être, même sûrement, changer mon fusil d’épaule pour aller plus vers « l’humour » que la critique gratuite. Après tout, ce n’est pas si mal d’être mise en face de ses contradictions de temps en temps, puisque j’essaie autant que possible de ne pas faire aux autres ce que je n’aimerais pas qu’on me fasse. Samedi prochain, vous viendrez « zizisser The Voice » avec moi ?
Tags from the story
, , ,
Écrit par
More from Florence

[BD] Culottées de Pénélope Bagieu

Depuis peu, je pars à la découverte de portraits de femmes inspirantes...
Lire la suite

6 Commentaires

  • Ton article est intéressant… Tes tweets n'étaient pas vraiment méchants ceci dit, mais c'est vrai qu'on a toujours du mal à se dire que les personnes concernées peuvent tomber sur ce qu'on a écrit, ça semble tellement abstrait… Par contre, quelque chose m'intrigue, comment interprètes-tu le fait qu'ils aient mis tes tweets en favoris?…

    • Je t'avoue que je ne sais pas trop quoi en penser non plus. Cela dépend beaucoup de la lecture de chacun. L'une peut trouver ça "marrant" comme l'autre peut trouver ça blessant. Étrange. Et toi, qu'en penses-tu ?

  • Je comprend assez ton point de vue. J'ai eu un peu la même sensation quand un jour j'ai poussé un coup de gueule contre la moralisation des végans sur les non végans. Je dois dire qu'il était pas franchement agressif mon tweet je voulais juste dire que c'est usant d'être insulté d’assassin parce qu'on suit la chaine alimentaire, je comprend totalement leur point de vu mais je ne comprend pas cette manie d'harceler et voilà je l'ai dis et ca a ete 3 jours à me faire insulter parfois des tweets intéressant arrivé mais d'un coup je me suis dis "ok alors je me censure pour avoir la paix ou pour ne plus offenser les gens" Je l'ai fais parce qu'il y a aussi des avis que je respecte puis par envie de paix honnêtement je n'aime pas l'idée de me cacher derrière un écran car je n'aurais pas agis de la même manière en réel.

  • Tant qu'on n'est pas insultant, je pense qu'on peut critiquer… Se lancer dans une carrière publique, comme les candidats de The Voice, c'est automatiquement se retrouver confronté à la critique, quelle qu'elle soit! Alors ne te formalise pas… Et moi, j'aime bien lire tes tweets le samedi soir! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.